Accueil ActualitésActualités Blockchain

La Corée du Sud investit plusieurs millions dans des projets blockchain

Par Tim Alper
La Corée du Sud investit plusieurs millions dans des projets blockchain 101
Source: iStock/fotopoly

Après l’annonce de la semaine dernière de la Chine qui s’en va vers la technologie blockchain, c’est au tour de la Corée du Sud de faire de même.

Le gouvernement du pays investira en effet quelque 12,8 millions USD dans des projets blockchain en 2020, a confirmé le ministère de la Science et des Technologies de l'information et de la communication (TIC).

Selon Fn News, le ministère a présenté une série de plans de dépenses qui, espère-t-il, contribueront à dynamiser les initiatives blockchain des secteurs public et privé et espère ainsi former une nouvelle génération d'experts.

Le ministère a indiqué que l'Agence Internet et de sécurité coréenne, qui dépend du ministère, fournirait "plus de 8,6 millions USD pour développer des services pouvant être utilisés par les institutions publiques et le secteur privé". L’agence a déclaré qu’elle cherchait également à sélectionner et à soutenir un projet “pluriannuel”, une initiative blockchain qu’elle pourrait soutenir financièrement au cours de plusieurs années.

Quelque 3,4 millions USD de financement seront distribués par l'Agence nationale de promotion de l'industrie informatique, une entitée gérée par le gouvernement, qui supervise actuellement des sessions de formation gratuites à la blockchain. Elle élargira sa gamme actuelle de cours en blockchain, avec des cours d'initiation, de développement et de spécialiste, tous disponibles gratuitement dans le district de Mapo à Séoul.

L’Agence nationale de promotion de l'industrie informatique a pour mission de soutenir “des sociétés spécialisées dans la blockchain et de former des experts”. En plus de financer le budget alloué aux cours en blockchain, le montant de 3,4 millions USD servira également à fournir un soutien pouvant atteindre 342 000 USD à des startups blockchain du secteur privé.

Les agences affirment vouloir également mener des recherches sur le “soutien réglementaire”. Un certain nombre de sociétés et d'activistes sud-coréens de premier plan ont imploré le gouvernement de modifier sa position en matière de politique blockchain. Alors que Séoul reste fermement favorable à tout ce qui concerne les blockchains privées, les projets relatifs aux blockchains publiques et aux cryptomonnaies sont toujours mal vus.

Lire aussi: Samsung ajoute 12 nouvelles applications décentralisées (dApps).

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles