Le domicile et les biens de l’ancien PDG de Celsius ont été gelés

Thomas Julia
| 3 min read

L’étau se resserre autour d’Alex Mashinsky, l’ancien PDG de la plateforme de prêts cryptos Celsius, en faillite depuis l’année dernière. Le 5 septembre, un tribunal américain a descellé une ordonnance d’interdiction qui a gelé les actifs financiers de Mashinsky. En conséquence, ce dernier a vu ses actifs détenus dans plusieurs institutions financières et sa maison au Texas gelés par la justice américaine. Une première conséquence de l’ouverture d’une enquête par la justice américaine et la SEC (Security and Exchange Commission) en juillet. Explications. 

Celsius, une faillite retentissante et des poursuites judiciaires 

Cette mauvaise aventure a débuté le 13 juin 2022, quand la société derrière le protocole de prêt de cryptos Celsius a annoncé suspendre ses services. Ce qui a immédiatement bloqué 30 milliards de dollars placés par des clients sur la plateforme. Le 14 juillet 2022, Celsius a sollicité la protection du tribunal de faillites de New York. Puis, le 27 septembre 2022, à la suite de découvertes concernant sa gestion plus que discutable de l’entreprise, Alex Mashinsky a présenté sa démission

Juillet 2023 aura ouvert 2 volets. Celui du plan de remboursement des créanciers validé par le juge, mais aussi celui des poursuites judiciaires contre la société et Alex Mashinsky lui-même. Ce dernier est poursuivi au pénal pour fraude et manipulation de marché, alors que l’entreprise qu’il a fondée se voyait reprocher par la SEC des offres non enregistrées et frauduleuses, concernant notamment la vente de titres d’actifs crypto. Des accusations qui ont eu pour conséquence la mise d’Alex Mashinsky derrière les barreaux le 13 juillet. Le dernier rebondissement de cette affaire avant le gel des actifs rendu officiel avant-hier. 

Mashinsky se retrouve sans ses comptes et biens immobiliers 

L’ordonnance du tribunal gèle de nombreux comptes appartenant à Mashinsky détenus auprès des institutions financières Goldman Sachs, Merrill Lynch, First Republic Securities, SoFi Bank et SoFi Securities. Les comptes gelés sont liés à des entités holding ayant des liens avec Mashinsky. 

Outre les comptes financiers, la décision de justice s’étend également aux biens immobiliers. L’un de ces actifs est une résidence à Austin, au Texas, que Mashinsky et son épouse Kristine ont acquise en 2022. Une propriété qui a été mise en vente presque simultanément au dépôt de bilan de Celsius en juillet 2022.

Alors que la SEC poursuit cette année de nombreuses entreprises opérant dans les cryptos sur un motif souvent récurrent (incertitude juridique autour des jetons, sont-ils des marchandises ou des titres), les accusations portées à l’encontre de Mashinsky sont plus larges et incluent des aspects de fraude. Il est en effet suspecté d’avoir prétendument collecté des milliards grâce à des ventes frauduleuses et non enregistrées de « titres d’actifs cryptos », d’avoir menti à plusieurs reprises aux investisseurs sur la situation financière de Celsius et d’avoir manipulé le prix du token natif de Celsius, le CEL. Alex Mashinsky, qui a déposé une caution de 40 millions de dollars en juillet, a plaidé non coupable

Sources: Theblock, Cryptopolitan, Cointelegraph