Accueil ActualitésActualités Bitcoin

L'agence fiscale britannique s’attaque l'évasion fiscale des cryptomonnaies

Par Jon Buck
L'agence fiscale britannique s’attaque l'évasion fiscale des cryptomonnaies 101
Source: iStock/LPETTET

La plus haute autorité fiscale de Grande-Bretagne, Her Majesty's Revenue & Customs (HMRC), a émis une demande de création d'outils d'analyse blockchain. L'objectif principal semble être de trouver et de mettre en œuvre une technologie qui permette au gouvernement de suivre et de taxer les utilisateurs de cryptomonnaies.

Le problème auquel est confronté le gouvernement britannique, ainsi que tous les gouvernements, est que les transactions en cryptomonnaies sont plus difficiles à suivre que les transactions en monnaies fiduciaires. Sans une méthode de suivi simple, les utilisateurs de cryptomonnaies sont souvent capables de passer inaperçus dans les services de déclaration fiscale traditionnels. C'est pourquoi le HMRC recherche "un outil qui soutiendra les méthodes de collecte de renseignements pour identifier et regrouper les transactions en crypto-actifs et identifier celles qui sont liées aux fournisseurs de services de crypto-actifs".

Bitcoin (BTC) s’est avéré assez simples à suivre, les adresses des portefeuilles étant relativement faciles à relier aux titulaires de comptes. D'autres devises, comme le Monero (XMR), le Zcash (ZEC) et le Dash (DASH), sont plus difficiles à suivre en raison de leur caractère confidentiel.

Lire aussi: Tout le monde n’aura pas un bitcoin… et c’est très bien ainsi!

Comme le suivi des transactions cryptos en devises peut être complexe, et qu'une agence gouvernementale doit disposer d'un logiciel sophistiqué pour le faire à grande échelle, l'offre proposée est de 100 000 GBP (130 000 USD).

Selon le HMRC, le système devrait être livré d'ici février 2020.

L'année dernière, le HMRC a publié une série de lignes directrices en matière de fiscalité pour les particuliers et a déclaré en novembre que les entreprises seront obligées de déclarer les opérations commerciales liées à la crypto dans leurs déclarations d'impôt sur les sociétés, et pourraient être tenues de payer plusieurs taxes sur leurs opérations de crypto.

À l'époque, le HMRC a également souligné qu'il ne "considère pas les jetons d’échangex [Bitcoin et altcoins majeurs] comme de l'argent".

Le même mois, le Royaume-Uni a annoncé que les crypto-actifs devaient être traités comme des biens.

_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés pour:

Acheter des cryptomonnaies

  • Sur Coinhouse (Zone SEPA Europe et citoyens français).
  • Sur Switchere (Achat direct par carte de crédit, sauf au Canada)
  • Sur BitBuy (Uniquement au Canada).
  • Sur BC Bitcoin (Europe, Canada).
  • Sur eToro (Sauf au Canada).

Sécuriser vos cryptomonnaies

Payer toutes vos factures ou envoyer de l'argent vers votre banque

  • Bylls (Disponible uniquement au Canada).

Accumuler des cryptos en jouant au poker

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles