Cristiano Ronaldo est poursuivi pour avoir fait la promotion de Binance et de titres financiers non enregistrés

Thomas RENAULT
| 2 min read

Cristiano Ronaldo est poursuivi pour avoir fait la promotion de Binance et de titres financiers non enregistrés

Cristiano Ronaldo, l’icône mondiale du football, est actuellement au cœur d’une controverse juridique. Le célèbre joueur fait face à un recours collectif, suite à ses activités promotionnelles pour Binance, l’une des plus grandes plateformes d’échange de cryptomonnaies au monde, qui se trouve elle-même dans le viseur du régulateur américain après le départ de Changpeng Zhao, son ancien PDG, suite à un accord avec la justice américaine.

Les plaignants de ce dossier, déposé le 27 novembre auprès d’un tribunal de district en Floride, allèguent avoir subi des pertes financières significatives en raison de la promotion de Binance et de titres financiers non enregistrés par Ronaldo.

Cristiano Ronaldo et la controverse juridique avec Binance


Cristiano Ronaldo, reconnu mondialement pour ses exploits sur le terrain de football, fait face à une situation délicate en dehors des stades. Impliqué dans un procès intenté par des investisseurs mécontents, Ronaldo est accusé d’avoir promu des titres financiers non enregistrés via la plateforme d’échange de cryptomonnaies Binance.

L’engagement de Cristiano Ronaldo avec Binance, signé mi-2022, visait la promotion de ses NFTs personnels, mais a entraîné des implications juridiques significatives. Le joueur de football, avec ses 850 millions de followers sur les réseaux sociaux, a joué un rôle crucial dans l’augmentation de la popularité de Binance. Cette influence s’est manifestée par une hausse de 500 % des recherches sur Binance suite à la vente initiale de ses NFTs.

Par ailleurs, les plaintes révèlent que les utilisateurs intéressés par les NFTs de Ronaldo étaient également susceptibles d’utiliser Binance pour des investissements dans des titres non enregistrés. Ces titres incluent le jeton BNB de Binance et ses programmes de rendement crypto.

Les implications juridiques et financières de l’affaire


Ronaldo, en raison de son expérience en investissement, aurait dû être conscient de la nature des produits promus par Binance, qui vendait des titres cryptographiques non enregistrés. La plainte souligne aussi le manquement de Ronaldo à divulguer les paiements reçus pour la promotion, conformément aux directives de la SEC (le régulateur américain).

Ronaldo-Binance
Photo : Binance

En parallèle à l’affaire, Binance et son fondateur Changpeng Zhao sont confrontés à des problèmes juridiques, ils ont plaidé coupable et payé une amende de 4,3 milliards de dollars au gouvernement américain pour diverses infractions. Ces infractions comprennent la violation des lois anti-blanchiment d’argent et l’exploitation d’une entreprise de transmission d’argent non enregistrée. Zhao a démissionné de son poste de PDG et pourrait se voir infliger une peine de prison. La plateforme a accepté une période de surveillance de conformité de cinq ans par le Département de la Justice et le Département du Trésor des États-Unis.

L’affaire Ronaldo représente un tournant dans la perception de la responsabilité des célébrités dans la promotion de produits financiers complexes comme les cryptomonnaies. Elle souligne la nécessité pour les investisseurs, en particulier ceux influencés par des personnalités publiques, de faire preuve de diligence raisonnable avant d’engager leurs fonds.


Source : Watcher


Sur le même sujet :