. 4 min read

Acquisition de Voyager Digital, Binance obtient l’autorisation du juge

Binance.US/ Twitter

Dans l’affaire qui oppose la plateforme de crypto Binance à la SEC concernant Voyage Digital, Binance vient de remporter une grande victoire. En effet, Binance.US, la filiale américaine de Binance a obtenu le droit d’acquérir les actifs de Voyager Digital.

Avec cette victoire sur la States Securities and Exchanges Commission (SEC) des États-Unis, Binance peut reprendre des couleurs. Selon les informations rapportées par Bloomberg, Michael Wiles, le juge des faillites du district sud de New York, a donné son aval à Binance pour qu’il acquiert Voyager. Il a ainsi rejeté les arguments de la SEC qui s’opposait fermement à cette acquisition.

Binance.US vs SEC, le juge des faillites du district sud de New York penche en faveur de la plateforme de crypto

Au début du mois de janvier 2023, la SEC avait déposé une “objection limitée” afin d’empêcher Binance.US d’acquérir Voyager Digital. Binance avait évalué la reprise des actifs de Voyager à 1 milliard de dollars. Pour rappel, Voyager Digital est une plateforme de prêts de crypto-monnaies en faillite depuis la chute de l’écosystème Terra/Luna. La plateforme a organisé une vente aux enchères de ses actifs dans le but de trouver un nouvel acquérir. La plateforme FTX était en tête de liste pour acquérir ces actifs, mais elle aussi a fait faillite.

Pour justifier son opposition, la SEC a mis en question la situation finance de Binance.US et ainsi sa capacité à disposer des fonds pour cette opération. De plus, le régulateur américain s’interrogeait sur la compétence de Binance.US à sécuriser les actifs des clients de Voyager. La SEC redoutait par ailleurs que l’opération d’acquisition soit contraire aux lois américaines sur les valeurs mobilières.

Mais ces arguments ont été balayés par le juge, pour qui l’opposition de la SEC était “vague”. De plus, le juge estime aussi que la SEC n’a pas appuyé son argumentaire avec des preuves, notamment concernant les accusations de violation de la législation sur les valeurs mobilières. Reuters rapporte également que le juge Michael Wiles a souligné que l’objection de la SEC intervenait à la dernière minute, alors qu’elle aurait pu le faire bien plus tôt.

Une grande victoire pour Binance.US 

Ainsi, avec cette victoire judiciaire relative à l’acquisition de Voyager Digital, Binance.US pourra acquérir la plateforme pour un milliard de dollars. Sur Twitter, la filiale américaine de Binance a exprimé sa joie an déclarant :

“Notre objectif a toujours été de rendre aux clients leur crypto-monnaie le plus rapidement possible et de permettre aux utilisateurs de prendre leurs propres décisions concernant leurs propres actifs. Nous sommes impatients de finaliser la transaction et d’accueillir les clients de Voyager sur https://Binance.US où ils peuvent s’attendre aux plus hauts niveaux de service et d’assistance.”

Cette acquisition permettra, en effet, aux créanciers de Voyager de rentrer en possession de 73 % de leurs avoirs. Depuis son dépôt de bilan survenu en juin 2022, Voyager a organisé deux appels d’offres pour son acquisition. Après l’échec de FTX, Binance s’est présenté comme le meilleur acteur capable de réussir cette opération. 

Le feu vert du tribunal redonne de l’espoir aux créanciers et aux détenteurs du jeton Voyager (VGX). Ce dernier a d’ailleurs connu une hausse substantielle de 59 % au cours des 24 heures. Son cours de VGX est ainsi passé de 0,386 $ à 0,601 $.

Binance remporte une bataille, mais la guerre continue

L’approbation de l’acquisition de Voyager par Binance.US est une grande victoire, mais la plateforme est en guerre sus plusieurs fronts. En effet, le Committee on Foreign Investment (CFIUS) ou Comité des investissements étrangers des États-Unis examine aussi son accord pour l’acquisition de Voyager. De plus, le Texas State Securities Board et le Texas Department of Banking se sont aussi opposés à cette acquisition. Les autorités texanes justifient leur opposition en mettant en avant la connexion entre Binance.US et Binance. 

L’acquisition de Voyager Digital par Binance.US est donc loin d’être finalisée. La plateforme a jusqu’au 18 avril 2023 pour réfuter toutes ces oppositions et conclure son opération.

Mais il faut aussi rappeler que la société mère de Binance.US est face à de nombreuses critiques et reste sous le coup de la pression réglementaire des autorités américaines.

En effet, Binance est accusé d’avoir voulu recruter le président de la SEC, alors qu’il était enseignant au MIT, afin de s’attirer les faveurs de la commission. De plus, la première plateforme de crypto est d’accuser de pratiques commerciales illégales et il est rapporté qu’elle cherche à échapper à la régulation du gendarme de la bourse américaine.

À cela, il faut ajouter l’arrêt de l’émission du stablecoin Binance USD (BUSD) de la plateforme qui a porté un coup à la santé financière de Binance. 

Désormais, la plateforme cherche non seulement à payer des amendes pour alléger ses problèmes avec la SEC. Mais pour elle, il est peut-être temps de se tourner vers des stablecoins qui ne sont pas adossés sur le dollar américain.