. 5 min read

Est-ce le moment ou jamais pour se lancer dans les cryptomonnaies ?

L’année 2023 se révèle être un carrefour décisif pour les investisseurs en crypto-monnaie. Plusieurs facteurs, tels que le prochain halving de Bitcoin, les performances historiques du mois de septembre, et les prévisions optimistes de figures emblématiques, convergent pour créer un paysage d’investissement complexe mais potentiellement lucratif.

Le halving de Bitcoin en 2024

Le phénomène du halving de Bitcoin est un événement programmé qui survient tous les 210 000 blocs minés, soit environ tous les quatre ans. Ce mécanisme réduit de moitié la récompense que les mineurs reçoivent pour ajouter de nouveaux blocs à la blockchain. Historiquement, les halvings ont été des périodes de grande volatilité, suivies d’une appréciation significative du prix de Bitcoin. Par exemple, après celui de 2016, le prix de Bitcoin est passé de moins de 1 000 dollars à près de 20 000 dollars fin 2017. De même, celui de 2020 a été suivi d’une hausse du prix de Bitcoin de 8 500 dollars à plus de 60 000 dollars en 2021. Si d’un côté, les performances passées ne préjugent pas des performances à venir, nous constatons une répétition des cycles avec une précision mathématique.

 

Les experts du domaine, dont notamment certains analystes de la firme d’investissement Crypto Capital, prévoient que le prochain halving en 2024 pourrait propulser Bitcoin à des sommets inédits. Certains analystes vont même jusqu’à prédire un prix de 160 000 dollars, en se basant sur des modèles mathématiques tels que le modèle stock-flux, qui prend en compte la rareté relative de l’actif.

Septembre : une fenêtre d’opportunité historique ?

Septembre est un mois qui a souvent été marqué par une performance négative pour Bitcoin. Une étude récente de la plateforme d’analyse de marché CoinMetrics a révélé que le rendement moyen de Bitcoin en septembre a été négatif au cours des dix dernières années. Plus précisément, la crypto-monnaie a connu une baisse moyenne de 5,5 % pendant ce mois.

Cependant, cette tendance baissière pourrait être perçue non pas comme un signe de faiblesse, mais comme une opportunité d’achat. Les investisseurs pourraient considérer ces baisses comme des points d’entrée stratégiques. Notons que le marché est extrêmement volatil et sujet à de nombreux facteurs externes, comme la réglementation changeante ou les développements macroéconomiques (crise Covid, guerre en Ukraine…).

Les ETFs, vers une explosion de la liquidité ?

L’arrivée potentielle des ETFs (Exchange-Traded Funds) axés sur la crypto-monnaie pourrait être un tournant majeur pour l’industrie. Un ETF permettrait aux investisseurs d’acheter des parts d’un fonds détenant des crypto-monnaies, plutôt que d’acheter les actifs eux-mêmes. Cela pourrait ouvrir la porte à une nouvelle vague d’investisseurs institutionnels et de détail, comme ce fût le cas pour n’importe quelle autre classe d’actif, à commencer par l’or.

 

En octobre 2021, le premier ETF Futures de Bitcoin a été lancé aux États-Unis. La Securities and Exchange Commission (SEC) a récemment montré des signes d’ouverture à l’égard d’un ETF Spot Bitcoin. Récemment, nous avons pu voir la société Grayscale remporter son procès contre le gendarme financier. Si un tel ETF était approuvé, cela pourrait être un catalyseur majeur pour le marché, en attirant des capitaux importants et en augmentant la liquidité.

Des prédictions optimistes

D’Eric Larchevêque (>100.000$ en 2024) à Arthur Hayes (760.000$) en passant par Michael Saylor ou encore Cathie Woods (1.000.000$), les prédictions concernant le cours du Bitcoin vont bon train. Et si nous pourrions penser que ces personnalités sont biaisées par leur activité au sein de l’écosystème, relevons en ces cas-là les prédictions d’établissements financiers dits « traditionnels », à l’image de la banque Standard Chartered et sa prédiction d’un bitcoin à 120.000$ en 2024. A l’heure de rédaction de cet article, un bitcoin s’échange au cours de 25.700$.

 

Règlementation, menace ou opportunité ?

La réglementation est à double tranchant. D’une part, elle peut apporter une légitimité accrue via la mise en place d’un cadre clair (MiCa en Europe) et d’autre part, elle peut freiner l’adoption de masse ou étouffer l’innovation (USA). Il est fort à parier que 2023 sera une année charnière en matière de réglementation, avec des implications significatives pour l’écosystème crypto. Toutefois, le FMI a récemment annoncé une volonté de « réguler plutôt que d’interdire » la crypto, la SEC a perdu un procès face à Grayscale et Ripple ou Coinbase sont à priori en bonne voie pour remporter le leur…par conséquent, nous pourrions considérer que la direction générale est la bonne.

Entre le halving de 2024, la potentielle acceptation des ETFs et les nombreuses prédictions optimistes, l’investissement en crypto-monnaie peut donc s’avérer opportun. Cependant, les faits passés nous ont appris à ne pas oublier les possibilités d’un « black swan » (Covid, FTX, UST…) et les investisseurs doivent correctement diversifier leurs portefeuilles tout en restant informés afin d’investir de manière éclairée. Nous rappelons que cet article n’est pas un conseil en investissement. Par ailleurs, l’investissement en crypto présente un risque de perte en capital, total ou partiel.