. 5 min read

PDG de Binance : il faut se tourner vers les “stablecoins” non indexés sur le dollar américain

Changpeng Zhao. Source : capture video, Youtube/Entrepreneur ME

Suite aux récentes actions menées par la SEC contre le stablecoin BUSD rattaché au dollar américain, le PDG de Binance s’est exprimé. Changpeng Zhao, également connu sous le nom de “CZ”, affirme que le secteur de la crypto-monnaie pourrait commencer à utiliser des stablecoins rattachés à d’autres devises autres que le dollar américain.

En effet, d’après CZ, le secteur pourrait commencer à utiliser des stablecoins rattachés à l’euro, au yen ou au dollar de Singapour. Selon le PDG de Binance, l’industrie de la crypto-monnaie doit réduire sa dépendance aux stablecoins basés sur le dollar américain.

Cette déclaration du PDG de Binance est intervenue le 14 février dans un échange sur Tweeter. Son avis a été demandé sur l’industrie de la crypto-monnaie qui utilise l’or comme étalon de valeur au lieu du dollar américain. À cela, il a reconnu qu’il était “logique” d’utiliser l’or.

En revanche, CZ reconnaît que la plupart des investisseurs utilisent davantage la monnaie fiduciaire pour calculer le rendement de leurs investissements. Du fait de cette habitude, les stablecoins adossés au dollar américain sont “toujours importants” et ne risquent pas de disparaître de si tôt.

Toutefois, pour CZ, les récentes actions du gouvernement américain contre les stablecoins en dollars américains conduiront probablement l’industrie mondiale de la crypto-monnaie à s’appuyer sur d’autres devises pour soutenir les stablecoins. 

À ce propos, il a déclaré :

“Je pense qu’étant donné la pression actuelle et les positions actuelles prises par les régulateurs sur les stablecoins basés sur le dollar américain, je pense que, comme vous l’avez dit, l’industrie va probablement se tourner vers des stablecoins non basés sur le dollar américain […]. En conséquence, nous verrons probablement plus de stablecoins basés sur l’euro ou d’autres yens japonais, le dollar de Singapour, donc cela nous a effectivement incités à chercher plus d’options dans différents endroits.”

CZ a déclaré qu’à l’avenir, les stablecoins algorithmiques pourraient également jouer un rôle plus important dans l’écosystème de la crypto-monnaie. Cependant, il a mis en garde contre les risques inhérents aux stablecoins algorithmiques que les stablecoins adossés à la monnaie fiduciaire n’ont pas. 

Selon CZ, ces risques doivent être divulgués de manière transparente aux utilisateurs, et les réserves pour les stablecoins garantis par des devises doivent aussi être divulguées. De cette façon, “les utilisateurs peuvent très clairement décider de ce qui se passe” et décider eux-mêmes des stablecoins qu’ils veulent détenir ou utiliser.

Les déclarations de CZ sont intervenues un jour seulement après que la SEC ait accusé le stablecoin Binance USD (BUSD), basé sur le dollar américain, d’être un “titre” non enregistré en vertu des lois américaines. Le stablecoin algorithmique TerraUSD (UST) a perdu son ancrage au dollar américain en mai, causant plus de 20 milliards de dollars de pertes aux investisseurs.

La communauté de la crypto-monnaie déconcertée par les poursuites de la SEC contre Paxos au sujet du BUSD

Paxos Trust, la société émettrice du stablecoin Binance USD qui se trouve actuellement dans le collimateur des régulateurs américains, a suscité diverses réactions de la part de la communauté crypto-monnaie.

Le 13 février, la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a émis un “Well notice” à Paxos, selon lequel BUSD est un titre non enregistré. Le même jour, le Département des services financiers de New York (NYDFS) a ordonné à Paxos de cesser l’émission de BUSD.

Alors que Paxos fait l’objet d’un examen réglementaire sur plusieurs fronts, plusieurs membres de la communauté crypto se sont rendus sur Twitter pour donner leur avis sur la situation. Qu’il s’agisse d’une attaque contre la plateforme Binance ou d’un ” FUD “, les membres de la crypto-monnaie ont formulé diverses théories sur les allégations selon lesquelles le BUSD est un titre non enregistré.

Miles Deutscher, analyste en crypto-monnaie, a exprimé son point de vue dans un tweet, affirmant que personne ne s’attend à faire des bénéfices en achetant un stablecoin. Il a tweeté :

“La SEC a qualifié BUSD de “titre non enregistré” et poursuit son émetteur, Paxos. 

Mais comment diable un STABLECOIN peut-il être considéré comme une valeur mobilière, alors qu’il ne remplit clairement pas les critères du test de Howey ?

Personne n’a jamais eu ” un espoir de profit ” en achetant $BUSD.”

De même, le pseudonyme du trader Tree of Alpha a été déconcerté par la nouvelle. Il s’est demandé comment on pouvait considérer qu’il s’agissait d’un titre et a demandé à ses adeptes s’ils achetaient BUSD dans l’espoir qu’il atteigne 2 dollars. Le trader a également interpellé le président de la SEC, Gary Gensler. Selon lui, le représentant du gouvernement mène une “croisade déséquilibrée et incontrôlée contre la crypto-monnaie.”

Pendant ce temps, iTrader AshWSB a aussi commenté cette décision de la SEC et l’a qualifiée de “FUD”. Le trader a fait valoir que BUSD est entièrement soutenu, et que Paxos n’émettant plus de jetons n’affectera pas les jetons existants. Par ailleurs, il a prévenu la communauté en tweetant : “Il est bon de rester informé, mais ne prenez pas de décisions émotionnelles”.