62% des projets Web3 peinent à atteindre 100 visiteurs mensuels, selon GuerrillaBuzz

Matthieu Dumas
| 10 min read

GuerillaBuzz

L’univers de la blockchain et du Web3 a vu émerger des entreprises innovantes, propulsées par des financements massifs. Cependant, derrière cette effervescence financière, se cache une question cruciale : quelle est la véritable empreinte en ligne de ces entreprises ? Dans une quête pour démystifier cet aspect essentiel, Yuval Halevi, co-fondateur de GuerrillaBuzz, a dirigé une recherche approfondie, explorant la présence en ligne de plus de 6 700 entreprises opérant dans ce secteur dynamique. Dans cet entretien exclusif, Yuval partage des réflexions perspicaces sur les résultats de cette étude, révélant des tendances intrigantes et des implications cruciales pour l’avenir de l’industrie.

Méthodologie : Démêlage de la Tapisserie Numérique


La méthodologie rigoureuse de Yuval Halevi reposait sur une approche complète et axée sur les données. Les données ont été minutieusement compilées à partir de sources industrielles fiables telles que Crunchbase et TechCrunch, formant un ensemble de données robuste comprenant 6 734 entreprises blockchain et Web3. Cette diversité couvrait des start-ups émergentes aux acteurs chevronnés de l’industrie, tous ayant traversé le territoire du financement.

Cette mine d’informations a ensuite été organisée avec méthode et nettoyée pour garantir que l’analyse subséquente s’appuierait sur une base de données précise et structurée, fournissant des informations fiables.


Les Données Dévoilées


Au cœur de l’analyse se trouvait un ensemble de données mettant en lumière le trafic Web de ces entreprises, reflétant leur croissance post-financement et l’intérêt des consommateurs :

Seuil de Visibilité de 62 % :

Un étonnant 62 % des entreprises, soit 4 151 sur 6 734, reçoivent moins de 100 visiteurs organiques par mois. Cette révélation flagrante souligne un manque inquiétant de présence en ligne et/ou d’intérêt malgré l’infusion de financements.

Difficultés à Croître :

Un défi plus large émerge alors que 74 % (5 025 sur 6 734) peinent à rassembler plus de 1 000 visiteurs par mois. Cela témoigne d’une lutte collective pour cultiver un public en ligne plus vaste et plus engagé.

Disparité de Trafic :

Dans une révélation frappante, seulement 0,95 % des entreprises, soit un modeste total de 64, génèrent un impressionnant total de 461 millions de visites par mois. En contraste marqué, les 99,05 % restants récoltent collectivement une fraction de cela, totalisant 87 millions de visites. Cette différence profonde souligne comment quelques entreprises sélectionnées dominent de manière disproportionnée le paysage du trafic Web dans le secteur de la blockchain et du web 3.0.

Lien vers l’étude complète.


Entretien avec Yuval Halevi : Une Plongée dans l’écosystème


Alors quelle est la véritable empreinte en ligne de ces entreprises ? Pour répondre à cette question, nous avons la chance de discuter ses résultats avec Yuval Halevi, auteur de la recherche et co-fondateur de GuerillaBuzz.

Question : Tout d’abord, pourriez-vous vous présenter et nous en dire un peu plus sur votre expérience dans la sphère du web3/blockchain ?

Réponse : Je m’appelle Yuval Halevi, et je suis le co-fondateur de GuerrillaBuzz, une agence de relations publiques et de marketing web3 créée en 2017. Je suis passionné par la SEO, le growth hacking et l’éducation à travers la création de contenus approfondis qui laissent une empreinte.


Un amour de la hype ?

Question : Qu’est-ce qui vous a inspiré à mener des recherches sur les entreprises de la blockchain et du web3 ?

Réponse : Depuis le lancement de GuerrillaBuzz, j’ai remarqué que le niveau de marketing dans notre industrie est significativement plus bas, par rapport à d’autres industries. Cette observation nous a incités à nous concentrer sur la création d’articles de haute qualité et à mener des recherches approfondies, différenciant ainsi notre entreprise et nos clients dans le processus.

Contrairement à d’autres industries, les entreprises de la blockchain et du web3 privilégient souvent la création de hype plutôt que la construction d’une base solide. Cette tendance, qui a commencé à l’époque des ICO, persiste à ce jour, entraînant des défis uniques dans notre domaine. Souvent, ces entreprises manquent d’une stratégie de contenu, n’entretiennent pas de blog actif et utilisent couramment Medium CMS pour bloguer au lieu de l’héberger sur leur propre site. Cela met en lumière un fossé substantiel dans la connaissance en marketing au sein de ces entreprises.

Cette situation m’a inspiré à mener des recherches ciblant les entreprises dans l’écosystème qui ont obtenu des financements. Je crois que les entreprises financées, contrairement à celles sans financement, ont des engagements plus importants et devraient respecter des normes plus élevées. Analyser la performance de ces entreprises financées peut fournir des informations précieuses sur l’état global de l’industrie.


 

Question : Y a-t-il des tendances spécifiques ou des lacunes dans les connaissances existantes qui ont motivé ces recherches ?

Réponse : Il y a un manque notable d’informations concernant les habitudes de marketing des entreprises dans cet écosystème. Comme mes études précédentes, ma recherche actuelle vise à fournir des perspectives approfondies de l’industrie d’un point de vue marketing. Cette fois-ci, j’ai spécifiquement ciblé les entreprises qui ont obtenu des financements. Cette approche permet de restreindre le champ des dizaines de milliers d’entreprises à celles qui ont probablement fait l’objet d’une certaine forme de contrôle préalable avant de sécuriser des investissements auprès de VC ou d’autres investisseurs.


Les Modèles de Trafic et l’Écosystème Web3

Question : Y a-t-il eu des surprises ou des découvertes inattendues dans l’analyse des données ?

Réponse : Les résultats ont confirmé le manque d’attention de l’industrie envers le trafic organique comme une nécessité de croissance. Bien que je sois conscient que de nombreuses entreprises n’investissent pas dans le marketing, l’ampleur du problème est devenue évidente qu’après la collecte et l’analyse des données. Il est étonnant de constater que 62 % des entreprises financées du Web3 et de la blockchain (4 151 sur 6 734) reçoivent moins de 100 visiteurs organiques mensuels malgré leur financement massif.

Il est surprenant de voir tant d’entreprises lever des millions de dollars auprès de divers investisseurs sans s’efforcer de créer des fondations solides, ce qui est pourtant courant dans la plupart des secteurs d’activité


 

Question : Comment interprétez-vous la domination d’un petit nombre d’entreprises en matière de trafic Web par rapport à la majorité ?

Réponse : L’industrie regorge de grandes entreprises cherchant à atteindre un public similaire. Google a observé que sur le web, les grandes entreprises disposant de ressources pour créer un contenu de haute qualité pouvaient dominer les résultats de recherche dans leurs domaines. En 2019, ils ont donc mis à jour leur algorithme pour donner plus de chances aux sites plus petits dans les résultats de recherche.

Depuis lors, il existe une meilleure opportunité pour les sites de se classer. Cependant, il semble que de nombreuses entreprises ne réalisent pas de recherche de mots-clés détaillée ni ne développent une stratégie de contenu basée sur celle-ci, ce qui entraîne très peu de trafic. Au cours de la recherche, nous avons découvert qu’environ 4 000 entreprises de l’industrie ne génèrent aucun trafic organique, montrant ainsi une opportunité considérable manquée en marketing de contenu.


Conseils pour les Entreprises Web3 et Blockchain

Question : Quelles considérations ou conseils offririez-vous aux acteurs de la blockchain et du Web3 en fonction de ces résultats ?

Réponse : Après le financement, votre entreprise doit s’engager dans un marketing efficace et durable. Concentrez-vous sur les impacts à long terme plutôt que sur les effets de hype temporaires afin d’éviter de dépenser constamment de l’argent pour avoir du trafic. Diversifiez vos stratégies en mettant l’accent sur le marketing de contenu.

S’appuyer uniquement sur le battage médiatique est inefficace, en particulier dans les marchés baissiers ou lorsque l’enthousiasme initial s’estompe. Cette approche devient impraticable lorsque les budgets de marketing sont serrés. Effectuez des recherches approfondies sur le référencement pour votre entreprise web3 afin d’améliorer la visibilité et la pertinence en ligne.

En ce qui concerne le marketing de contenu, visez un contenu de haute qualité et attrayant qui s’adresse à votre public cible. Incluez des articles informatifs et éducatifs qui apportent de la valeur aux investisseurs, aux utilisateurs et aux passionnés de votre secteur, en plus de discuter des réalisations de l’entreprise.

Privilégiez l’authenticité dans votre contenu. Votre public, bien informé sur le web3 et la blockchain, apprécie les documents authentiques et rédigés par des experts plutôt que les contenus non sincères ou générés par l’IA. Utilisez votre expertise pour créer des articles convaincants qui résonnent et méritent d’être partagés.


Implications Globales pour l’Industrie

Question : Selon vous, quelles pourraient être les implications plus larges des résultats de la recherche pour l’industrie de la blockchain et du Web3 ?

Réponse : L’industrie doit prioriser l’éducation des investisseurs, des utilisateurs et de la communauté. Les entreprises qui adoptent cette stratégie pourraient bientôt devenir des leaders du marché.

L’objectif de cette recherche est d’encourager les investisseurs en capital-risque à évaluer soigneusement les stratégies marketing, en particulier celles liées au contenu, de leurs investissements potentiels.

Si elle conduit les investisseurs à apprécier la qualité du contenu produit par les entreprises dans lesquelles ils ont l’intention d’investir, et si elle motive les entreprises de blockchain et de web3 à se concentrer sur la recherche de mots-clés, le référencement et le marketing de contenu, alors la recherche a atteint son objectif. Même un changement mineur dans l’approche de l’industrie serait un résultat significatif.


 

Question : Comment ces résultats pourraient-ils influencer les décisions d’investissement ou les stratégies au sein de l’industrie ?

Les investisseurs en capital-risque peuvent préférer les entreprises dont le trafic organique et le classement par mot-clé sont élevés à celles dont la croissance repose sur le marketing payant. Pour les investisseurs individuels, le trafic organique d’une entreprise peut servir d’indicateur clé dans les décisions d’investissement.

De leur côté, les entreprises peuvent utiliser cette recherche pour affiner leurs stratégies de marketing, en mettant l’accent sur des activités telles que le référencement web3 et le marketing de contenu pour une croissance durable.

Conclusion


L’entretien avec Yuval Halevi offre une plongée captivante dans les arcanes de la présence en ligne des entreprises blockchain et Web3. Les résultats révèlent un paysage où la majorité des entreprises, malgré des financements substantiels, peinent à générer un trafic organique significatif.

Cette lacune met en lumière des opportunités manquées dans le domaine du marketing de contenu et souligne l’importance cruciale d’une stratégie à long terme après le financement initial. Alors que l’industrie évolue, les conseils de M. Halevi sur la diversification des stratégies et la priorisation de la qualité dans le contenu résonnent comme des directives indispensables.

Cette recherche incite à repenser les paradigmes marketing et à considérer le contenu de haute qualité comme un pilier fondamental du succès continu dans l’écosystème en constante évolution de la blockchain et du Web3.


Sur le même sujet :