. 4 min read

Mastercard forme un programme de partenariat CBDC avec Ripple et Consensys

Les cryptomonnaies ont apporté des mutations qui ont considérablement secoué le monde des systèmes des paiements. Dans cet univers en pleine évolution, les CBDC (monnaies numériques de banques centrales) ont peu à peu émergé comme une des priorités des banques centrales. La Banque des Règlements Internationaux (BRI) a déclaré que plus de 90% des banques centrales du monde entier sont à des stades variés d’exploration d’une CBDC. La conception d’une CBDC n’est cependant pas aisée et s’accompagne de complexités opérationnelles que la société de paiements Mastercard se propose de résoudre.

Mastercard à la pointe du secteur des CBDC

La mise en oeuvre d’une CBDC apporte de nombreuses interrogations, notamment au niveau du rôle du secteur privé lors de l’émission de la CBDC mais aussi en ce qui concerne la sécurité, la confidentialité et leur interopérabilité. La conception d’une CBDC devra également déterminer son fonctionnement par rapport à d’autres mécanismes de paiement couramment utilisés. C’est dans le cadre de la résolution de ces problèmes que Mastercard a créé un programme de partenariat spécialement dédié aux CBDC. Ce programme est conçu pour favoriser la collaboration avec les acteurs clés de l’espace des paiements et de la technologie blockchain et crypto.

Les premiers partenaires du programme comprennent la société de paiements blockchain Ripple, la société de logiciels blockchain et Web3 Consensys, le fournisseur de solutions multi-CBDC et d’actifs tokenisés Fluency, le fournisseur de technologie d’identité numérique Idemia, le consultant en identité numérique Consult Hyperion, le groupe de technologie de sécurité Giesecke+Devrient et la plateforme d’infrastructure de sécurité pour les actifs numériques Fireblocks. Jesse McWaters qui dirige les efforts de réglementation à l’international au sein de Mastercard a déclaré que les CBDC ne doivent pas être adoptées sans un travail préalable :  

(…) le programme de partenariat Mastercard CBDC aidera les banques centrales à comprendre comment développer une CBDC qui ajoute des éléments novateurs et enrichissants à l’économie.

Des partenaires de renom autour du programme

Les partenaires initiaux du projet apportent chacun leur expertise dans le domaine qui leur est propre. Ripple a conçu une plateforme dédiée aux CBDC qui permet aux utilisateurs de personnaliser les étapes de l’émission de monnaie numérique en fonction des transactions et des canaux de distribution. Ripple a récemment collaboré avec la République des Palaos pour le lancement d’un stablecoin adossé au dollar américain sur XRP Ledger. ConsenSys a travaillé sur plusieurs projets CBDC tout comme le fournisseur de solutions d’actifs tokenisés Fluency, qui est impliqué dans 23 projets CBDC. 

Giesecke+Devrient est un des plus anciens fabricants de billets de banque du monde. L’entreprise a opéré un virage dans le secteur du numérique avec son nouveau logiciel, Filia. Il permet aux banques centrales d’utiliser la technologie des registres distribués pour émettre des versions numériques de leur propre monnaie. Idemia développe des solutions pour garantir la confidentialité des individus lors des paiements hors ligne tout en maintenant une surveillance suffisante pour prévenir la fraude. La société s’est récemment associée à la Banque d’Angleterre sur ce problème précis. Raj Dhamodharan, responsable du département des actifs numériques et de la blockchain a déclaré dans le communiqué :

«En unissant (…) l’expertise approfondie et les différentes capacités de ces partenaires, nous pouvons stimuler l’innovation dans la communauté des banques centrales et le long de la chaîne de valeur des CBDC à mesure que l’espace continue d’évoluer».

Source : Mastercard