Affaire FTX : Ryan Salame plaide coupable et va devoir restituer 1.5 milliard de dollars

Thomas Renault
| 3 min read
Affaire FTX : Rayan Salame plaide coupable et va devoir restituer 1.5 milliard de dollars

Dans l’affaire FTX, Rayan Salame, ancien cadre de l’entreprise, a reconnu sa culpabilité, acceptant de restituer un montant colossal de 1.5 milliard de dollars. Salame, qui a avoué avoir été un “donateur fictif” pour acheminer secrètement des millions de dollars à des candidats politiques républicains, se trouve désormais au centre d’un débat sur l’éthique et la régulation dans l’univers des cryptomonnaies.

Les charges contre Rayan Salame

Rayan Salame, anciennement co-CEO de FTX Digital Markets basée aux Bahamas, a plaidé coupable de plusieurs chefs d’accusation. Parmi eux figurent le financement politique illégal et la fraude à la Commission électorale fédérale, ainsi que l’exploitation d’un service de transfert d’argent non autorisé.

En plaidant coupable, Ryan Salame a reconnu avoir utilisé une filiale d’Alameda pour financer des contributions politiques en son nom, tout en faisant partie intégrante des opérations de FTX. Ces transferts étaient techniquement considérés comme des prêts, mais, selon Salame, il était convenu qu’ils ne seraient jamais remboursés.

Le détail des sanctions

En plus de sa culpabilité, Ryan Salame a été contraint de renoncer à une fortune estimée à plus de 1,5 milliard de dollars. Il a également accepté de verser une somme de 6 millions de dollars avant sa condamnation, qui est attendue en mars de l’année prochaine.

Document judiciaire Rayan Salame District Sud de New York
Document officiel de la Cour de District des États-Unis pour le District Sud de New York concernant les charges contre Rayan Salame. Source : justice.gov

Pour couvrir ces montants, Salame a d’ores et déjà convenu de céder plusieurs de ses biens, notamment une Porsche de 2021, ainsi que des propriétés immobilières. Si Salame respecte les échéances fixées pour ces actifs, appelés “actifs de substitution”, il sera exonéré du montant total, selon les documents du DOJ (Département de la Justice des États-Unis).

Les répercussions sur l’industrie et le procès à venir de Bankman-Fried

Ce plaider-coupable intervient juste avant le début du procès de Sam Bankman-Fried, fondateur de FTX. Accusé de multiples charges, dont celle de fraude de plusieurs milliards de dollars ayant conduit à la faillite de FTX, Bankman-Fried a plaidé non coupable

Les actions de Salame, qui fut un acteur clé dans les opérations de financement politique de l’entreprise, jettent une ombre sur l’ensemble du procès et remettent en question la légitimité des autres cadres de FTX.

Une affaire qui pourrait aller plus loin

D’autres anciens dirigeants de FTX ont déjà plaidé coupable à divers chefs d’accusation et devraient témoigner contre Bankman-Fried. Le DOJ n’écarte pas la possibilité de poursuivre Salame pour la totalité du montant de 1,5 milliard de dollars si des irrégularités sont découvertes dans ses déclarations financières ou s’il entrave les efforts du gouvernement pour récupérer les actifs.

Quelles leçons retenir de l’affaire Salame ?

L’affaire Ryan Salame pourrait marquer un tournant dans la régulation des cryptomonnaies et de la blockchain, surtout si elle conduit à des réformes législatives. De plus, elle soulève des questions cruciales sur le rôle des contributions politiques dans le secteur de la finance numérique et pourrait avoir des conséquences sur le procès à venir de Sam Bankman-Fried.

Source : CoinDesk