Le tribunal rejette la nouvelle demande de libération de Sam Bankman-Fried

Thomas RENAULT
| 3 min read

le-tribunal-rejette-la-nouvelle-demande-de-liberation-de-sam-bankman-fried

L’affaire Samuel Bankman-Fried, surnommé “le Mozart des cryptomonnaies” et ancien PDG de FTX, a connu un rebondissement significatif qui a secoué l’univers des cryptomonnaies. Récemment, un tribunal d’appel a rejeté sa dernière demande de libération, marquant ainsi un moment important dans cette affaire judiciaire complexe.

Confronté à des accusations sérieuses, Bankman-Fried restera en détention, en attendant son audience de détermination de peine prévue le 28 mars. L’ampleur de l’affaire et l’attention soutenue de la justice illustrent les enjeux importants du monde émergent de la blockchain et des cryptomonnaies.

Rejet de la dernière demande de libération de SBF par la cour d’appel

Dans un développement récent, la Cour d’Appel des États-Unis pour le Deuxième Circuit a rejeté la dernière tentative de libération de Sam Bankman-Fried (SBF). Ce refus oblige l’ancien PDG de FTX à rester en détention pendant que ses avocats tentent de faire appel de sa condamnation.

La greffière de la cour, Catherine O’Hagan Wolfe, a déclaré dans une lettre datée du 21 novembre :

“Nous avons examiné les arguments supplémentaires de l’accusé-appelant et les trouvons non persuasifs.”

La cour a souligné les tentatives de Bankman-Fried de manipuler deux témoins avant son procès initial, démontrant les comportements problématiques qui ont conduit à cette décision.

refus-de-la-derniere-demande-de-liberation-de-sbf-par-la-cour-dappel
Source : gov.uscourts

Les répercussions judiciaires du cas Sam Bankman-Fried

Le verdict est tombé le 2 novembre après un procès d’un mois : Sam Bankman-Fried, accusé de sept délits graves, dont la fraude envers les clients et investisseurs de FTX, a été déclaré coupable par le jury. Il est actuellement en attente de sa peine, prévue pour être prononcée le 28 mars.

Initialement assigné à résidence chez ses parents à Palo Alto en Californie depuis janvier, la situation de Bankman-Fried a pris une tournure plus complexe en octobre. Suite à plusieurs actions jugées inappropriées, comme la divulgation du journal intime de Caroline Ellison au New York Times, l’envoi de messages à des témoins et des entretiens avec la presse, sa caution a été révoquée par la cour. Ces événements ont non seulement nui à sa crédibilité, mais ont également influencé la décision de la cour en défaveur de sa demande de libération.

Sa condamnation et détention

Après sa condamnation pour une fraude de plusieurs milliards de dollars aux dépens des clients de FTX, Sam Bankman-Fried attend désormais sa sentence, fixée au 28 mars 2024 par le juge du district américain Lewis Kaplan. Les enjeux sont élevés, Bankman-Fried risquant potentiellement des décennies de prison.

condamnation-et-detention-de-bankman-fried
Photo : CoinMarketCap

En mars, Sam Bankman-Fried fera face à d’autres chefs d’accusation. Il est notamment accusé d’avoir versé un pot-de-vin de 40 millions de dollars à des fonctionnaires chinois. En plus de cette accusation, il doit répondre à des allégations de plus de 300 donations politiques illégales aux États-Unis. Depuis le 11 août, Sam Bankman-Fried est détenu au Centre de détention métropolitain de Brooklyn et il devrait y rester jusqu’à sa condamnation.

Parallèlement, une lueur d’espoir se profile pour les anciens clients de FTX, car ils devraient recevoir au moins 90 % des fonds disponibles récupérés lors de la faillite, selon un accord provisoire. FTX, ayant déjà récupéré plus de 7 milliards de dollars d’actifs, poursuit ses efforts pour en récupérer davantage, particulièrement en intentant des poursuites contre d’anciens partenaires commerciaux.


Source : The Block


Sur le même sujet :