FTX et ses créanciers s’affrontent sur le contrôle des actifs lors de la restructuration

Siméon Allegaert
| 3 min read

Les créanciers de FTX, sous la tutelle de John J. Ray III, PDG et responsable de la restructuration, ont exprimé leur désapprobation à l’égard du Comité officiel des créanciers non garantis (UCC), celui-ci cherchant à obtenir l’autorité sur les actifs. 

Ils estiment que le projet de l’UCC consistant à investir près de 2,6 milliards de dollars de réserves de trésorerie dans des bons du Trésor à court terme est une mauvaise idée dans le cadre du plan de restructuration FTX 2.0.

FTX et ses créanciers s’affrontent sur le contrôle des actifs lors de la restructuration

D’après un document déposé au tribunal le 9 août, les responsables actuels de la plateforme FTX ont répondu aux commentaires de l’UCC vis à vis de la proposition de réorganisation. 

Les responsables ont vivement critiqué la volonté de l’UCC de contrôler les actifs, en particulier lorsqu’elle recommande aux débiteurs d’affecter près de 2,6 milliards de dollars de leurs réserves de trésorerie à des bons du Trésor à court terme, dans le but de couvrir des frais professionnels s’élevant à plus de 330 millions de dollars.

John J. Ray III, le nouveau PDG de FTX. Source : NY Post

Des conflits sont apparus entre l’UCC et les débiteurs, les créanciers faisant valoir une consultation insuffisante et un épuisement important des fonds par FTX au cours de la procédure de faillite. Néanmoins, la Securities Exchange Commission des États-Unis a exprimé son mécontentement face à ce qu’elle a qualifié d’engagement limité et de comportement non professionnel de la part de nombreux membres de l’UCC.

Au total, l’unité de restructuration de FTX a récupéré environ 7 milliards de dollars de liquidités sur les 8,7 milliards de dollars initialement dus aux utilisateurs lorsque la plateforme a entamé sa procédure de faillite. Certains créanciers et spécialistes ont réagi à la récente soumission de FTX, affirmant que les débiteurs entravent le processus de réorganisation et réfutant les affirmations de l’UCC.

De son côté, Jesse Powell, le fondateur et ancien directeur général de la plateforme de trading Kraken, a exprimé son scepticisme à l’égard de FTX 2.0, affirmant que ce nouveau départ sera très certainement plus difficile que de simplement recommencer à zéro. 

Il justifie son commentaire en citant l’absence d’équipe et de technologie, mais surtout la réputation désastreuse de la marque FTX. À noter que Jesse Powell a récemment fait les gros titres en raison d’une enquête du FBI pour des allégations de cyber harcèlement et de piratage informatique.

Source : CoinMarketCap

Alors que la situation entourant l’ancienne plateforme de trading reste trouble, les dernières nouvelles ne sont pas parvenues à tirer le prix du FTX Token (FTT) vers le nord. À la date de rédaction de cet article, le cours du FTT gravite aux alentours du seuil de 1,18 dollar, ce qui correspond à une baisse importante de 29,94 % sur la période mensuelle. 

D’après les informations de CoinMarketCap, le FTT enregistre un volume de 7,67 millions de dollars sur les dernières 24 heures et une capitalisation boursière de 380,89 millions de dollars.

Source : Cointelegraph