21 juin 2022 · 3 min read

Plusieurs responsables de Terraform Labs ont interdiction de quitter la Corée du Sud

Les procureurs sud-coréens ont interdit à un nombre non précisé de responsables actuels et/ou passés de Terraform Labs, y compris des développeurs, de quitter le pays.

KBS, le radiodiffuseur public sud-coréen, a indiqué que l'identité de deux de ces personnes avait été confirmée et qu'il s'agissait d'anciens hauts responsables de la société ou de ses filiales.

Le fondateur de Terra, Do Kwon en Octobre 2019. Source: capture video, Youtube/Terra 

Les procureurs - y compris l'unité d'enquête sur les crimes financiers Yeouido Grim Reaper récemment réformée - ont enquêté sur Terraform Labs concernant de possibles irrégularités financières après le crash de l’UST/LUNAC du mois dernier.

Terraform a été fondée à Singapour en 2018.

L'article indique que les responsables sud-coréens semblent craindre que certaines personnes cherchent à fuir le pays.

Il mentionne également que Do Kwon, le cofondateur de Terraform Labs, pourrait chercher à obtenir la citoyenneté singapourienne. La loi de Singapour stipule que les propriétaires étrangers de certaines entreprises peuvent demander la citoyenneté s'ils remplissent un certain nombre de critères. Il faut notamment avoir vécu à Singapour pendant au moins deux ans - un critère que Kwon semble avoir déjà rempli.

Les candidats doivent également verser une certaine somme d'argent aux fonds nationaux singapouriens.

Le même article cite un "ancien développeur du réseau Terra", dont le nom n'a pas été révélé, qui affirme que Kwon tenterait effectivement "d'acquérir la citoyenneté singapourienne." Le même développeur a affirmé qu'il faisait partie de ceux à qui l'on avait demandé de rester en Corée du Sud jusqu'à la fin de l'enquête.

L’article précise que l'interdiction ne s'applique pas à Kwon. Les autorités sud-coréennes affirment que Kwon réside actuellement à Singapour.

Mais d'autres interdictions similaires seraient en préparation - le développeur anonyme aurait déclaré que "puisque plusieurs d’entre eux ont travaillé ensemble" sur le réseau Terra, "d'autres employés" feront l’objet des mêmes interdictions dans les prochains jours.

Selon KBS, ce même développeur était "chargé de la conception et du développement de projets fondamentaux" tels que le protocole de prêt et d'emprunt Anchor.

Anchor abritait la majorité de l'offre en circulation de l'UST, et il était utilisé comme un mécanisme clé pour inciter les utilisateurs à détenir l'UST stablecoin avec des rendements élevés de 20%.

Toutefois, l’article indique que les procureurs n'ont jusqu'à présent réalisé "aucun progrès significatif" dans leur enquête sur Kwon.

MBC, un autre radiodiffuseur national, a rapporté que la Securities and Exchange Commission (SEC), organisme de réglementation des États-Unis, a interrogé Kwon pendant quatre heures et demie dans le cadre de son enquête sur Mirror Protocol en juillet de l'année dernière. La SEC a ensuite délivré une assignation à comparaître à Kwon en septembre 2021.

La SEC aurait demandé à Kwon de fournir des réponses sur 27 points, et aurait mené son entretien par liaison vidéo.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: