Élections US : 20 % des électeurs en quête d’un candidat favorable aux cryptos

Matthieu Dumas
| 3 min de lecture

Les cryptos, autrefois bien loin des discussions politiques, sont désormais un sujet brûlant dans les élections présidentielles américaines. Une enquête en ligne commandée par le Digital Currency Group (DCG) révèle que plus de 20% des électeurs du pays considèrent les cryptos comme un enjeu majeur. Un signe clair que les cryptos prennent une place de choix dans les débats électoraux, avec des politiciens de tous bords prenant position pour ou contre.

Le poids des cryptos dans la politique américaine


Une enquête en ligne réalisée par le DCG a révélé que plus de 20 % des électeurs dans plusieurs États pivots considèrent la cryptomonnaie comme un « enjeu clé » des prochaines élections américaines.

L’ancien président Donald Trump, auparavant critique acerbe des cryptos, a changé de cap, voyant désormais le potentiel lucratif de l’industrie. Joe Biden, lui, s’est mis dans la poche les Bitcoin maximalistes en publiant une photo de lui avec des yeux lasers pendant le Super Bowl. De son côté, Robert F. Kennedy, un outsider, soutient ouvertement le Bitcoin :

Que ces politiciens croient vraiment dans le potentiel de la crypto ou disent simplement cela pour récupérer des votes, peu importe : le sujet prend de l’importance.

Les cryptos s’imposent particulièrement dans les États clés comme l’Arizona, le Michigan et la Pennsylvanie. Un sondage Harris Poll, financé par DCG, montre que jusqu’à un tiers des électeurs favorables aux cryptos souhaitent que les politiciens fassent de la régulation une priorité.

Julie Stitzel, vice-présidente chez DCG, souligne l’importance de cette tendance dans les états clés :

« Les données montrent que les cryptos sont une priorité pour les électeurs dans les États clés du Sénat. Ce qui peut tout changer. »

Pour rappel, les « États clés », aussi appelés « swing states », sont des États américains où le résultat des élections est incertain et où les deux principaux partis politiques (démocrate et républicain) ont des chances à peu près égales de l’emporter. Ils jouent un rôle crucial dans le système électoral des États-Unis, car ils peuvent déterminer l’issue de l’élection présidentielle.

L’influence des lobbys pro-crypto


Les lobbys orientés cryptos, comme Fairshake, investissent massivement pour influencer les élections. Avec environ 85 millions de dollars collectés, ces groupes ont déjà marqué des points en soutenant des candidats pro-crypto.

Mais pas que, Fairshake a par exemple dépensé 10 millions de dollars cette année pour ternir l’image de la candidate au Sénat Katie Porter, ouvertement critique des cryptos, en déclarant que sa campagne avait été financée par des lobbys pharmaceutique et bancaire :

Impact sur les élections présidentielles


Kristin Smith, PDG de la Blockchain Association, un collectif pro blockchain, note que l’influence de l’industrie crypto à Washington est à un niveau sans précédent. En mentionnant par exemple le retournement de veste de Trump quant aux cryptos :

« Les remarques du président Trump marquent un changement radical dans l’importance des actifs numériques pour ce cycle électoral. »

En effet, lors d’un rallye pour sa campagne l’ancien président a déclaré :

« Si vous êtes pour la crypto, vous feriez mieux de voter Trump. Le gouvernement de Biden est contre. »

Il fait référence ici à la réglementation crypto de la SEC sous Biden, qui a été marquée par des actions agressives.

Selon un sondage commandé par la société d’investissement en cryptomonnaie Paradigm, les électeurs détenant des cryptos ont tendance à préférer Donald Trump comme président.

Le sondage de Polymarket donnent actuellement un léger avantage à Trump pour l’emporter (47% contre 44% pour Biden). Mais les initiés de l’industrie ne sont pas certains que Trump serait réellement mieux pour les cryptos.

Les cryptomonnaies ne sont plus un sujet marginal. Elles s’imposent dans le débat politique américain, et leur influence ne cesse de croître. Les électeurs et les politiciens doivent maintenant naviguer dans un paysage où leur position sur les cryptos pourrait bien décider de l’issue des élections.

Si cette tendance se poursuit, nous pourrions voir des régulations plus claires et peut-être une adoption plus large des cryptos — tout en gardant un œil critique sur les implications éthiques et financières de ces lobbys bien sûr.

Car l’implication massive des lobbys crypto dans la politique suscite aussi des inquiétudes, surtout après le scandale FTX, quand SBF finançait des campagnes avec de l’argent volé pour s’octroyer les faveurs de futur candidat.

Il faut toujours se méfier des flux d’argent invisibles, et soyons honnête, il n’y a aucune garantie que les politiciens tiennent leurs promesses une fois élus.


Source : Business Wire


Sur le même sujet :