Accueil ActualitésActualités Altcoin

Les autorités américaines veulent en savoir plus sur vos transactions confidentielles

Par Benjamin Vitáris
Les autorités américaines veulent en savoir plus sur vos transactions confidentielles 101
Source: iStock/cmannphoto

Le département américain de la sécurité intérieure (DHSDepartment of Homeland Security) vient de publier un document indiquant que l'agence cherche à développer des méthodes pour suivre les transactions de cryptomonnaies axées sur la confidentialité, telles que celles effectuées avec des devises comme Monero et Zcash.

Le document, qui a été publié par le programme de recherche sur l’innovation des petites entreprises du département de la sécurité intérieure, traite de l’utilisation des cryptomonnaies, notamment des devises offrant plus d’anonymat. Bien que l'agence admette que le niveau de confidentialité offert par ces monnaies numériques pourrait être «souhaitable», le DHS a tout intérêt à retracer les transactions effectuées avec ces tokens pour surveiller les activités illégales potentielles.

«À cette fin, cette proposition appelle des solutions permettant aux entités d’enquêtes policières d'effectuer des analyses judiciaires sur les transactions consignées sur les blockchains», indique le DHS dans le document.

Selon le DHS, Monero et Zcash sont deux exemples de tokens privés. Cependant, de nouvelles solutions axées sur la confidentialité seront certainement développées. L’agence fédérale doit donc élaborer une analyse de ces blockchains, qui sera également applicable aux nouvelles applications développées dans le futur.

Le DHS a défini trois phases pour le suivi des devises cryptos privées. La première impliquera une analyse en profondeur de différentes blockchains. Au cours de cette phase, l’agence cherche à identifier les «risques pour la confidentialité, la sécurité et la technologie» et à développer une méthode d’analyse permettant de retracer des transactions sur des blockchains respectant la confidentialité.

Au cours de la deuxième phase, un prototype sera mis au point pour tester les méthodes d’enquête mises au point et décrites dans la première phase. Après chaque test, l’agence cherchera des moyens d’améliorer ses nouvelles méthodes d’investigation.

La dernière phase impliquera la mise en production des méthodes développées par l’agence. Le DHS s'attend à une utilisation à la fois gouvernementale et commerciale de sa technique.

Comme la déclaration effective devrait être publiée le 19 décembre 2018, les parties intéressées ont la possibilité de contacter le DHS avec leurs propositions jusqu'au 18 décembre.

En parallèle, la semaine dernière, les autorités américaines ont rappelé qu’elles pouvaient suivre les utilisateurs de Bitcoin. Deux Iraniens qui auraient aidé à échanger des rançons de Bitcoin en rial iranien pour le compte de cyber-acteurs iraniens malveillants ont été interceptés alors que leurs adresses Bitcoin ont été identifiées par le Bureau du contrôle des actifs étrangers du Département du Trésor américain.

____
Graphique du prix de Monero:

Les autorités américaines veulent en savoir plus sur vos transactions confidentielles 102

____
Graphique du prix de Zcash:

Les autorités américaines veulent en savoir plus sur vos transactions confidentielles 103
Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles