Le plan de relance de Terra sur le point d'être adopté mais la confusion règne dans la communauté

Le plan de relance (revival plan 2) de l'écosystème Terra (LUNA), proposé par le fondateur et PDG de Terraform Labs, Do Kwon, soumis au vote la semaine dernière, approche de son échéance et est en passe d’être adopté.

Source: Adobe/Casimiro

Mardi matin, 66,33 % des participants ont voté en faveur de la proposition, 20,83 % se sont abstenus de voter, 0,36 % ont voté "non" et 12,48 % ont voté "non avec veto", ce qui signifie qu'ils ne sont pas du tout d'accord.

Les votes proviennent de 76,41% de l’ensemble des validateurs et les validateurs restants (soit moins de 24% d’entre eux) ont moins d'un jour pour voter.

La proposition a obtenu un quorum de 40%, ce qui représente le nombre minimum de validateurs nécessaires pour participer au vote. Par ailleurs, le seuil de réussite est de 50 %, tandis que le seuil de veto est de 33,4 %.

Par conséquent, dans sa phase actuelle, la proposition est prête à passer. Et même si les 23,59 % de validateurs qui n'ont pas encore participé votent "non avec veto", ils ne pourront pas atteindre le seuil de veto requis.

Bien que la proposition soit sur le point d'être approuvée, une certaine confusion règne encore au sein de la communauté quant à ce qu'il adviendra réellement du réseau.

Un certain nombre de membres de la communauté qualifient la proposition de "hard fork". Cependant, dans un récent fil de discussion sur Twitter, le compte officiel de Terra a précisé que la proposition vise à créer une nouvelle chaîne.

"Récemment, quelques membres de la communauté (dont certains de Terraform Labs) ont fait référence à la nouvelle blockchain présentée dans la proposition 1623 comme étant un fork par opposition à une genesis chain", a déclaré Terra. "Le plan de relance ne propose pas un "fork" de la chaîne existante, mais plutôt la création d'une nouvelle chaîne."

Dans le secteur crypto, un fork fait référence à une mise à niveau majeure d'un protocole de blockchain qui crée deux blockchains, l'une conservant le protocole précédent et l'autre suivant une nouvelle version. La nouvelle chaîne partagerait toujours tout son historique avec la chaîne d’origine.

Cependant, puisque "Terra 2.0" ne partagerait pas son historique avec la chaîne Terra actuelle, il ne s'agirait théoriquement pas d'un fork de la chaîne originale. 

Il convient de noter que ce remue-ménage est largement justifié puisque Do Kwon lui-même a utilisé le mot "fork" dans son projet initial. Il a depuis retiré le mot "fork" de la proposition lors d'un amendement.

Comme indiqué, le dernier plan de relance de Do Kwon suggère de créer une nouvelle blockchain sans le stablecoin algorithmique TerraUSD (UST), dont la défaillance dans l’ancrage a entraîné l'effondrement de tout l'écosystème.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: