Circle nie fermement être lié au Hamas et à Justin Sun

Thomas RENAULT
| 3 min read

Circle-hamas-justin-sun

La sphère des cryptomonnaies ne manque jamais de rebondissements, et Circle vient d’ajouter sa touche au scénario. Accusée de financements douteux et de liens avec le célèbre Justin Sun, la boîte a rapidement monté au créneau. Sur leur blog, un message clair comme de l’eau de roche : ces histoires avec Justin Sun, c’est du passé depuis février. Alors, info ou intox ? Plongeons dans les détails de cette affaire qui fait vibrer le monde de la blockchain.

Circle dément les accusations de financement illicite


Circle, émetteur du stablecoin USDC, a publié une lettre ouverte sur son blog le 30 novembre, niant catégoriquement toute implication dans des activités de financement illicite et tout lien avec Justin Sun, fondateur de Tron. La controverse a pris naissance suite aux allégations d’un groupe de surveillance à but non lucratif, accusant Circle de liens avec Sun. Cependant, les détails exacts de la publication de la lettre restent flous.

circle-dement-accusations-financement-illicite-lettre
Circle clarifie sa position et indique n’avoir aucun lien avec des financements illicites ou Justin Sun. Source : Circle

Dante Disparte, à la tête de la stratégie et de la politique publique chez Circle, a directement répondu aux sénateurs américains Elizabeth Warren et Sherrod Brown. Dans sa lettre, il révèle que Circle s’est récemment aperçu de fausses accusations formulées par le prétendu “Campaign for Accountability”. Disparte dément catégoriquement que Circle facilite ou finance, de quelque manière que ce soit, le Hamas ou d’autres acteurs illicites. Il souligne également que Justin Sun ne bénéficie d’aucun service bancaire ou financier de la part de Circle.

Clarification des relations avec Justin Sun et démenti de liens avec le terrorisme


Dans sa lettre, Dante Disparte réfute l’allégation selon laquelle Circle aurait facilité des “flux majeurs de fonds vers le Hamas ou le Hezbollah”. Il assure que ces accusations reposent sur des publications non corroborées et non vérifiées sur les réseaux sociaux. Selon lui, seuls “160 $ ont été transférés en USDC entre portefeuilles illicites”, et “aucun de ces fonds n’a été acquis auprès de Circle”.

Il ajoute également que l’entreprise a cessé de fournir des services à Sun en février 2023, déclarant :

“Ni M. Sun, ni aucune entité détenue ou contrôlée par M. Sun, y compris la Fondation TRON ou Huobi Global, ne possèdent actuellement de comptes chez Circle. Jusqu’à ce jour, le gouvernement américain n’a pas spécifiquement désigné M. Sun ou ses entités comme des Nationaux Spécialement Désignés. Néanmoins, Circle a résilié tous les comptes détenus par M. Sun et ses sociétés affiliées en février 2023.”

Cette lettre ouverte de Circle apparaît comme une réponse à un courrier du 9 novembre. Le courrier, envoyé par le groupe d’éthique non lucratif Campaign for Accountability, suggérait des liens étroits entre Circle et la Fondation Tron de Sun. Il mentionnait aussi des connexions avec de grands investisseurs de Wall Street.

De plus, le protocole inter-chaînes de Sun, SunSwap, serait souvent utilisé pour le blanchiment d’argent. Ces allégations surviennent dans un contexte auquel l’utilisation de la crypto-monnaie pour financer le terrorisme est un sujet de préoccupation récurrent depuis le conflit israélo-hamassien du 7 octobre.


Sources : Circle, Cointelegraph


Sur le même sujet :