16 sept. 2022 · 3 min read

La banque centrale russe souhaite recruter un spécialiste crypto

La Banque centrale de Russie a annoncé qu'elle souhaitait embaucher un expert en cryptomonnaies - un volte-face remarquable pour la banque, qui a proposé plus tôt cette année une interdiction généralisée sur tout ce qui est lié aux cryptomonnaies.

Source: Serhii Tyaglovsky/Unsplash

Dans un post publié sur la plateforme russe de recherche d'emploi Headhunter (HH), la Banque centrale a écrit qu'elle recherchait un "développeur blockchain" disposant d’une expertise en "cryptomonnaies". La banque souhaite embaucher un développeur ayant entre un et trois ans d'expérience dans le domaine.

La banque a expliqué que le candidat retenu serait chargé de "l'élaboration de documents analytiques" et de "rapports de consultation" - ainsi que de "propositions d'amendements juridiques" aux lois relatives aux "monnaies numériques, à la technologie des registres distribués, à la finance décentralisée et aux actifs financiers numériques."

Les régulateurs et les politiciens russes utilisent souvent le terme "actifs financiers numériques" comme un euphémisme pour désigner les cryptomonnaies.

La nouvelle recrue sera également amenée à travailler sur des projets "pilotes".

Jusqu'à une date relativement récente, la position de la banque sur la crypto était résolument négative et le régulateur estimait qu'elle devait être complètement interdite - comme c'est le cas en Chine. A la place, la banque centrale souhaitait déployer un rouble numérique aussi rapidement que possible.

Mais l'offre d'emploi semble indiquer une possible rupture avec cette position intransigeante, la banque souhaitant en particulier s'entretenir avec des personnes ayant une expérience des protocoles blockchain Bitcoin, Ethereum et Hyperledger Fabric.

La banque centrale russe s'inspire-t-elle des cryptomonnaies ?

Bien que la position de la banque centrale sur les cryptomonnaies semble s’être assouplie au cours des derniers mois, elle est toujours en désaccord avec le ministère des Finances, qui est favorable à l'industrie.

Le ministère souhaite réglementer les cryptomonnaies et limiter les sommes que les citoyens peuvent dépenser en un an. Il souhaite également légaliser - et taxer - le minage de cryptomonnaies. Mais la banque centrale et sa gouverneure de longue date, Elvira Nabiullina, y sont restées opposées, créant une impasse que même l'intervention directe du président Vladimir Poutine n'a pas réussi à résoudre.

Toutefois, au cours des derniers mois, la banque a indiqué qu'elle était prête à faire quelques concessions et qu'elle pourrait autoriser certains exportateurs à vendre leurs biens et services contre des cryptomonnaies, à condition que celles-ci "n'entrent pas dans le système économique russe." La banque a également indiqué qu'elle pourrait être prête à reconsidérer son opposition au minage industriel de cryptomonnaies.

L'embauche d'un expert crypto pourrait bien prouver que la banque est maintenant prête à aller un peu plus loin - et peut-être à intégrer les développements technologiques du monde de la crypto dans ses propres opérations.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: