Le président pro-Bitcoin Nayib Bukele réélu à la tête du Salvador

Yann-Olivier Bricombert
| 2 min read

Le président sortant de ce pays d’Amérique latine de 6,5 millions d’habitants avait été le premier en 2021 à faire adopter Bitcoin comme monnaie légale.

Réélu haut la main avec 85% des voix


Avec le sens de la mise en scène qu’on lui connaît, c’est main dans la main avec son épouse, Gabriela, que Nayib Bukele s’est avancé vers la foule amassée devant le Palais national, avant de saluer ses partisans de la main. Dimanche soir, il a été réélu très largement pour un deuxième mandat de cinq ans à la tête du Salvador, avec 85% des suffrages, et un “minimum de 58 à 60 députés à l’Assemblée”, a-t-il déclaré sur le réseau social X.

Le président ambassadeur de Bitcoin


Donné largement favori, le jeune président salvadorien de 42 ans s’est fait connaître sur la scène internationale pour avoir mené depuis cinq ans une chasse sans pitié contre les narcotrafiquants et les gangs, ouvrant l’une des prisons les plus sécurisés au monde, “La Esperanza” aussi connue sous le nom de Mariona, et en diffusant des images des prisonniers qui ont fait polémique auprès des associations de défense des droits humains.

Mais Nayib Bukele, pour la communauté crypto, c’est surtout celui qui a introduit Bitcoin comme monnaie légale en 2021. La population salvadorienne avait reçu un portefeuille crypto dans le but de faciliter les paiements : le Chivo. Mais d’après un sondage de l’Université d’Amérique centrale (UCA), 88% des Salvadoriens n’ont pas utilisé Bitcoin dans leurs transactions quotidiennes en 2023. Cela n’a pas empêché leur président de poursuivre son plan d’achats réguliers de la reine des cryptomonnaies (DCA), allant jusqu’à un BTC par jour en plein “bear market” (cycle de marché en baisse).

En attendant la “Bitcoin City”


Le pays a récemment reçu le feu vert du régulateur local pour lancer sa première obligation Bitcoin, le Vulcano Bond, qui est basée sur l’optimisation du surplus d’énergie d’un volcan du pays pour les mineurs de Bitcoin. Et la “Bitcoin City”, ville entièrement dédiée à BTC, avec ses zones commerciales et résidentielles, reste encore à l’état de projet.

La réélection de Nayib Bukele au Salvador survient quelques semaines après l’élection en Argentine de Javier Milei, président également favorable à Bitcoin et critique à l’égard des banques centrales.


Source : CoinDesk, La Croix.


Sur le même sujet :