13 mai 2022 · 3 min read

Arrêt des opérations sur la blockchain Terra alors que les validateurs tentent de la "reconstituer"

Les validateurs de Terra (LUNA) ont choisi d’interrompre la production de blocs sur la blockchain pour la seconde fois, après la reprise des opérations de production consécutive à un premier arrêt. Malgré l'arrêt du réseau, le jeton continue d'être échangé sur certaines bourses.

Source: Adobe/evannovostro

"Les validateurs de Terra ont arrêté le réseau afin de trouver un plan pour le reconstituer. Plus de mises à jour à venir", a publié le compte Twitter de Terra vendredi matin.

Cette annonce est intervenue après la publication d’une déclaration jeudi selon laquelle le réseau avait été arrêté "pour prévenir les attaques de gouvernance suite à une sévère inflation de LUNA et un coût d'attaque considérablement réduit."

Environ deux heures plus tard, l'équipe a tweeté que Terra avait "repris la production de blocs" avec une nouvelle fusion de code.

L'arrêt puis le redémarrage suivi de ce nouvel arrêt surviennent alors qu'une proposition comportant des "mesures d'urgence" a été discutée dans la communauté Terra hier, notamment avec une recommandation préconisant de brûler les terraUSD (UST) restants dans le pool communautaire.

Entre-temps, certains observateurs ont pointé du doigt "l'impression" massive de jetons LUNA qui se produit actuellement. "Les échanges qui vendent un tel actif à leurs utilisateurs les escroquent littéralement", a écrit Martin Köppelmann, cofondateur de Gnosis.

D'autres, en revanche, font preuve d'optimisme, affirmant que les validateurs sont maintenant prêts à tout pour réaliser l'impossible - faire revivre [Terra] avec un plan."

Pendant ce temps, plusieurs exchanges ont procédé au retrait de certains produits basés sur LUNA et l'UST suite à l'effondrement du stablecoin et du jeton natif du réseau.

Ce vendredi, OKX a déclaré qu'il retirerait de son listing les contrats à terme sur marge, les contrats d'épargne et les contrats à terme perpétuels pour LUNA, ainsi que pour les jetons natifs des plateformes DeFi basées sur Terra, Mirror Protocol (MIR) et Anchor Protocol (ANC), à partir de 08h00 UTC. Une heure plus tard, la bourse a ajouté dans un autre communiqué qu'elle retirera également tous les marchés de cotation UST au comptant à 10h00 UTC.

L'annonce d'OKX fait suite à celle de Binance, qui a retiré jeudi de la cote son contrat à terme perpétuel LUNA/USDT à titre de "précaution". La bourse a poursuivi avec une autre annonce vendredi matin où elle a déclaré que tous les dépôts et retraits sur le réseau Terra ont été "temporairement suspendus".

Cependant, les jetons basés sur Terra, y compris LUNA et UST, restaient encore disponibles sur un certain nombre d'autres exchanges, malgré l'arrêt du réseau. Parmi ces derniers figurent FTX, KuCoin et Gate.io. Ensemble, ces trois bourses ont représenté environ 35 % du volume de transactions de LUNA au cours des dernières 24 heures.

Selon les prévisions moyennes de 36 spécialistes des technologies financières interrogés par Finder, LUNA devait atteindre 143 USD d'ici la fin de l'année, avant la perte de l'ancrage de l'UST. De même, LUNA devait valoir 390 USD à la fin de 2025 et 997 USD à la fin de 2030.
_____

Réactions :

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: