18 juil. 2022 · 4 min read

L'un des créanciers de Celsius Network (CEL) aurait des liens avec Alameda Research et Sam Bankman-Fried

Alameda Research et Sam Bankman-Fried se sont trouvés au cœur de la tempête qui a secoué l’espace crypto, à la fois en tant que prêteur et créancier de nombreuses entreprises en difficulté. Après que les informations indiquant qu’Alameda Research était un des principaux créditeurs de la société Voyager Digital, il semblerait que Bankman-Fried ait des liens avec la plateforme de prêts cryptos Celsius, qui a déposé le bilan mercredi dernier.

Source : Adobe

Selon les documents déposés en vertu du chapitre 11 du code des faillites américain, Alameda Research est le 13e plus important créancier de Celsius qui doit 12,7 millions de dollars à la société de trading de Bankman-Fried. Cependant, parmi les 100 000 autres créanciers de Celsius se trouve également une entité inconnue du marché crypto qui porte le nom de Pharos USD Fund SP, dont la créance sur Celsius s’élève à 81 millions de dollars.

Comme indiqué par Bloomberg jeudi, Pharos est lié à Alameda Research par l’intermédiaire de Lantern Ventures, une société britannique de trading crypto, dont le PDG et principal actionnaire n’est autre que Tara MacAulay, cofondatrice d'Alameda Research. Un dépôt de la SEC confirme d’ailleurs que Pharos est une société affiliée à Lantern Ventures. Cette dernière détient environ 400 millions de dollars d’actifs sous gestion. MacAulay a également travaillé au Centre for Effective Altruism, une organisation caritative basée à Oxford, au Royaume-Uni, au sein de laquelle Bankman-Fried a également effectué un bref passage.

Des rumeurs avaient précédemment circulé sur la possibilité que FTX procède à l’acquisition de Celsius, cependant, l’exchange crypto et son PDG auraient choisi de ne pas donner suite à l’opération après la découverte d’un trou de 2 milliards de dollars dans la trésorerie de Celsius. Les dépôts effectués dans le cadre de la procédure de faillite montrent que le bilan de Celsius est déficitaire d’environ un milliard de dollars, avec un passif de 5,5 milliards de dollars - dont la grande majorité est due aux utilisateurs - et un actif de seulement 4,3 milliards de dollars. 

Par ailleurs, un autre mystérieux débiteur de Celsius Network, mentionné dans le dépôt de bilan du prêteur crypto, est EquitiesFirst, une société d’investissement institutionnel spécialisée dans le financement à long terme adossé à des actifs. Le Financial Times a rapporté que jeudi dernier, le PDG de Celsius, Alex Mashinsky, avait déclaré dans un document judiciaire que sa société devait 439 millions de dollars à une "plateforme de prêt privée" qu'il n'avait pas identifiée. Celsius aurait commencé à emprunter à EquitiesFirst en 2019 pour "soutenir ses opérations", selon le dépôt. Mashinsky a déclaré à l'époque qu'il y avait un "manque de prêts institutionnels disponibles pour les sociétés cryptos".

Si les plus gros créanciers pourraient être partiellement dédommagés dans le cadre de la procédure de faillite, la situation est plus délicate pour les investisseurs individuels qui risquent fort de tout perdre. Quoiqu’il en soit, de plus amples détails sur l'implication de Bankman Fried dans Celsius et dans Pharos sont susceptibles de faire surface tout au long de la procédure judiciaire en cours à New York.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: