Accueil ExclusifArticles

La plateforme blockchain d'Oracle

La plateforme blockchain d'Oracle 0001

Pour en savoir plus sur l’offre Oracle Blockchain Platform, Cryptonews a interviewé Anna Centeno, responsable du développement d’affaires de cette plateforme numérique.

La plateforme blockchain d'Oracle 101
Anna Centeno, responsable du développement d’affaires d'Oracle Blockchain Platform

Cryptonews: depuis quand Oracle s’intéresse-t-il à la technologie blockchain ?
Anna Centeno: Oracle Labs a commencé à sonder le marché de la Blockchain en 2016 pour évaluer l’intérêt à investir dans la technologie en matière de R&D. Oracle est devenu membre du consortium Hyperledger depuis août 2017. L’offre Oracle Blockchain Platform est sortie en Juillet 2018 et suit une cadence mensuelle à bi-mensuelle de release.

Était-ce un choix évident, inéluctable ?
Oracle possède un large portefeuille applicatif : ERP Cloud, E-Business Suite, NetSuite, PeopleSoft, JD Edwards et des verticaux par industrie tels que FlexCube, Oracle SCM Cloud, Oracle Health Sciences etc… De fait, la propagation des transactions métiers dans une Blockchain est un moyen efficace d’automatiser les processus métiers et le partage de l’information entre les entreprises.

La plateforme blockchain d'Oracle 102

De plus, la gestion de l’information est dans l’ADN d’Oracle depuis 41 ans et alors qu’aujourd’hui la sécurité est un sujet incontournable, la technologie Blockchain offre des capacités très intéressantes dans ce domaine. C’est donc un choix évident pour Oracle de compléter son offre avec une brique technique, qui permet à nos clients d’innover facilement dans le domaine de la Blockchain, mais également avec des applications métiers se basant sur l’Oracle Blockchain Platform.

Pourriez-vous nous en dire plus sur ce qu’est Oracle Autonomous Blockchain Cloud Service, son but et ce que vous proposez à vos clients à travers ce service?
Oracle Blockchain Platform (OBP) est une plateforme d’entreprise mettant à disposition toutes les fonctionnalités nécessaires pour commencer très rapidement le développement d’applications utilisant la technologie Blockchain. Nous avons packagé HyperLedger Fabric 1.3 avec d’autres modules Oracle pour améliorer l’offre de base et la fournir comme un service complètement managé par Oracle. Le choix d’HLF provient de son historique open source, de sa modularité et de son aspect permissioned nécessaire aux entreprises (contrairement aux Blockchain publiques, HLF apporte la gouvernance sur l’identité des participants).

La plateforme blockchain d'Oracle 103

En bref, un utilisateur d’OBP provisionne le service, définit la topologie de la blockchain et peut tout de suite commencer le développement de Smart Contracts en Go, Java ou JavaScript ou l’intégration de données via des SDK ou une REST API gateway. Par Blockchain d’Entreprise, nous entendons un niveau de sécurité, de résilience, d’intégration, d‘automatisation et de performance bien supérieure à ce qu’offre HLF.

Enfin, OBP peut communiquer avec d’autres Blockchains HLF et peut être déployée sur le Cloud Publique Oracle de seconde génération ou en modèle Cloud at Customer (services Cloud Oracle déployés dans les data centers de nos clients) ; ce qui permet à nos clients de tirer parti d’autres capacités de la plateforme Cloud d’Oracle (IoT, Intelligence Artificielle, BPM, Mobile, Digital Assistant, Chatbots, CI/CD, Kubernetes etc… sans oublier les offres métier en SaaS) pour construire facilement des solutions innovantes et pertinentes.

Vous avez fourni en 2018 une solution blockchain pour Certified Origins, dans le but d’assurer une traçabilité de leurs produits (huile d’olive). Comment s’est faite cette association ?
La technologie Blockchain et la traçabilité forment un très bon couple de par la nature même des capacités fournies par la Blockchain : partage de l’information en temps réel, auditabilité, immutabilité. Ils sont en production depuis janvier 2019, le projet a duré 6 mois. Bien évidemment, Oracle aide également d’autres acteurs sur ce sujet de traçabilité tel que Cargo Smart Oracle Blog ou encore Alpha Acid Brewery pour le houblon et les pierres précieuses.

La plateforme blockchain d'Oracle 104

Dans un article récent, le World Bee Project annonce un partenariat avec Oracle pour utiliser OBP dans la certification du miel à l’aide d’un eco-label. Avez-vous des résultats sur cette association ?
Les bénéfices réalisés par Certified Origins concernent principalement, l’automatisation de la
traçabilité et les économies associées au niveau de la supply chain de Certified Origins ainsi que la transparence pour le consommateur qui influe sur la réputation et la confiance dans la société avec toutes les retombées économiques.

Est-ce que la traçabilité de produits est le champ d’application principal de vos solutions blockchain ?
Ce n’est pas le champ d’application principal mais c’est sans doute celui avec l’impact le plus important car il touche notamment à la santé.

Quels sont les autres champs d’application ?
D’autres cas d’usage sont déployés chez nos clients dans la finance, la santé ; d’autres sont à l’étude comme la gestion de propriétés (brevets etc…) sans oublier les études en cours (POCs, Maquettes, Innovation Days…) pour découvrir de nouveaux cas d’usages avec nos partenaires ou au travers de Hackathons.

À quels types d’entreprises s’adressent les solutions blockchain d’Oracle ?
Les solutions applicatives et technologiques d’Oracle utilisant la Blockchain concernent toutes les entreprises quelques soit leur taille ou leur secteur d’activité. Nos solutions s’adressent notamment aux entreprises ayant des besoins importants de performance et de sécurité. La simplicité d’utilisation des offres Oracle devrait également intéresser les entreprises qui ne veulent pas perdre de temps dans l’intégration technique des couches basses et qui préfèrent mettre l’emphase sur le développement des cas d’usage métiers.

Pensez-vous que les solutions blockchain se généraliseront à tous les secteurs de la société et
des entreprises ?

Oui, définitivement, tous les secteurs seront touchés.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles