. 2 min read

La plateforme d’échange Gemini va s’installer aux Émirats Arabes Unis

Source : ZQ Lee / Unsplash

Actuellement en pleine croissance, la plateforme d’échange crypto Gemini prépare son installation aux Émirats Arabes Unis en raison d’une législation locale favorable envers le secteur crypto. Suite à sa fondation en 2014, la plateforme Gemini affiche désormais un volume de trading sur la période journalière s’élevant à 23,27 millions de dollars.

Les Émirats Arabes Unis : un pays de plus en plus tourné vers le secteur crypto

Dans un message publié sur son blog, la plateforme annonce avoir commencé le processus afin d’acquérir une licence délivrée par les agences de régulation du pays, cela de façon à être en mesure de proposer des services crypto aux habitants des Émirats Arabes Unis. À ce propos, il est signalé par Gemini dans cette annonce :

« En déposant une demande de licence, nous allons franchir une nouvelle étape pour permettre à Gemini de devenir une entreprise de dimension internationale et de faire progresser notre mission qui consiste à faire émerger une nouvelle ère de liberté financière pour l’ensemble de la population mondiale. »

Cette décision est très certainement liée au durcissement de la politique réglementaire aux États-Unis et d’un manque de clarté dans le cadre législatif concernant les cryptomonnaies. D’après les dires de Gemini, les Émirats Arabes Unis constituent déjà un hub financier important pour le Moyen-Orient, cela en plus de se positionner comme un acteur de plus en plus important pour le secteur crypto.

La progression de Gemini dans la région intervient moins d’une semaine après que les jumeaux Winklevoss ont annoncé que Dublin, la capitale de la République d’Irlande, deviendrait leur nouveau siège social européen.

Pour rappel, les jumeaux Winklevoss sont deux milliardaires américains célèbres pour avoir longtemps revendiqués être les véritables créateurs de Facebook. Ils sont également réputés pour leur implication dans le milieu des cryptomonnaies depuis plusieurs années, avec notamment un investissement de plus de 11 millions de dollars dans le Bitcoin en 2013.

Si vous désirez en savoir plus sur les Émirats Arabes Unis et le secteur crypto, n’hésitez pas à consulter nos précédents articles à ce sujet :