Suite aux pressions réglementaires, la part de marché de Binance continue de diminuer

Ruholamin Haqshanas
| 3 min read
Source: AdobeStock / Iryna Budanova

Binance a vu sa part de marché diminuer de 25 % au cours des trois derniers mois dans un contexte de pression réglementaire accrue de la part des régulateurs américains.

Le volume mensuel de transactions du plus important exchange crypto du monde représentait 57,5% du volume total mensuel moyen de tous les exchanges en février. Cependant, sa part de marché est maintenant descendue à 43%, a indiqué le Financial Times, citant le fournisseur de recherche CCData.

La surveillance réglementaire accrue aux États-Unis ainsi que la fin du trading sans frais sont considérés comme les deux principaux facteurs à l’origine de la baisse de la part de marché de Binance.

Plus tôt cette année, les régulateurs de New York ont également interrompu l’émission du stablecoin de Binance, le BUSD. Ce dernier représentait 40% du volume mensuel des transactions de la société.

« L’interruption de l’émission du BUSD a eu un impact sur la liquidité disponible au niveau de l’exchange. Cet incident a accentué la pression sur Binance, compte tenu de la publicité négative qui a affecté l’image de la société. Ils ont donc été contraints de l’abandonner”, a déclaré Ilan Solot, co-directeur des actifs numériques au sein du groupe de services financiers londonien Marex.

En mars, la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) a annoncé qu’elle engageait des poursuites contre Binance et son fondateur Changpeng “CZ” Zhao. La CFTC accuse l’exchange crypto d’avoir sciemment offert des produits dérivés crypto non enregistrés aux États-Unis en transgression de la loi.

Suite à la nouvelle, Binance a enregistré 2,2 milliards de dollars de retraits.

Augmentation de la part de marché des autres exchanges cryptos

Parallèlement, la part de marché des autres exchanges, notamment Huobi, OKX, BitMex, Bybit et Bullish, a augmenté depuis mars.

Selon les données de Kaiko, Huobi a vu sa part de marché augmenter de 8 % tandis qu’OKX a gagné 4 %. Les exchanges sud-coréens ont vu leur part passer de moins de 8 % à environ 14 %.

Selon les rumeurs, Binance pourrait envisager de réduire ses effectifs de 20% en réponse à cette perte.

Cependant, le directeur des communications de la plateforme, Patrick Hillman, a démenti ces allégations. Il a déclaré qu’il s’agissait plutôt d’une réévaluation de la structure de l’entreprise pour assurer qu’elle “dispose des talents et de l’expertise nécessaire dans des rôles critiques”.

Selon Hillman, Binance “procède régulièrement à un audit de la densité des talents et un exercice d’allocation des ressources”. Ce processus cyclique aurait lieu tous les six mois environ.

“Comme les exercices précédents, cette réévaluation se fera après que plusieurs équipes (dont les RH, les risques et les opérations) auront finalisé ce processus d’audit. Il n’y a pas de chiffre précis, juste une direction sur ce que nous devons rationaliser. Cela fait véritablement partie de la sauce secrète de Binance.”

La baisse de la part de marché de Binance peut également être attribuée aux conditions actuelles du marché crypto. La valeur de nombreux jetons a enregistré une forte baisse : celle de Bitcoin par exemple a chuté d’environ 70 % par rapport à son sommet historique.

Il convient de noter que de nombreuses sociétés cryptos ont déjà procédé à une compression de leurs effectifs, notamment Coinbase, Crypto.com, Bybit, Kraken, Gemini, etc.