Trump s’autoproclame « président des cryptos » 

Matthieu Dumas
| 2 min de lecture

Trump accepte les cryptos et fait des promesses

En pleine campagne, Donald Trump multiplie les déclarations pro crypto. Selon plusieurs sources présentes à une levée de fonds pour Donald Trump, l’ancien président américain se serait présenté comme le « président des cryptos », avant de récolter 12 millions de dollars pour sa campagne.

Le président des cryptos ?


Comme à son habitude, Trump n’a pas mâché ses mots. Il a réaffirmé son « soutien total » au secteur des cryptos, tout en critiquant le parti au pouvoir pour ses règlementations strictes. L’ancien résidant de la Maison-Blanche se serait autoproclamé« le président des cryptos », à la suite d’un discours.

Selon lui, les Démocrates cherchent à imposer des « réglementations par l’application des lois ».

Une méthode souvent critiquée par la communauté crypto, car au lieu de prévoir de nouvelles lois mieux adapter à ses nouveaux actifs, le gouvernement américain préfère les actions punitives pour assurer le respect des lois déjà existantes, plutôt que de fournir du soutien pro actifs. Une approche qui, selon Trump, freinerait l’innovation.

Cette déclaration intervient une semaine après que Joe Biden ait suscité des réactions négatives de la part de l’industrie crypto en opposant son veto à une résolution qui aurait annulé les directives controversées de la SEC.

Pour rappel, un votant sur cinq aux États-Unis souhaiterait un président pro-crypto, soit environ 48 millions de personnes.

Position claire…


Que ces paroles soient vraies ou pas, Trump multiplie les annonces sur les crypto-monnaies. Le 26 mai, dans un post sur Truth Social – le réseau social appartenant au groupe de Trump – il a déclaré que les États-Unis ne doivent se contenter de « rien de moins » que la première place dans l’industrie des cryptos.

« Notre pays doit être le leader dans ce domaine, il n’y a pas de deuxième place »

Trump se dit aussi « très positif et ouvert d’esprit » envers les entreprises de cryptomonnaies et tout ce qui touche à cette industrie en plein essor.

… Ou pas ?


Trump espère manifestement attirer les électeurs pro-crypto avec cette posture. Mais au-delà des promesses, la question reste de savoir comment il compte concrètement soutenir et réguler cette industrie tout en naviguant les complexités juridiques et économiques qu’elle implique.

À la rédaction de cet article, bien qu’il ait fait plusieurs annonces sur le sujet, Trump n’a pas fait de déclaration concrète sur ce qu’il changera dans le paysage crypto américain.

Trump a cependant promis de libérer le créateur de Silk Road, le plus gros marché noir du Dark Web.

Durant son mandat, le milliardaire avait qualifié le Bitcoin « d’arnaque », qui nuisait à l’hégémonie du dollar américain. Il critiquait aussi un système monétaire décentralisé, préférant les « façons de faire » de la finance traditionnelle.

Mais depuis lors, Trump semble avoir changé d’avis, en sortant par exemple une collection de NFT, avant que l’on découvre qu’il détienne un wallet avec plus de 14 millions de dollars d’actifs dessus.

Alors langue de bois ou véridique ? Les américains sur les réseaux paraissent diviser sur le sujet. Certains l’ont félicité en appelant à voter pour lui si « vous voulez un avenir crypto », tandis que d’autres ont qualifié tout cela de « conneries », affirmant qu’il essaie simplement de recueillir des votes et qu’il ne se soucie pas vraiment des cryptos.


Source : Reuters


Sur le même sujet :

Les crypto-monnaies pourraient élire Donald Trump en 2024. Voici pourquoi

Trump promet de libérer le créateur de Silk Road s’il est réélu

Donald Trump détient 14 millions de dollars en cryptos, voici son Top 4