Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Russie: la folie du minage continue malgré les risques

Par Tim Alper
Russie: la folie du minage continue malgré les risques 101
Source: iStock/Diy13

L'enthousiasme de la Russie pour le minage de cryptomonnaies semble s'intensifier bien qu’il y ait encore beaucoup de risques liés à cette activité.

Le minage s’est en effet accru au cours des derniers mois: le nombre de nouvelles entreprises créées pour miner des cryptos a augmenté de 15% depuis le début de l’année, et ce, malgré une baisse de la rentabilité de 90%.

Plus tôt cette semaine, le gouverneur de l’Oblast de Léningrad (région de Saint-Pétersbourg) a affirmé que la province avait ouvert une mine de 4 000 m2 dotée de 3 000 unités d’équipement. Le gouverneur a déclaré que la capacité énergétique de l’installation était de 20 MW et que sa construction avait coûté plus de 7 millions de dollars.

Les propriétaires du développement ont affirmé que la mine était la plus grande du pays et qu’elle avait été construite sur le terrain d’une ancienne usine d’engrais de l’époque soviétique qui était restée vacante pendant 20 ans.

Parallèlement, CryptoUniverse, un spécialiste russe de minage qui négocie directement avec le fabricant chinois de matériel de minage Bitmain, a ouvert un bureau de vente à Novossibirsk, en Sibérie. Selon les informations du média Novosibirsk Online, la société possède déjà des bureaux à Moscou, à Saint-Pétersbourg et à Irkoutsk, et affirme qu’elle permettra désormais aux clients basés à Novossibirsk d’acheter directement leur matériel de minage.

Les prix de l'électricité en Sibérie sont parmi les plus bas au monde. Le district fédéral a récemment découvert une mine dont la capacité pourrait atteindre 120 mégawatts thermiques (mWt) à Divnogorsk, tandis que ses coûts d'infrastructure devraient s'élever à environ 3 milliards de roubles (44 millions de $US).

À Oufa, la police a arrêté un homme de 33 ans, l’accusant d’avoir escroqué 14 personnes âgées de 45 à 62 ans pour un total de 265 000 dollars.

Selon le média Pravda, le suspect a affirmé qu’il allait construire une usine de traitement des déchets et des générateurs électriques, mais qui pourrait être utilisée pour alimenter en réalité du matériel de minage de cryptomonnaie.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles