Accueil ActualitésActualités Bitcoin

Une analyste de Wall Street change de position sur les cryptos

Par Linas Kmieliauskas
Une analyste de Wall Street change de position sur les cryptos 101
Lisa Ellis. Source: a video screenshot.

Après avoir souligné que Bitcoin "essayait de résoudre un problème qui n'existait pas" il y a un an, Lisa Ellis, une analyste de Wall Street spécialisée dans le secteur des paiements, a déclaré que les cryptomonnaies "pouvaient potentiellement disrupter les systèmes de paiement privés".

Dans une note adressée aux clients, Ellis, partenaire de MoffettNathanson, une société de recherche spécialisée dans la vente, a écrit que “la menace existentielle de la cryptomonnaie en tant que système de paiement accepté mondialement, sans marque, et qui bouleverse les opérateurs historiques comme Visa, Mastercard, et PayPal vaut la peine d’être observée, mais il est peu probable que cela se produise bientôt, a rapporté Bloomberg. La menace ne doit pas être ignorée, alors que des progrès sont réalisés régulièrement pour combler les lacunes et que des cas d'utilisation impérieux apparaissent”, a-t-elle ajouté.

Mme Ellis voit également le risque de céder les marchés transfrontaliers de paiements de personne à personne et d'entreprise à entreprise à des acteurs tels que Ripple et Veem, une plateforme de paiement mondiale, mais elle a souligné que les cryptomonnaies et la blockchain pourrait créer de nouvelles sources de revenus pour les opérateurs historiques, par exemple en combinant les capacités d'authentification des réseaux avec la technologie de blockchain pour le suivi.

En janvier dernier, dans une interview avec CNBC, Ellis a dit que Bitcoin essayait de résoudre un problème qui n’existait pas. "Le système de paiement pour les consommateurs fonctionne plutôt bien aujourd'hui et est remarquablement efficace. <...> La confiance intégrée dans les systèmes de paiement existants serait très difficile à reproduire ailleurs, c'est certain", a-t-elle déclaré à l'époque.

Dans une interview plus récente, en juillet dernier, elle a admis que "Bitcoin est le seul risque perturbateur en ce sens qu'il introduit un tout nouveau type de système de paiement sans marque, public et décentralisé".

En octobre dernier, le président-directeur général de Visa, Al Kelly, a déclaré qu'il ne "considérait" certainement pas les monnaies cryptographiques comme une menace pour son entreprise, mais a ajouté: “si nous devons allez par-là, nous irons.”

De son côté, il semblerait que MasterCard travaille à une solution pour accélérer les transactions crypto afin de les rendre plus faciles à accepter par les commerçants.

En ce qui concerne PayPal, leur directeur financier, John Rainey, a déclaré à CNBC en mai 2018 qu’il ne voyait pas grand intérêt pour les cryptomonnaies en raison de la volatilité menaçant la viabilité des activités de leurs commerçants. Cependant, il n'a pas exclu que le géant du paiement supporte les cryptos à l'avenir.

La récente note d'Ellis n'est pas le seul signe du changement d'attitude à l'égard des cryptos. Plus tôt en février, Cambridge Associates, un important consultant pour les pensions et les dotations, a déclaré que les investisseurs institutionnels devraient se pencher davantage sur les cryptomonnaies.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles