22 mai 2022 · 5 min read

L'Allemagne, un futur hub crypto et blockchain favorable au Bitcoin (BTC) ?

Cliquez pour découvrir la plateforme

L’Allemagne, l’une des plus importantes économies d’Europe, n’est sans doute pas considérée comme un pays particulièrement pro-Bitcoin. Cependant, le pays a, depuis de nombreuses années, adopté une position favorable à l’investissement dans le secteur blockchain et crypto en introduisant des législations de plus en plus progressistes. De plus, l’Allemagne compte le plus grand nombre de nœuds Bitcoin à travers le monde, juste derrière les Etats-Unis, le reflet d’un engagement important envers la blockchain et le secteur crypto en général.

Source : Adobe

Précédemment, à l’image du Portugal, l’Allemagne avait mis en œuvre une initiative nationale en matière de blockchain. Dans ce cadre, 44 mesures concrètes ont été développées pour débloquer les avantages offerts par la technologie blockchain. A partir de janvier 2020, le pays a autorisé les banques et les institutions financières à offrir des services de conservation de crypto-actifs : la licence est délivrée par le régulateur du pays, la BaFin (l’Autorité Fédérale de Surveillance Financière), ce qui implique bien évidemment des exigences réglementaires élevées et l’application de normes similaires aux marchés financiers traditionnels. 

En 2021, une nouvelle législation a permis aux “Spezialfonds”, des gestionnaires de fonds d’investissements institutionnels, d’allouer jusqu’à 20% de leurs portefeuilles dans les crypto-actifs : cette initiative était considérée comme un énorme pas en avant qui légitimise fortement les crypto-actifs comme instruments d’investissement. La même année, le gouvernement allemand avait explicitement fait mention de la blockchain et du secteur crypto dans un programme qui soulignait son engagement à créer un État numérique : le gouvernement avait convenu de faire de l'Allemagne un des principaux sites d'Europe pour les plateformes fintech, ainsi que pour les applications financières axées sur le consommateur (à l’exemple de Robinhood), qui permettent de négocier des actions et d'autres options d'investissement. Un paragraphe notable comprend une disposition visant à autoriser l'émission d'actions tokenisées alors que le précédent gouvernement d’Angela Merkel avait déjà adopté une loi qui a mis fin à l'obligation de détenir un certificat papier pour la vente d'un titre, cherchant ouvertement à faire progresser l’utilisation de la blockchain dans le pays.

L’un des plus récents changements majeurs en faveur de l’industrie crypto est l’adoption d’une mesure qui permet aux détenteurs de cryptomonnaies d’être exonérés de taxes lors de la vente de crypto-actifs, à condition qu’une année se soit écoulée entre la date d’acquisition et la date de cession. Précédemment, les cryptomonnaies ayant fait l’objet d’une revente ou placés en staking devaient être conservés sur une période de 10 ans avant de pouvoir faire l’objet d’une exemption.

Tous ces développements positifs ne doivent pas faire oublier que le nouveau gouvernement a affirmé dans un document son intention de "soutenir de manière constructive le processus d'introduction d'un euro numérique en complément de l'argent liquide, accessible à tous en tant que monnaie légale en Europe et pouvant être utilisé de manière générale." Ce document de 24 pages couvre de nombreux sujets relatifs à l’espace crypto, tels que le minage, le staking ou encore les “airdrops” de tokens. 

L’impact de ces réglementations sur la croissance du secteur crypto suscite déjà quelques inquiétudes. Comme c’est souvent le cas dans de nombreux pays, une réglementation mal appliquée pourrait se retourner contre l’écosystème crypto, notamment si les régulateurs ne prennent pas en considération les suggestions des acteurs de l’industrie. Etant donné le paysage constamment changeant du secteur, les régulateurs avancent à tâtons et la manière dont ils traiteront les nouvelles questions qui se présenteront sera cruciale pour l'avenir de cette industrie.

Beaucoup se souviennent certainement des propos virulents du chancelier allemand Olaf Scholz, alors qu’il était ministre des finances, au sujet de Libra : " (...) l'Allemagne et l'Europe ne peuvent et ne veulent pas accepter son entrée sur le marché tant que les risques réglementaires ne sont pas traités de manière adéquate." Il avait également ajouté : "Nous devons tout faire pour que le monopole de la monnaie reste entre les mains des États."

Néanmoins, les politiques actuelles favorables aux cryptomonnaies, la réglementation étendue et l'acceptation lente mais toujours croissante de la technologie blockchain et de l’industrie crypto peuvent faire de l'Allemagne l'un des plus importants pôle d'activité blockchain en Europe. Berlin, la capitale allemande, est d’ailleurs l’un des l’un des principaux lieux où il est possible de dépenser des cryptomonnaies.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: