. 4 min read

Affaire FTX : le juge révoque la caution de SBF et l’envoie en prison

L’affaire FTX, qui a secoué le monde des cryptomonnaies en 2022, n’en finit pas de faire parler d’elle. Sam Bankman-Fried aurait été conduit hors d’une salle d’audience à New York menotté, suite à des tentatives présumées d’influencer ou d’intimider des témoins dans le cadre de son affaire criminelle.

SBF, derrière les barreaux

Selon les comptes rendus de personnes présentes lors d’une audience le 11 août au tribunal de New York, le juge Lewis Kaplan a ordonné la révocation de la caution de Sam Bankman-Fried (SBF), suggérant qu’il restera en détention jusqu’à la fin de ses deux procès pour fraude liée à ses activités chez FTX. Les procureurs avaient plaidé en faveur de la révocation de la caution de 250 millions de dollars de SBF, qui l’avait maintenu en liberté depuis sa comparution en décembre 2022.

Kaplan aurait déclaré que les entretiens de SBF avec des journalistes du New York Times avaient conduit à la divulgation d’informations dans le but probable de « blesser et effrayer » Caroline Ellison, ancienne PDG d’Alameda Research, son ancienne collègue et petite amie, témoin clé dans l’affaire. L’équipe juridique de Bankman-Fried a confirmé qu’il avait fourni aux journalistes certaines des informations publiées, ce qui a conduit Kaplan à imposer une ordonnance de non-publication interdisant les déclarations extrajudiciaires liées à l’affaire criminelle.

L’assistante du procureur américain, Danielle Sassoon, aurait mentionné les infractions précédentes de SBF aux conditions de sa liberté sous caution, parmi lesquelles figurait un message envoyé via l’application Signal à Ryne Miller, le conseiller général de FTX US. Mais aussi l’utilisation d’un réseau privé virtuel pour ses activités sur Internet, et la divulgation d’informations à des journalistes dans le but d’intimider Ellison.

L’avocat de SBF, Mark Cohen aurait affirmé que l’équipe juridique avait l’intention de faire appel de la décision et aurait demandé à Kaplan de suspendre son ordre en attendant ce moment. Cependant, le juge aurait rejeté la motion et aurait ordonné la mise en détention de Bankman-Fried, au centre correctionnel du comté de Putnam. On rapporte qu’il aurait été conduit hors de la salle d’audience menotté.

FTX, la chute d’un géant — Rappel des faits

FTX était la deuxième plus grande plateforme d’échange de cryptomonnaies au monde, avec une valorisation estimée à 25 milliards de dollars. Elle proposait à ses utilisateurs de négocier des produits dérivés sur les cryptomonnaies, tels que des contrats à terme, des options ou des tokens synthétiques.

Tout bascule le 8 novembre 2022, lorsque le média spécialisé CoinDesk publie un article accablant pour FTX. Il révèle que la plateforme est en difficulté financière et qu’elle ne dispose pas des liquidités nécessaires pour faire face à un retrait massif des clients. Il affirme également que FTX aurait prêté à sa filiale Alameda Research, détenue par Sam Bankman-Fried, plus de 10 milliards de dollars pris sur les fonds des clients, sans leur consentement.

Ces révélations provoquent une panique sur le marché des cryptomonnaies et entraînent la chute du cours du FTT, le jeton officiel de FTX. Le lendemain, Binance, le leader du secteur, propose une offre de fusion avec FTX, puis se rétracte quelques heures plus tard, en invoquant la fragilité financière de FTX. Cette annonce achève de faire sombrer la plateforme, qui se déclare en faillite le 11 novembre.

Sam Bankman-Fried, surnommé SBF, est alors arrêté par les autorités américaines et inculpé de fraude, de blanchiment d’argent et d’entrave à la justice. Il est soupçonné d’avoir orchestré un vaste système pyramidal, en utilisant les fonds des clients pour spéculer sur les cryptomonnaies et s’enrichir personnellement. Il est également accusé d’avoir dissimulé les pertes subies par FTX et d’avoir falsifié les comptes de la plateforme. Le dossier de faillite révèle que FTX ne tenait même pas une vraie comptabilité, et pire encore, l’entreprise n’avait même pas de comptable.

L’affaire FTX est considérée comme l’un des plus grands scandales financiers de l’histoire des cryptomonnaies. Elle a eu un impact négatif sur le marché et a ébranlé la confiance des investisseurs. Elle a également relancé le débat sur la régulation du secteur et la protection des consommateurs. Bankman-Fried fait face à 12 chefs d’accusation criminels répartis sur deux procès prévus pour octobre 2023 et mars 2024. Il encourt une peine maximale de 30 ans de prison.

Source : Coin Telegraph, Bein Crypto, Inner City Press