La blockchain réduit l’empreinte carbone des instruments financiers : FORGE publie le tout premier rapport sur le sujet

Romaric Saint-aubert
| 2 min read

Société Générale – FORGE vient de publier un rapport sur la réduction de l’empreinte carbone grâce à l’utilisation de la blockchain. Premier du genre, celui-ci se veut très encourageant et encourage la tokenisation comme outil écologique.

La blockchain réduit l’empreinte carbone selon le rapport de FORGE


C’est SG – FORGE qui aura publié ce rapport en premier, grâce au travail de Lamarck Group, relu par la CCRI et l’ILB. Le rapport de Lamarck Group, commandité par FORGE, met en avant les bénéfices de l’utilisation de la blockchain dans le cadre de la réduction de l’empreinte carbone.

En effet, selon le document, tokeniser les actifs au travers de la blockchain permet effectivement de minimiser grandement les dégâts sur l’environnement. Pour preuve, le groupe a calculé l’émission d’une obligation sur la blockchain et l’a comparé avec le même procédé en suivant la méthode traditionnelle d’émission.

Sur la blockchain, le processus complet n’émet que 0.82kg de CO2, émission et vie complète de l’actif compris. C’est bien moins que le taux constaté lors de l’émission d’une obligation via la méthode usuelle. En comparaison, il s’agit du même taux d’émission qu’une voiture qui roulerait sur une distance de 3.8 km.

La blockchain : accélérateur financier et rempart écologique

« La blockchain et les contrats intelligents ont le potentiel de générer des gains d’efficacité significatifs dans l’émission et la négociation d’instruments financiers. Les émetteurs et les investisseurs ont désormais accès à une nouvelle mesure de l’impact environnemental. Notre ambition avec cette initiative est d’en faire un standard du marché. » déclare Jean-Marc Stenger, PDG de Société Général – FORGE.

En effet, si les résultats du rapport sont encourageants d’un point de vue écologique, ils le sont tout autant en termes de négociation. Les accords de Paris n’ont pas manqué de mettre en avant plusieurs impératifs et mesures à prendre pour les institutions dans le cadre de la réduction de l’émission des gaz à effet de serre.

En parallèle, Dr. Christian Stoll, Co-fondateur du CCRI, pense que la blockchain représente un espoir important pour la finance dans le futur :

« L’infrastructure blockchain et la tokenisation joueront un rôle clé dans la finance de demain, c’est pourquoi il est essentiel de développer des méthodologies scientifiques et qualitatives pour évaluer l’impact environnemental. Nous saluons l’engagement de Société Générale-FORGE dans ce domaine et sommes heureux d’avoir accompagné les équipes dans la réalisation de ce rapport qui propose des pistes et des solutions concrètes.»


Sources : Methodology for the assessment of the carbon footprint of blockchain-based financial instruments


Sur le même sujet :