09 Sep 2022 · 5 min read

Les recherches Google sur Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH) ont plongé de 83% depuis 2021

Les recherches sur Bitcoin et Ethereum ont chuté de 83 % depuis les sommets atteints en 2021, selon les données de Google Trends. Après avoir atteint un record absolu de 100 début mai 2021, les recherches liées à Ethereum sont tombées à 17, tandis que pour le Bitcoin, la baisse a été de 79 % sur la même période.

Les volumes de recherche pour les deux cryptomonnaies sont à leur plus bas niveau depuis fin 2020, ce qui coïncide avec le marché baissier qui a vu le prix de chacun baisser de 65 % à 70 % depuis les sommets records affichés en novembre dernier. Ces faibles niveaux surviennent également au moment où Ethereum est sur le point de lancer la fusion, un évènement qui ne semble pas avoir ressuscité l'intérêt du public pour les cryptomonnaies pour le moment.

Poursuite du marché baissier

Google met à jour la manière dont il collecte et enregistre les données, de sorte que les comparaisons directes des volumes au cours des dernières années ne sont pas fiables à 100 %. Néanmoins, les données disponibles dressent un tableau sombre du marché, dans la mesure où elles suggèrent un manque d'intérêt de la part des investisseurs de détail et des investisseurs.

D'autres données corroborent les chiffres de Google à divers degrés. Selon BitInfoCharts, le nombre de tweets par jour sur le sujet du Bitcoin est passé de 363 000 en mai 2021 à un peu plus de 100 000 aujourd'hui. Il en va de même pour Ethereum, qui a connu un pic de 136 000 en mars de cette année, avant de retomber à environ 40 000.

Ces informations indiquent moins un effondrement de l'intérêt du public qu'un déclin progressif. Cela dit, une lecture plus attentive des données sur les tweets, par exemple, montre une reprise partielle au cours des derniers mois.

Dans le cas d'Ethereum, le nombre de tweets par jour est descendu jusqu'à 20 000 en juillet, avant de plus que doubler en quelques mois. De son côté, Bitcoin a connu une baisse plus ou moins continue depuis mars.

Ces chiffres coïncident avec les données sur les prix, qui sont probablement à l'origine de l'intérêt du public pour les cryptomonnaies. Par exemple, Bitcoin a baissé de 56,3 % depuis son sommet de 2022, qui était d'environ 47 459 USD.

Cette tendance est observable sur d'autres secteurs : les recherches sur les "NFT", par exemple, ont atteint un pic de 100 en janvier de cette année, pour tomber à 13 aujourd'hui.

Les recherches pour "metaverse" ont également diminué, passant d'un pic en janvier à 18. Avec toutes les autres données de recherche, cela suggère que le marché traverse un cycle baissier.

La fusion peut-elle relancer l'intérêt du public ?

Le marché a été privé de nouvelles exceptionnellement bonnes en 2022, même si la prochaine fusion d'Ethereum devrait être une exception. L'enthousiasme entourant ce passage à la preuve d'enjeu a vu le prix de l'ETH passer de 1 435 USD fin août à 1 700 USD au moment de la rédaction de cet article, soit un bond d'environ 18,5 %.

Malheureusement, la surperformance relative de l'ETH par rapport au BTC a peu contribué à attirer l'attention du grand public. Pour en revenir aux données de Google Trends susmentionnées, les recherches d'ETH ont également diminué à court et à moyen terme, avec des pics sur 12 mois en juin qui ont diminué au cours des mois suivants.

La situation est sans doute pire pour le Bitcoin, cependant. Les données de Google montrent qu'au cours des cinq dernières années, il n'a pas retrouvé l'intérêt du public observé en décembre 2017, qui représente toujours son record sur le moteur de recherche.

Le marché se trouve dans des conditions macroéconomiques très peu prometteuses. L'inflation est élevée dans une grande partie du monde développé, tandis que la hausse des taux d'intérêt a également eu pour effet de ralentir les marchés boursiers mondiaux.

Dans un tel contexte, le marché crypto a peu d'espoir de voir un regain d'intérêt massif de la part du public. Cela explique pourquoi les données de Google Trends sont si faibles, et pourquoi les données de Twitter sont en baisse par rapport aux pics précédents.

La fusion a cependant réussi à faire en sorte que certains médias grand public peignent le secteur crypto d'une manière semi-positive, plus précisément Ethereum. Le Guardian, journal britannique normalement orienté à gauche, a publié un article positif sur la façon dont Ethereum réduira sa consommation d'énergie de 99 %.

Dans le même temps, certains analystes et commentateurs ont suggéré que ce manque d'intérêt généralisé indique que c'est le bon moment pour acheter. En d'autres termes, cela montre que le marché est au plus bas, les pièces se vendant avec une forte décote par rapport à leur valeur "réelle".

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: