31 May 2022 · 3 min read

Le Premier Ministre japonais considère la possibilité d'une réforme fiscale sur les cryptomonnaies

Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, a indiqué qu'il était possible d’envisager des réformes concernant les lois fiscales sur les cryptomonnaies, très critiquées dans le pays, afin de stimuler la croissance liée au Web3.

Fumio Kishida. Source: capture video, Prime Minister's Office of Japan / YouTube

La semaine dernière, M. Kishida s'est adressé au Parlement, estimant que le Web 3 pourrait jouer un rôle dans la croissance économique et suggérant qu'il pourrait être prêt à faire progresser une réforme juridique favorable aux entreprises. Au début du mois, il s'était également adressé à des investisseurs britanniques au sujet de Web 3, faisant également des commentaires sur le métavers, la technologie blockchain et les jetons non fongibles (NFT).

Les critiques avaient affirmé que les entreprises et les talents japonais du secteur crypto ont été forcés de se déplacer à l'étranger suite aux politiques fiscales trop strictes introduites par les PM précédents et leurs gouvernements. L'un des opposants les plus virulents à la politique fiscale actuelle sur les cryptomonnaies, qui consiste à classer ces actifs dans la catégorie des revenus divers (plutôt que d'imposer les bénéfices des cryptomonnaies en vertu des lois sur les gains en capital), est le chef du Parti démocratique du peuple, Yuichiro Tamaki.

Ce dernier a récemment demandé à Tokyo de supprimer le système actuel et d'accorder de nouveaux avantages fiscaux aux entreprises nationales qui détiennent ou émettent des cryptomonnaies.

Le même jour, lors d'une réunion de la commission parlementaire du budget, Tamaki a de nouveau interpellé le Premier ministre sur cette question. M. Tamaki a déclaré que le gouvernement ne devrait taxer les entreprises et les particuliers que "lorsque des bénéfices [en monnaie fiduciaire] sont effectivement réalisés", c'est-à-dire lorsque les jetons sont échangés contre de la monnaie fiduciaire.

À cela, le Premier ministre a simplement répondu : "Nous allons examiner cette proposition avec attention."

Sur Twitter, Tamaki a déclaré qu'après la réunion, Kishida et le ministre des Finances Shunichi Suzuki étaient venus le saluer. Lorsque le chef du Parti démocratique du peuple a de nouveau soulevé la question des taxes, le Premier ministre a reconnu que cela offrirait des "opportunités pour le Japon" - et s'est montré "étonnamment positif" à l'idée d'abandonner le système actuel.

Tamiki a qualifié cette évolution de "bonne nouvelle".

Des forces au sein du propre parti du Premier ministre - le Parti libéral démocrate au pouvoir - seraient désireuses de modifier le code fiscal. Certains critiques ont fait remarquer que la plupart des pays dotés de lois fiscales avancées sur les cryptomonnaies ont choisi d'imposer les gains en cryptomonnaies en utilisant des protocoles d'imposition des gains en capital.

M. Kishida a précédemment parlé d'"améliorer l'environnement" afin d'"intégrer de nouveaux services numériques" dans le secteur Web3.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: