Clash improbable : Iggy Azalea accuse Vitalik Buterin de “voler” les frais de gaz

Matthieu Dumas
| 3 min de lecture

Vitalik Buterin descend Iggy Azalea

Un clash improbable est né entre la rappeuse et le roi d’Ethereum : Iggy Azalea a accusé Vitalik Buterin de « voler » les frais de gaz Ethereum. La chanteuse a, comme beaucoup de célébrités récemment, lancé sa propre memecoin « Mother Iggy » (MOTHER). Vitalik Buterin, co-fondateur d’Ethereum, a posté un message sur X critiquant ces projets « qui n’ont pas de finalité » et nuisent à l’espace crypto.

La critique de Vitalik Buterin


Cette tendance, loin d’être inédite, rappelle les débuts des célébrités dans le marché des NFTs en 2021. Aujourd’hui, en 2024, les memecoins adoubés par des célébrités connaissent une ascension fulgurante.

Mais tout le monde ne partage pas cet enthousiasme. Récemment, Vitalik Buterin, connu pour ses positions anti spéculative, a exprimé son mécontentement sur X, déclarant :

« Je suis assez mécontent des ‘expérimentations des célébrités de ce cycle’ jusqu’à présent. »

Il critique ici ouvertement les projets purement spéculatifs de plusieurs célébrités. Selon lui, des projets comme “Stoner Cats” d’Ashton Kutcher et Mila Kunis étaient bien plus honorables, car ils financent une œuvre de charité. Buterin se demande : « Comment pouvons-nous pousser les choses dans une meilleure direction ? »

La réponse d’Iggy Azalea


En réponse à cette critique, la rappeuse nominée aux Grammy Awards a partagé une image photoshopée d’elle-même allaitant Vitalik Buterin, accompagnée de la légende : « Il était juste énervé et il avait faim. »

NDLR : « Hangry » est la composition des mots « hungry » (faim) et angry (énervé).

Mais ce n’est pas tout, invité dans un podcast, la rappeuse, qui n’a pas trop l’air de savoir de quoi elle parle, a accusé Vitalik de voler les frais de gaz :

Elle explique ici qu’elle ne lui en veut pas, car elle-même a des critiques envers Vitalik : le réseau ETH a des frais de gaz, elle demande donc au créateur d’ETH « ou vont les frais de gaz ? » puis se corrige en rectifiant « Les taxes de gaz, pardon ». Elle trouve osé le fait que le créateur d’ETH la critique de vouloir se faire de l’argent, quand lui-même « se fait de l’argent » sur les frais de gaz.

Au cas où : ce n’est évidemment pas vrai, les frais de gaz ne vont pas dans la poche de Vitalik, ils sont là pour récompenser les stakers.

Technologie incomprise


Attirées par les promesses de richesses, de nombreuses personnes, y compris les célébrités, essaient de profiter de cette vague crypto pour s’enrichir.

Bien que la remarque d’Iggy Azalea soit insensée, elle révèle un mal du monde des cryptos : les gens ne comprennent pas la technologie.

Dans le monde du Web 2.0, la technologie est parfaitement adaptée à son utilisation et les différents services mâchent le travail des utilisateurs : tout le monde utilise internet, mais la plupart des gens ne savent en réalité pas comment internet fonctionne.

Cette ignorance, au-delà d’agacer, amène à une mauvaise perception de la technologie : les critiques n’étant pas familiers sur la crypto ont qualifié de scandaleux le fait que Buterin « vole » une partie des fonds du réseau ETH…

Mais malheureusement, il nous doit de reconnaitre que l’adoption massive passe par la compréhension des technologies sous-jacentes.

Le COO de Bitget wallet s’est exprimé sur le sujet sur X. Il a expliqué que l’on « devrait s’attendre » à ce que les gens ne comprennent pas tout :

« Est-ce que la plupart d’entre nous savent réellement ce qu’il se passe quand on tape un URL dans le navigateur ? Nous critiquons Iggy, mais c’est comme si des professionnels du réseau nous scrutaient tout en comprenant le schéma ci-dessous. »


Source : X


Sur le même sujet :