Plongée au cœur du Metaverse #11 : Vision Pro d’Apple, une nouvelle ère pour la réalité mixte

Matthieu Dumas
| 6 min read

Nouvelle fin de semaine, nouvelle plongée au cœur du Metaverse ! Et cette semaine, comment ne pas parler du Vision Pro d’Apple. Le nouveau casque du géant à la pomme est uniquement disponible aux États-Unis à l’heure de la rédaction de cet article, pour la modique somme (non) de 3 500 $. Mais, derrière un prix exorbitant, se cache peut-être un potentiel de démocratisation jusque-là jamais vu… Alors vos masques, prêts ? Metaversons.

Vision Pro, l’iPhone 1 des casques VR


Ah, le Vision Pro d’Apple, ce petit bijou de technologie qui pousse nos mirettes dans leurs retranchements comme jamais auparavant. Et pour cause, ce n’est pas tous les jours qu’on se retrouve avec des écrans micro-OLED collés à nos visages.

Ajoutez à cela un système de navigation basé sur le suivi du regard pour se frayer un chemin à travers « visionOS », le tout nouveau système d’exploitation de « computing spatial », et vous voilà équipé pour une aventure high-tech hors du commun.

C’est presque magique selon les premiers utilisateurs : « On se croirait doté de pouvoirs télépathiques ». Les gestes de la main viennent compléter cette interaction, où vos yeux décident et vos mains exécutent.

Mais voilà, tout ce travail oculaire peut vite devenir épuisant, surtout lorsque vous tentez désespérément d’appuyer sur un minuscule bouton sur un site Web aussi chargé visuellement que YouTube.

L’expérience Vision Pro, c’est un mélange de merveille et de frustration, un aperçu du futur bridé par le matériel d’aujourd’hui.

Quant à l’acquisition de cette petite merveille, autant vous dire tout de suite : à moins d’être un développeur, un aficionado fortuné d’Apple ou un influenceur en quête de notoriété, le Vision Pro n’est probablement pas pour vous.

Il vaut mieux attendre les prochaines versions qui seront sûrement moins chères… Ou alors, vous pouvez payer en plusieurs fois… ce que le PDG d’Apple conseille (3 :00) :

 

Mais ne le rayez pas totalement de votre liste. Après tout, c’est le début d’un long voyage dans le computing spatial pour Apple. Comme l’ont été l’iPod et l’iPhone en leur temps, le Vision Pro a le potentiel de redéfinir notre rapport à ces technologies.

VR, MR ou AR ?


Si vous comprenez les trois abréviations que je viens d’utiliser, bravo. Mais alors, qu’est-ce que le Vision Pro, au juste ? Malgré la réticence d’Apple à utiliser les termes de réalité virtuelle, ou même les lettres V et R dans cet ordre, le Vision Pro est bel et bien un casque de réalité virtuelle.

Sa particularité, par rapport à quasiment tous les autres casques VR que nous avons vus au cours de la dernière décennie (à l’exception du Meta Quest Pro et du Quest 3), c’est qu’il transmet une vidéo du monde réel sur ses écrans micro-OLED.

Apparemment, la réalité vue à travers le casque est quelque peu altérée – les couleurs sont atténuées, les scènes sombres apparaissent floues, et les objets se déforment lorsque vous vous déplacez – mais c’est une tentative remarquable de proposer une réalité augmentée. Ce genre de diffusion devrait devenir la norme de l’industrie.

Conçu avec un mélange de verre lisse, de métal poli et de tissus design, le Vision Pro est sans doute le casque VR le plus élégant sur le marché. Mais ne nous laissons pas uniquement séduire par son apparence, après tout, c’est d’Apple que nous parlons.

À l’intérieur, eh bien… c’est plutôt impressionnant : un processeur M2, un GPU à 10 cœurs, un Neural Engine à 16 cœurs pour le traitement IA, 16GB de RAM et une pléthore de capteurs et caméras pour capturer le monde réel.

L’écran micro-OLED du Vision Pro, avec ses 23 millions de pixels et ses films en 4K, promet une qualité sans pareille. Ajoutez à cela un taux de rafraîchissement allant jusqu’à 100 Hz et le support du HDR, et vous obtenez une expérience visuelle très agréable selon beaucoup.

Côté audio, les haut-parleurs intégrés « Spatial Audio » promettent une expérience immersive, bien supérieure aux haut-parleurs de Mac. Et pour une immersion encore plus profonde, Apple a également intégré une technologie de suivi audio qui suit les applications dans votre espace virtuel.

Pour les créatifs et les professionnels, le Vision Pro transforme n’importe quel Mac en une fenêtre virtuelle gigantesque, offrant des capacités de multitâche et une intégration Mac sans faille. Votre écran Mac devient un portail vers une dimension spatiale informatique.

Mais tout n’est pas parfait. Le Vision Pro pèse son poids et provoquerait même une fatigue oculaire « non négligeable ». De plus, il vient avec une batterie externe qui rompt un peu avec l’esthétique soignée d’Apple. Et puis, il y a le prix de 3 500 $, ce qui est loin d’être à la portée de tous.

Bref, même si Apple refuse de l’admettre, le Vision Pro est bel et bien un casque de réalité mixte. La question de savoir pourquoi Apple n’utilise pas ces termes réside (selon nous) dans le fait que des termes comme « Metaverse » ou encore « casque VR », sont un peu devenus tabou dans l’industrie : ces termes sont liés à des échecs commerciaux, le géant la pomme ne veut pas être mis dans le même panier.

Verdict


Apple et ses étiquettes de prix… Comme à son habitude, la firme à la pomme nous sert un produit qui coute un bras. Et pourtant (ça nous fait mal de l’admettre), derrière ce tarif d’élite se cache un potentiel démocratiseur insoupçonné pour la réalité virtuelle.

Pourquoi ? Eh bien, parce qu’Apple jouit d’une popularité phénoménale. Mettez un logo Apple sur un grille-pain, et tout le monde se l’arrache.

Le Vision Pro d’Apple, bien que hors de portée pour le commun des mortels, pourrait bien être le produit qui fera entrer la réalité virtuelle dans les foyers du monde entier. C’est simple : les produits Apple ont la réputation d’être intuitifs et faciles d’utilisation. Pour beaucoup, cela pourrait être la première occasion de découvrir le potentiel énorme de ces technologies, qui jusqu’alors leur semblait lointaine et inutile.

Malgré son prix, le Vision Pro pourrait jouer un rôle dans l’adoption généralisée de la réalité virtuelle. Apple a un talent pour transformer l’inaccessible en indispensable, faisant de ces technologies de pointe des effets de mode.

Le Vision Pro, avec ses promesses d’immersion et de facilité d’utilisation, pourrait bien être l’ambassadeur dont la réalité virtuelle avait besoin pour charmer le grand public. On compte déjà plus de 200 000 modèles vendus depuis sa sortie le 2 février…

Et voilà, notre plongée au cœur du Metaverse de cette semaine s’achève ici. Bon week-end à tous, et à la semaine prochaine !


Sources : YouTube, Vanity Fair


Sur le même sujet :

Plongée au cœur du Metaverse #10 : La Chine veut son crédit social sur le MetaverseVoilà à quoi ressemble le nouveau metaverse

Metaverse : simple effet de mode ou véritable révolution ?