Accueil ActualitésActualités Altcoin

Apple dit non aux Altcoins tels que Libra

Par Tim Alper
Apple dit non aux Altcoins tels que Libra 101
Source: iStock/BreatheFitness

Apple a rejoint un groupe d'entreprises en pleine croissance qui craignent soudainement de lancer leurs propres jetons numériques. Les autres sociétés ayant le même réflexe feraient partie des plus grands partenaires de Libra: Stripe, Visa et Mastercard.

Reuters rapporte que le PDG d’Apple, Tim Cook, a déclaré qu’un projet de crypto ressemblant à Libra n’était pas prévu par la société, et qu’il a même proféré un mépris pour le projet Libra.

Cook a déclaré,

«Je pense vraiment qu'une monnaie devrait rester dans les mains des pays. Je ne suis pas à l'aise avec l'idée qu'un groupe privé crée une devise concurrente. "

Il a également ajouté, dans un commentaire destiné à rassurer les régulateurs des deux côtés de l'océan Atlantique: "Une entreprise privée ne devrait pas chercher à obtenir le pouvoir de cette façon".

Ces commentaires surviennent près d’un mois après que le vice-président de la société ait déclaré qu’Apple "examinait" de possibles opérations de cryptomonnaies.

Dans le même temps, il a été rapporté à plusieurs reprises que les partenaires de Libra chercheraient à mettre fin à leur association avec le prochain jeton de Facebook.

Selon un article du Financial Times, les dirigeants de PayPal ne se sont pas présentés à une réunion prévue de la Libra Association jeudi. Le journal a déclaré que PayPal était «sur le point de quitter» le projet Libra à cause de ses préoccupations réglementaires.

L’Australian Financial Review a également cité «des personnes familiarisées avec le sujet» dans un article affirmant que les sociétés Stripe, Visa, et Mastercard, cherchaient toutes à se retirer du projet Libra, car elles craignaient les relations avec les régulateurs «qui ont montré du dédain pour Libra».

Les nouvelles font suite aux révélations de cette semaine sur les réservations des opérateurs de cartes. Le Wall Street Journal avait déclaré que "Visa, Mastercard et d'autres partenaires financiers" étaient "en train de reconsidérer leur implication à la suite d'une réaction brutale de la part de responsables gouvernementaux américains et européens".

À l’époque, David Marcus, le chef blockchain pour Facebook, a tweeté que Libra avait besoin de «membres engagés» pour réussir.

Lire aussi: Vous pourrez peut-être acheter des actions Apple sur Ethereum et Ce qu'il faut savoir sur le Facebook Coin et le projet Libra

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles