14 Sep 2022 · 3 min read

Un mandat d'arrêt émis contre Do Kwon en Corée du Sud

Les procureurs sud-coréens ont émis un mandat d'arrêt à l'encontre de Do Kwon (de son vrai nom Kwon Do-hyeong), cofondateur et PDG de Terraform Labs - la société à l'origine des jetons de l'écosystème Terra, LUNA et LUNC.

Le fondateur de Terra, Do Kwon, en October 2019. (Source : capture vidéo, YouTube/Terra) 

Kwon réside actuellement à Singapour. Selon Digital Today et Chosun Ilbo, les procureurs sud-coréens pourraient demander l'appui d'Interpol dans leurs efforts pour arrêter le PDG. Ils seraient également prêts à travailler avec leurs homologues singapouriens.

Des mandats d'arrêt ont également été émis à l'encontre d'un certain nombre d'autres dirigeants de Terraform Labs. Les médias ont rapporté que ces mandats d'arrêt sont au nombre de six et ont été émis par deux équipes d'enquête spéciales appartenant au bureau des procureurs du district sud de Séoul.

Outre Kwon, les procureurs souhaitent procéder à l’arrestation de Nicholas Platias, qui a été décrit comme étant l'un des "cadre fondateur" de Terraform Labs. Platias dirigeait le département de recherche de Terraform jusqu'en 2020. Diplômé de l'université de Stanford, il a plus récemment été impliqué dans un projet nommé Stealth Web3 Startup, selon son profil LinkedIn. Un mandat pour un autre individu, prénommé Han décrit comme un "employé de Terraform", a également été émis. L'identité des autres individus n'a pas encore été révélée.

Les six individus résideraient à Singapour, où Terraform a été fondée en 2018.

Les détails restent maigres à l'heure où nous écrivons ces lignes, car aucune déclaration officielle n'a été publiée par l'accusation. Mais les responsables ont confirmé que les individus sont recherchés pour violation de la loi sur le marché des capitaux.

Cela semblerait indiquer que les procureurs estiment avoir suffisamment de preuves pour inculper les six personnes de délits liés à la fraude.

Le quotidien Chosun rapporte que les mandats d'arrêt sont "valables un an" mais en parallèle,  le ministère public envisagerait de prendre d’autres mesures : le ministère pourrait notamment solliciter Interpol pour l’inscription de Kwon sur sa liste des “notices rouges”.

Selon le site Web de l'agence, une notice rouge est "une demande adressée aux forces de l'ordre du monde entier pour localiser et arrêter provisoirement une personne dans l'attente de son extradition, de sa remise ou d'une action en justice similaire".

L'accusation considère également la possibilité de procéder à l'invalidation du passeport de Kwon.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: