Après les USA, Bitcoin et Ethereum débarquent sur la bourse anglaise

Matthieu Dumas
| 2 min de lecture

Royaume-Uni-Crypto-reglementation

Les investisseurs au Royaume-Uni peuvent désormais trader des produits négociés en bourse (ETPs) qui suivent le Bitcoin et l’Ethereum via la Bourse de Londres. La Financial Conduct Authority du pays (FCA) a approuvé les premiers ETPs crypto de WisdomTree et 21Shares la semaine dernière, et peuvent être trader dès aujourd’hui.

Des ETP Bitcoin et Ethereum


21Shares a lancé quatre nouvelles notes négociées en bourse (ETNs) adossées physiquement : 21Shares Bitcoin ETN, 21Shares Ethereum Staking ETN, 21Shares Bitcoin Core ETN et 21Shares Ethereum Core ETN.

Lorsqu’on dit qu’un produit est “adossé physiquement”, cela signifie simplement que chaque ETP est soutenu par une réserve réelle de la crypto qu’il représente. Ainsi, pour chaque unité de l’ETP émise, il y a une quantité équivalente de Bitcoin ou d’Ethereum détenue en réserve.

De son côté, WisdomTree a introduit deux ETPs adossés physiquement : WisdomTree Physical Bitcoin et WisdomTree Physical Ethereum ETFs.

En ce 28 mai, les listings de ces produits ont été publiés sur un site approuvé par la FCA. Les investisseurs peuvent donc commencer à échanger ces produits dès aujourd’hui.

Mais pas pour tout le monde…


Mais, car il y a un mais, ces produits sont pour l’instant uniquement réservés aux investisseurs professionnels en raison des régulations de la FCA. Une approche prudente donc, car le cadre juridique des cryptos n’est pas encore clair de l’autre côté de la Manche.

Alex Pollak, responsable du Royaume-Uni pour 21Shares, s’est dit très optimiste quant au succès de ces ETN. Il pense que le Royaume-Uni pourrait devenir le principal marché européen des ETFs crypto d’ici à trois ans. Pour lui, la clé du succès est simple : permettre dans un futur proche aux investisseurs de tous les jours d’y accéder.

Plus tôt ce mois-ci, Alun Cairns, un député conservateur britannique, a demandé à la FCA de reconsidérer son interdiction des ETNs crypto pour les investisseurs particuliers. Il s’inquiète que « le Royaume-Uni pourrait prendre du retard dans le domaine des actifs numériques » si ce n’était pas le cas.

BTC et ETH à la conquête de la TradFi


À la surprise générale, la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a récemment approuvé les ETFs Ethereum au comptant, plus tôt que prévu par les analystes.

Cette décision met la pression sur les régulateurs d’autres pays, comme le Royaume-Uni, pour envisager d’autoriser des véhicules d’investissements similaires.

Mais pour devenir véritablement un leader en Europe, des ajustements réglementaires seront encore nécessaires. Et inclure les investisseurs particuliers pourrait être la clé.


Source : London Stock Exchange


Sur le même sujet :