Accueil ExclusifOpinions

Cryptomonnaies et investisseurs institutionnels: l'inéluctable mariage?

Cryptomonnaies et investisseurs institutionnels: l'inéluctable mariage? 0001

Photodu panel / Cryptonews-David Nathan

“Cryptomonnaies et investisseurs institutionnels”, voici le thème du Meetup choisi par les organisateurs des Rencontres Off du Forum Fintech et qui s'est déroulé à l'Espace CDPQ de Montréal, juste à côté de la très attendue Station Fintech, qui ouvrira ses portes en juin 2019.

Il est vrai que pour ceux qui s'intéressent un peu aux cryptos, et en particulier au Bitcoin, juxtaposer le concept de cryptomonnaies avec celui d'investisseur institutionnel peut relever de l'oxymore, du moins d'une certaine audace conceptuelle. La raison d'être du Bitcoin étant, si l'on se base sur le livre blanc de Satoshi Nakamoto, de permettre les paiements entre individus sans avoir recours à une institution financière, on peut en effet légitimement lever les sourcils bien haut face à un tel intitulé. Bitcoin et... les institutions? Il y aura certainement pour plusieurs joueurs de la cyptosphère, comme une dissonance, une évidente incompatibilité. Pour d'autres, la question de cet improbable mariage mérite d'être posée et le débat doit avoir lieu.

C'est précisément ce qui s'est passé pendant ce Meetup qui a rassemblé notamment des gens de l'industrie financière, des membres de Finances Montréal, des gestionnaires d'actifs, des gens de firmes d'audit, de cabinets de conseils et du monde des start-ups.

Cryptomonnaies et investisseurs institutionnels: l'inéluctable mariage? 101
Michael Albo, animateur des Rencontres Off du Forum Fintech

Michael Albo, organisateur des Rencontres Off du Forum Fintech, a animé cette rencontre qui a commencé par une présentation, « Les défis des plateformes d'échange de cryptomonnaies : l'exemple de Quoine », assurée par Nick Chong, directeur de l'Amérique du Nord pour Quoine. Ce dernier a ensuite été rejoint par trois autres experts pour participer à un panel qui fut des plus intéressants, à savoir Élisabeth Préfontaine, fondatrice d'Octonomics, Joshua Faier, chargé de mission chez KPMG et Yannick Folla, co-fondateur d'ICON Partners. Les questions sont venues tant du public que de l'animateur. Les réponses étaient argumentées, pertinentes, et si les avis étaient tranchés et les positions des panélistes parfois divergentes, le débat a gardé une bonne fluidité et s'est déroulé en bonne intelligence.

Cryptomonnaies et investisseurs institutionnels: l'inéluctable mariage? 102
Joshua Faier, chargé de mission chez KPMG

Parmi les sujets abordés, la question des cryptomonnaies gouvernementales a été posée, non sans susciter une certaine interrogation de la part d'Élisabeth Préfontaine notamment. « Si un gouvernement émet une monnaie de manière numérique, peut-il aussi m'éliminer de façon numérique? Toutes les informations qu'il va pouvoir récolter, comment va-t-il les utiliser? Il y a plusieurs questions à se poser, notamment en ce qui concerne la vie privée et la censure ».

La question des investisseurs institutionnels et des cryptomonnaies a également été posée.« Il y a une ironie dans l'association de ces deux termes, nous a confié le panéliste Joshua Faier, de la firme KPMG. Les banques veulent s'impliquer et les gouvernement veulent avoir leur propre monnaie numérique. Les grandes institutions essayent de voir comment elles pourraient tirer profit, c'est inévitable. Je pense que l'arrivée de ces institutions est très importante pour favoriser l'adoption massive. Les banques peuvent aussi jouer un rôle très utile en ce qui concerne la garde des actifs. Il y aura une bataille entre les devises décentralisées et les devises numérique nationales. Mais on va finir par observer un phénomène de convergence à terme et on va voir apparaître de grands joueurs financiers, tout ça va contribuer à rendre l'accès au monde des cryptomonnaies plus facile ».

Les panélistes ont aussi réfléchi sur la question du besoin d'avoir avec les cryptomonnaies une nouvelle classe d'actifs. Pour Yannick Folla, co-fondateur d'ICON Partners, ce n'est pas tant le besoin de cette nouvelle classe qui est important que celui d'accéder à la technologie. « Les cryptomonnaies peuvent apporter une nouvelle forme de gouvernance, et elles représentent un outil de coordination globale qui pourrait changer le potentiel économique mondial, comme l'on fait en leur temps l'arrivée du chemin de fer ou du téléphone par exemple ».

Cryptomonnaies et investisseurs institutionnels: l'inéluctable mariage? 103
Yannick Folla, co-fondateur d'ICON Partners

Pour Nick Chong, directeur de Quoine, « Il va falloir selon moi des outils et des produits de transition pour que les investisseurs réguliers puissent accéder à cette catégorie d'actifs-là sans devoir forcément posséder des connaissances techniques. Plusieurs pays travaillent d'ailleurs dans ce sens, comme la Suisse qui vient d'approuver le tout premier ETF basé sur des cryptomonnaies »

En 90 minutes, cette rencontre a permis d'aborder les questions majeures du thème proposé, mais il est évident que le sujet est tellement complexe, qu'il faudrait des heures et même des jours de discussion et de débat pour espérer en faire le tour. Le Meetup s'est conclu par la présentation de Inception Block Ventures par Matthew Carter.

Les Rencontres Off : la Fintech « en T-Shirt »
Depuis août 2016, chaque mois, se tiennent les Rencontres Off du Forum Fintech, une initiative de Benoit Desgroseillers et de Michael Albo, le créateur de cette communauté et par ailleurs PDG du Data Science Institute. « Ces rendez-vous sont une façon pour nous de traiter de l'ensemble des sujets technologiques autour du secteur financier, dit-il. Il y a le Forum Fintech, chaque année, qui est un gros événement annuel, très institutionnel et formaté, on va dire « cravate », et il y a les rencontres off, c'est plus le côté «T-Shirt », deux ambiances très différentes. Les sujets que nous abordons pendant les rencontres sont des sujets un peu en avance, on essaye de comprendre comment ils transforment les activités du monde de la finance, ce sont des sujets où la peinture est encore fraîche, ce qui n'est pas forcément le cas du Forum Fintech qui traite de choses qui sont disons plus stables ».

Environ la moitié des sujets abordés pendant ces rencontres ont un rapport avec la blockchain ou les cryptomonnaies. Cliquez pour rejoindre le groupe Meetup des Rencontres Off du Forum Fintech.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles