Sam Bankman-Fried et l’exchange FTX font l’objet d’une enquête au Texas

Sead Fadilpašić
| 3 min read

L’exchange crypto FTX.US et son fondateur Sam Bankman-Fried font l’objet d’une enquête de l’Autorité de réglementation des valeurs mobilières du Texas pour avoir vendu un produit d’investissement qui pourrait avoir violé la loi de l’État.

Source: AdobeStock / Stanislav

L’enquête porte sur des allégations selon lesquelles FTX offre aux résidents américains des produits de type valeurs mobilières non enregistrés par le biais de son service de rendement, selon un dépôt du directeur de l’application du Texas State Securities Board (TSSB), Joseph Rotunda.

Rotunda a fait valoir que les comptes de l’exchange sont similaires à des titres, et que la société aurait dû s’enregistrer auprès de l’État avant d’offrir les services aux clients.

Le dépôt de plainte a été effectué auprès du tribunal des faillites qui supervise la vente potentielle des actifs du prêteur en faillite Voyager Digital, que la société mère de FTX.US cherche à acheter. FTX est apparu comme le plus offrant pour acheter ces actifs. 

Lire aussi: Le crypto-milliardaire Sam Bankman-Fried ne veut plus dépenser ses millions pour la campagne électorale américaine

Rotunda a écrit que,

“Je suis conscient que FTX Trading, ainsi que West Realm Shires Services Inc. faisant affaire sous le nom de FTX US, pourraient offrir des titres non enregistrés sous la forme de comptes à rendement aux résidents des États-Unis. Ces produits semblent similaires aux comptes de dépôt à rendement offerts par Voyager Digital LTD et autres. La division de l’application des lois enquête actuellement sur FTX Trading, FTX US, et leurs directeurs, y compris Sam Bankman-Fried”.

M. Rotunda demande que la vente soit bloquée, en raison des ressemblances avec les offres de Voyager évoquées ci-dessus.

Il poursuit en disant qu’en octobre de cette année, il a installé l’application FTX, créé un compte et lié ce compte à un compte bancaire personnel existant. Il affirme avoir fourni son nom complet et indiqué son adresse résidentielle à Austin, au Texas.

L’application de trading FTX montrait qu’il était éligible pour générer un rendement sur ses dépôts, plus précisément, jusqu’à 8% d’APY (Annual Percentage Yield) sur les premiers 10 000$ soumis.

Rotunda a affirmé que,

“Malgré le fait que je me sois identifié par mon nom et mon adresse, l’application de trading FTX montre désormais que je génère du rendement sur l’ETH.”

Il a ajouté que l’entreprise pourrait être impliquée dans une “fraude” ou des déclarations trompeuses, disant :

FTX Trading et FTX US pourraient ne pas divulguer tous les faits matériels connus aux clients avant d’ouvrir des comptes et de générer du rendement, ce qui pourrait les amener à s’engager dans une fraude et/ou à faire des offres contenant des déclarations matériellement trompeuses ou susceptibles de tromper le public.”

Selon le Washington Post, FTX a déclaré dans un communiqué être en pourparlers avec le régulateur du Texas “depuis un certain temps”.

L’article cite un porte-parole, Patrick Jordan, qui a déclaré:

“Nous avons une demande active de licence qui est en attente, et nous pensons que nous opérons dans les limites de ce que nous pouvons faire actuellement.”

FTX a ajouté qu’il “travaille exceptionnellement dur pour s’assurer que les clients de Voyager obtiennent le meilleur résultat possible”, ce qui se produira, selon eux, “si notre offre de rendre les actifs aux utilisateurs est approuvée par le tribunal des faillites de Voyager.”

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous un portefeuille Ledger
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à nos réseaux sociaux: