Accueil ActualitésActualités Bitcoin

L'adoption du Bitcoin (BTC) par le Salvador et le Paraguay galvanise le monde de la crypto

Par Tim Alper
L'adoption du Bitcoin (BTC) par le Salvador et le Paraguay galvanise le monde de la crypto 101
Source: Twitter/@nayibbukele

Le monde de la crypto pourrait prendre un virage spectaculaire après que de nombreux leaders d'Amérique latine ont suggéré que la région pourrait être prête à s'ouvrir aux cryptomonnaies.

Tout a commencé lorsque le président du Salvador, Nayib Bukele, a dévoilé ses plans pour donner au Bitcoin (BTC) le statut de monnaie légale dans le pays, aux côtés du dollar américain : selon le média local ElSalvador.com, Nayib Bukele va présenter cette semaine un projet de loi élaboré avec Strike, fournisseur de portefeuilles en BTC au Parlement pour approbation.

Selon CNBC, il a déclaré lors de la conférence Bitcoin 2021, organisée à Miami ce week-end:

"La semaine prochaine, je vais envoyer au Congrès un projet de loi qui fera du Bitcoin une monnaie légale".

Jack Mallers, le fondateur de la firme, a qualifié ce geste de " coup de canon dans le monde entier pour le Bitcoin ", et a révélé qu'il avait travaillé en coulisses avec le gouvernement du Salvador pour préparer le nouveau projet de loi.

Dans une déclaration partagée avec Cryptonews.com, Strike a affirmé que son application de paiement mobile avait été lancée au Salvador en mars et qu'elle était "rapidement devenue l'application la plus téléchargée dans le pays".

La société a ajouté qu'elle "s'attend à entrer sur plusieurs autres marchés dans les mois à venir, et a conclu,

"Une fois que les gouvernements verront les avantages des technologies comme Bitcoin et Strike sur l'inclusion financière, il devient évident qu'ils chercheront à suivre les traces du Salvador."

Les envois de fonds représentent 23 % du produit intérieur brut du Salvador et bénéficient à environ 360 000 ménages, selon les données de l'AP. L'argent envoyé par les migrants au Salvador a atteint un niveau record de 5,92 milliards de dollars en 2020.

M. Bukele a ajouté que cette mesure stimulerait probablement les investissements et, "à court terme", "générerait des emplois et contribuerait à l'inclusion financière de milliers de personnes en dehors de l'économie formelle."

Par ailleurs au Paraguay, le député Carlos "Carlitos" Rejala a publié la déclaration suivante avec les hashtags BTC et PayPal, sur Twitter :

"Cela fait longtemps que je le dis : notre pays doit évoluer main dans la main avec la nouvelle génération. Le moment est venu, notre moment. Cette semaine, nous allons commencer un projet important qui contribuera à innover dans le Paraguay pour que le monde entier puisse le voir."

Il a conclu en écrivant, en anglais, "to the moon !" et a inclu un emoji de fusée, ainsi que les hashtags BTC et PayPal. Beaucoup ont interprété ce post comme un signe haussier, même si Rejala dispose de peu moins de poids politique que Bukele.

Au Salvador, l'intérêt pour le BTC a bondi depuis l'annonce de la nouvelle, selon les données de Google Trends.

Toutefois, il semble que de nombreux Salvadoriens ne soient pas sûrs à 100 % de ce que leur président a l'intention de faire.

L'économiste Tatiana Marroquín, cité par ElSalvador.com a par exemple déclaré que les desseins de M.Bukele n’étaient pas “clairs” d’autant plus que “BTC est déjà utilisé dans le pays, des gens possèdent des cryptomonnaies et ce n'est pas illégal". Marroquín a suggéré que le geste fait peut-être partie d'une stratégie qui pourrait, théoriquement, permettre à l'État de posséder légalement des BTC.

Le même média a cité l'économiste Claudio de Rosa, qui a déclaré qu'il n'était "pas sûr" de la raison pour laquelle cette mesure a été prise, et a cité les risques de "blanchiment d'argent" identifiés par les organismes internationaux.

Dans une colonne d'opinion publiée dans le même quotidien, un autre économiste, Manuel Hinds, ancien ministre des finances du Salvador et ancien responsable de la Banque Mondiale, a écrit que la gestion des risques liés au blanchiment d'argent devait être prise en considération :

"Il n'y a aucune raison de paniquer si le gouvernement veut faciliter les transactions [BTC] tout en veillant à ne pas ouvrir la porte au blanchiment d'argent. Mais nous devrons être attentifs à ce que la loi réponde réellement à ces exigences."

Le quotidien a également consacré sa caricature quotidienne au BTC, mettant en scène deux hommes fouillant une décharge, l'un déclarant à l'autre : "Ils veulent légaliser le Bitcoin comme monnaie". L'autre répond : "Wow ! Alors combien de bitcoins vais-je obtenir pour ce sac de bouteilles en plastique ?"

Quoi qu'il en soit, la nouvelle semble avoir galvanisé la communauté crypto.

Lorsque Justin Sun, de Tron (TRX), a noté que les pionniers de la cryptomonnaie "commenceraient à s'installer au Salvador", Bukele, s'est lancé dans une offensive de charme sur Twitter et a expliqué que le pays avait "un temps magnifique, des plages de surf de classe mondiale et des propriétés en bord de mer à vendre."

Il a également noté que c'était "l'un des rares pays au monde où il n'y a pas de taxe foncière" et "pas d'impôt sur les plus-values pour le BTC puisqu'il s'agira d'une monnaie légale." Et dans un autre appel direct au secteur, il a promis un statut de "résidence permanente immédiate" pour les "crypto-entrepreneurs."

En réponse à des questions sur les "éléments de mobilité" tels que la citoyenneté et la résidence, M. Bukele a également déclaré : "Nous allons vous aider".

Il a été appuyé par le président de l'Assemblée législative, Ernesto Castro.

Le fondateur de Binance, Changepeng "CZ" Zhao, a qualifié l'offre du président de "séduisante".

L'investisseur crypto Anthony Pompliano a écrit :

"Le Salvador sera probablement un catalyseur pour d'autres pays".

Hunter Horsley, PDG de Bitwise, a surnommé le dirigeant salvadorien "le tout nouveau porte-parole du Bitcoin" en réponse à un tweet pro-BTC antérieur.

D'autres nations pourraient également suivre l'exemple du Venezuela, qui a lancé sa propre cryptomonnaie et a amassé une grande réserve d'actifs comme BTC et Ethereum (ETH) grâce à des accords commerciaux clandestins. Son armée s'est d'ailleurs lancée dans des activités de minage.

Le gouvernement de Cuba a également évoqué la possibilité de développer des activités économiques alimentées par des cryptomonnaies.

_____

Autres réactions:

L'adoption du Bitcoin (BTC) par le Salvador et le Paraguay galvanise le monde de la crypto 102
L'adoption du Bitcoin (BTC) par le Salvador et le Paraguay galvanise le monde de la crypto 103

_____

________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Si vous voulez en apprendre plus sur le Bitcoin et l’investissement dans les cryptomonnaies, voici deux livres parfaits: “Comprendre Bitcoin en 2h" et “Investir dans Bitcoin".

Regardez la dernière vidéo “Les 5 actus cryptos de la semaine”:

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:
Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR
Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262
Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg
Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR
Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews
Facebook: https://www.facebook.com/cryptonewsFR
Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

_________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles