18 Feb 2022 · 5 min read

Binance rejoint l'Union des banques russes, en tant que responsable du nouveau département crypto

Le géant de l’industrie crypto Binance a rejoint l'Association des banques russes (ARB), où son responsable Russie et CIS (Commonwealth of Independent States) dirigera un nouveau département crypto.

Source: AdobeStock / photo_gonzo

Selon Prime, l’exchange a diffusé un communiqué de presse à ce sujet auprès des principaux médias russes, où il a expliqué que Olga Goncharova dirigerait le nouveau Centre d'experts pour les actifs financiers numériques et les monnaies numériques (Expert Center for Digital Financial Assets and Digital Currencies) de l'ARB.

La bourse a déclaré que sa participation contribuerait à "assurer un dialogue avec les autorités fédérales, les législateurs, les experts dans le domaine des actifs financiers numériques".

Le nouveau "Centre d'experts" s’efforcera de compiler "les opinions professionnelles sur la circulation des actifs financiers numériques et des monnaies numériques", et fournira aux membres "des matériaux analytiques" sur le sujet de la crypto, ainsi qu'une "expérience internationale."

Il va également "engager un dialogue" avec "les autorités fédérales et les législateurs."

Le mois dernier, selon Reuters, la direction locale de la bourse a laissé entendre qu'elle entrevoyait "des perspectives de nouvelles réglementations qui stimuleraient son activité."

Le directeur de Binance pour l'Europe de l'Est, Gleb Kostarev, aurait mentionné que la plateforme "espère une approche réglementaire progressive de la part de la Russie qui pourrait influencer celle adoptée par ses voisins."

Il a déclaré :

"Notre objectif est d'obtenir une licence et de mener des activités légales là où la réglementation le permet."

L'ARB est le plus grand collectif bancaire de Russie et a été créé en 1991. Il compte actuellement 240 membres, selon son site web, mais en raison d'une controverse qui s’est produite en 2017, il ne compte plus les huit plus grandes banques du pays - parmi lesquels Sberbank, VTB et Gazprombank - parmi ses membres.

Dans son propre communiqué, le vice-président de l'ARB, Anatoly Kozlachkov, aurait expliqué :

"Nous avons une grande expérience de l'interaction avec les régulateurs russes, représentant les intérêts de la communauté bancaire. Nous souhaitons adopter une position plus active sur la question [des cryptomonnaies] et contribuer à l'élaboration d'une réglementation équilibrée. Nous prendrons en compte les intérêts du marché et assurerons la protection des citoyens russes contre la [fraude]."

L'organisme a ajouté que la "communauté bancaire russe ne peut pas rester détachée de la discussion qui s'est déroulée" pour réglementer la "circulation des actifs financiers numériques."

Par ailleurs, selon Izvestia, l'ARB a déclaré que ses membres "n'auront aucune difficulté" à imposer les mesures relatives aux cryptomonnaies proposées par le ministère des Finances dans un projet de loi sur la réglementation des cryptomonnaies qui doit être dévoilé aujourd'hui.

Izvestia a déclaré s'être entretenu avec plusieurs banques et aucune d'entre elles n'avait déclaré que ces mesures leur posaient problème. Ces mesures proposent de créer un système dans lequel toutes les transactions cryptos sont effectuées via des plateformes bancaires - où elles peuvent être surveillées pour détecter l'évasion fiscale et de blanchiment d'argent.

Un système similaire existe actuellement en Corée du Sud, où les exchanges doivent conclure des contrats individuels avec des partenaires bancaires. Toutefois, dans cette nation d'Asie de l'Est, les banques sont également tenues d'accepter tous les risques financiers associés, ce qui pourrait ne pas être le cas dans le système russe.

Les banques russes et les experts en la matière auraient déclaré qu'il faudrait "plusieurs mois pour créer un tel système", certains affirmant que le coût de la création des plateformes technologiques serait probablement supporté par les clients utilisateurs de cryptomonnaies. Mais les banques semblaient généralement positives quant à leurs perspectives d'adoption.

Pour l’instant, les divisions entre le ministère des Finances et la Banque centrale (qui continue à faire pression pour une interdiction des cryptomonnaies) ont menacé de faire dérailler les efforts de réglementation du secteur dans les mois à venir, et pourraient faire du jour J un pétard mouillé.

Bien que le ministère ait affirmé que le projet de loi serait rendu public aujourd'hui, le cabinet russe n'avait toujours pas vu le projet de loi sur les cryptomonnaies au 17 février.

Le service de presse du cabinet a déclaré hier à Tass :

"[Le document] n'a pas encore été présenté".

_______________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

LinkedIn: https://www.linkedin.com/company/11745115