Ferrari accepte désormais les paiements en Dogecoin

Matthieu Dumas
| 2 min read

Dans une interview accordée à Reuters, le célèbre fabricant de voiture de sport italienne a déclaré qu’accepter les paiements en cryptos faisant réponse « à la demande de ses clients fortunés ». Cette déclaration fait suite aux annonces d’octobre dernier, ou Ferrari se disait prêt à « commencer à gérer des actifs numériques ».

Jeton meme deviendra grand


Le Dogecoin, meme coin pur, rejoint donc les autres cryptos acceptés par Ferrari : Bitcoin (BTC), Ether (ETH) et USD Coin (USDC). Alors que la majorité des grandes compagnies ne veulent pas d’histoire avec les cryptos actifs, Ferrari de son côté renverse la tendance.

Pour l’instant, ces paiements en cryptos sont réservés aux clients américains, pour des questions de législation, mais le chef du marketing de Ferrari à assurer que le service serait « bientôt disponible en Europe ». Les régulations actuelles étant très différentes, cela les empêche de proposer le service en Europe pour l’instant.

Ferrari a déclaré que l’annonce suivait des « demandes de la part de leurs clients », des gens souvent fortunés qui ont tendances à investir dans les cryptomonnaies :

« Certains sont de jeunes investisseurs qui ont bâti leur fortune sur les cryptomonnaies. D’autres sont des investisseurs plus traditionnels qui souhaitent diversifier leurs portefeuilles. »

Ferrari a aussi annoncé que l’utilisation de la blockchain « correspondait avec leur objectif 0 carbone d’ici à 2030. »

Étendre l’univers Ferrari


Questionné sur les revenus attendus en cryptos, le directeur marketing de Ferrari est resté plutôt évasif, mais à assurer que « le livre de commande de Ferrari est plein jusqu’à 2025 » et que cette initiative était surtout dans le but de « tester cet univers en expansion » :

« Cela nous aidera à entrer en contact avec des personnes qui ne sont pas nécessairement nos clients, mais qui pourraient s’offrir une Ferrari ».

Il est actuellement impossible d’acheter une Ferrari grâce à des cryptos en Europe, mais la compagnie italienne a déclaré qu’elle voulait offrir cette possibilité aux clients européens « dès le premier trimestre de l’année prochaine, puis dans d’autres régions où les cryptomonnaies sont légalement acceptées ».

Aux États-Unis, c’est BitPay qui se chargera des paiements cryptos pour Ferrari, mais n’a pas annoncé son partenaire européen. BitPay convertira les paiements cryptos en FIAT directement pour Ferrari :

« Les prix ne changeront pas, il n’y aura pas de frais, ni de surtaxe si vous payez avec des cryptomonnaies. […] C’était l’un de nos principaux objectifs : éviter, tant à nos revendeurs qu’à nous-mêmes, de manipuler directement des cryptomonnaies et être à l’abri de leurs fluctuations importantes ».

Enfin, le directeur marketing de Ferrari à informer que « la majorité » des concessionnaires Ferrari dans le pays avait signé un accord pour accepter les cryptomonnaies.

Ferrari semble déterminée à explorer le potentiel des cryptomonnaies. Sans surprise, juste après l’annonce, le DOGE a connu une hausse pour ensuite se redresser aujourd’hui.

Ferrari Dogecoin
Source : CoinMarketCap

Source : Daily Coin, Reuters, CoinMarketCap


Sur le même sujet :