Accueil ExclusifArticles

Chainlink : l'oracle décentralisé de la DeFi

Par Corinne R.
Chainlink : l'oracle décentralisé de la DeFi 101

Définition et utilisation des oracles sur la blockchain

Bien que la technologie blockchain offre de nombreux avantages, elle présente une limitation qui aurait pu considérablement freiner son adoption : une infrastructure basée sur la blockchain ne possède aucun lien avec le monde extérieur. Cette limitation est critique sur Ethereum puisqu’elle entrave le bon fonctionnement des contrats intelligents. En effet, l’exécution de la plupart des contrats intelligents est tributaire des données existantes à l’extérieur de la blockchain. Ce problème qui s’apparente plus ou moins à celui de l’interopérabilité est résolu par les oracles : ces derniers sont un élément essentiel de la blockchain parce qu’ils assument le rôle de points de contact entre cette dernière et les sources extérieures.

Néanmoins, dans un système qui prône la décentralisation et l’absence de tiers de confiance, l’utilisation des oracles soulève plusieurs questions : d’où vient cet oracle ? Qui le contrôle ? Peut-on lui faire confiance ? Ces questions sont pourtant légitimes puisque la fiabilité des données issues d’un oracle impacte la bonne exécution d’un smart contract. Un oracle unique pose un problème de confiance : comme la blockchain ne peut pas vérifier les données en provenance d’un oracle, il existe un risque que ces données, surtout si elles proviennent d’une source centralisée, puissent être falsifiées.

C’est cette problématique que Chainlink cherche à résoudre : il se présente comme un “ réseau oracle décentralisé qui fournit des données entrantes et sortantes fiables pour les smarts contracts sur n’importe quel type de blockchain”.

Chainlink : l'oracle décentralisé de la DeFi 102
Source : Chainlink

Présentation du projet

L’objectif de Chainlink est de récupérer les données off-chain (en-dehors de la blockchain) pour les rendre utilisables on-chain (sur la blockchain). Chainlink a été fondée en 2017 sous la houlette de la société finlandaise SmartContract Chainlink Limited SEZC. Son “mainnet” a été lancé sur Ethereum en 2019.
Chanlink est le protocole oracle le plus utilisé de la DeFi (finance décentralisée) : il compte plusieurs partenariats et intégrations, notamment avec Binance, Google, Swift ou encore Gartner.
Selon les statistiques de Coinmarketcap, Chainlink est actuellement la neuvième cryptomonnaie du marché en termes de capitalisation boursière et le premier token du secteur de la DeFi.

Cryptomonnaies de la DeFi par capitalisation de marché

Chainlink : l'oracle décentralisé de la DeFi 103
Source : coinmarketcap

Fonctionnement du protocole

Le protocole repose sur deux types de composantes, on-chain et off-chain.

Lorsqu’une requête est lancée au sein du système, cette demande prend la forme d’un contrat utilisateur (user contract). Cette demande sera ensuite traitée au niveau de la blockchain grâce à son propre contrat oracle baptisé “Chainlink Service Level Agreement Contract” (SLA contract) .

Le contrat SLA génère trois types de sous-contrats qui sont :

  • Le contrat de réputation (reputation contract) qui vérifie l’historique et la véracité des données fournies par un noeud et écarte ceux jugés peu fiables ;
  • Le contrat de gestion des ordres de commande (order matching contract) qui délivre la requête aux opérateurs puis effectue une sélection de noeuds sur la base des critères fournis dans le contrat utilisateur ;
  • Le contrat d’agrégation (aggregating contract) compile les données en provenance des nœuds et les valide ou les rapproche pour obtenir un résultat précis.

Noeud-oracle off-chain (oracle nodes) :

Les nœuds récoltent les données depuis la source off-chain puis traitent celles-ci par l’intermédiaire du logiciel “Chainlink Core” : cette étape est nécessaire pour “traduire” ces données dans un langage de programmation compréhensible par l’application-source. Lorsque les données sont collectées, elles sont renvoyées vers le contrat d’agrégation chainlink. L’une des particularités de ce contrat est qu’il peut valider et contrôler des données en provenance d’une seule source ou de plusieurs sources. De cette manière, la probabilité de récolter des données fausses est réduite.
Les opérateurs de noeuds peuvent promouvoir leurs services sur des places de marché comme market.link sur lesquelles ils peuvent y lister leurs certifications, leurs sources externes...

Le jeton natif LINK est au centre de l’écosystème et permet de sécuriser le réseau LINK tout en favorisant sa croissance. Dans ce cadre, il dispose de trois principales fonctions :

  • Il est utilisé pour rémunérer les noeuds qui offrent leurs services ;
  • Il dispose d’un mécanisme de subvention (similaire à celui de la récompense de blocs) pour soutenir le réseau jusqu’à ce que les nœuds puissent être autonomes ; Les nœuds doivent déposer des LINK en garantie comme assurance supplémentaire de l'honnêteté de leurs services. Plus le montant déposé est important, plus le nœud a de probabilité d’être choisi pour l’exécution d’une requête. Il faut également noter que Chainlink peut pénaliser les opérateurs de nœud considéré comme malhonnêtes en réduisant leurs dépôts en LINK (par le recours au “slashing”).
  • Cette rémunération en LINK permet d’apporter une protection supplémentaire au système : comme les nœuds sont payés en LINK, ils n’ont aucun intérêt à adopter un comportement nuisible qui verrait la confiance dans le protocole diminuer et par conséquent, la valeur de la cryptomonnaie chuter.

La réputation de Chainlink au sein du secteur en fait un acteur privilégié dans de multiples initiatives destinées à normaliser les technologies blockchain. Il participe par exemple à la conception du protocole Baseline présenté en mars 2020 par l’un des “Big four”, Ernst&young : ce protocole vise à rendre le réseau Ethereum plus sécurisé et efficace pour les entreprises en développant les normes les plus élevées en matière de protection des données et de performances. Récemment, Chainlink a rejoint la coalition de l’Unesco “Global Education Coalition” dont l’objectif est de développer la compréhension autour des concepts de la blockchain, des contrats intelligents et des oracles.

________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour ouvrir un plan épargne en Bitcoin, allez sur la plateforme régulée StackinSat

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies:

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Si vous voulez en apprendre plus sur le Bitcoin et l’investissement dans les cryptomonnaies, voici deux livres parfaits: “Comprendre Bitcoin en 2h" et “Investir dans Bitcoin".

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:
Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR
Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262
Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg
Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR
Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews
Facebook: https://www.facebook.com/cryptonewsFR
Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

_________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles