BTC -1.18%
$64,216.53
ETH 0.23%
$3,525.06
SOL 0.37%
$134.29
PEPE 3.85%
$0.000011
SHIB -1.45%
$0.000017
DOGE -0.43%
$0.12
XRP 0.12%
$0.49

Alameda a transféré 4.1 milliards de dollars de FTT sur FTX juste avant le crash

Antoine Palloteau
| 2 min de lecture

Un récent rapport de Nansen, une entreprise spécialisée dans l’analyse de la blockchain, met en lumière les événements entourant l’effondrement de la plateforme d’échange FTX. Ces révélations continuent de soulever des interrogations sur les liens entre FTX et Alameda Research. En effet, les mouvements de fonds entre les deux sociétés fondées par Sam Bankman-Fried sont plus que suspects à l’approche de l’effondrement de l’exchange.

Les découvertes intrigantes de Nansen


L’effondrement de FTX a été précédé par des rapports alarmants indiquant qu’Alameda Research détenait une part significative des actifs de FTX. En septembre 2022 Alameda détenait 40 % des 14,6 milliards de dollars de jetons FTT

Les analystes de Nansen ont mis en lumière des activités on-chain suspectes entre FTX et Alameda. Entre le 28 septembre et le 1er novembre, Alameda a transféré 4,1 milliards de dollars en jetons FTT à FTX. En outre, plusieurs transferts conséquents de stablecoins, atteignant un montant de 388 millions de dollars ont été observés.

Les données on-chain indiquent également que FTX détenait environ 280 millions de jetons FTT, soit 80 % de l’offre totale de 350 millions de FTT. Des volumes “considérables” de FTT, évalués à des milliards de dollars, circulaient donc entre divers portefeuilles de FTX et Alameda.

Un élément clé révélé par Nansen est que la majorité des jetons FTT, y compris ceux liés à l’entreprise et non vendus, étaient verrouillés dans un contrat d’acquisition de trois ans. Et qui était le seul bénéficiaire de ce contrat ? Un portefeuille contrôlé par Alameda.

Les deux sociétés contrôlaient environ 90 % de l’offre de jetons FTT. Cela implique une potentielle stabilisation artificielle de leurs bilans respectifs.

Les théories formulées par Nansen


Le rapport de Nansen évoque également la possibilité qu’Alameda ait vendu des jetons FTT en dehors des marchés traditionnels. Le but aurait pu être de garantir des prêts auprès des protocoles de prêt crypto.

Des données historiques de la blockchain montrent d’importants flux de transfert entre les portefeuilles de FTX, Alameda et Genesis Trading. Elles étayent donc les théories de fraude. Les volumes atteignaient 1,7 milliard de dollars en décembre 2021.

En outre, l’effondrement de l’écosystème Terra et la faillite ultérieure de Three Arrows Capital (3AC) semblent avoir affecté la liquidité d’Alameda. Cela aurait conduit à un prêt secret de 4 milliards de dollars, garanti par le FTT, accordé par FTX.

Selon les chercheurs, ces volumes de transactions de 4 milliards de dollars concordent avec le chiffre de prêt divulgué par des sources proches de SBF.

Enfin, les données de la blockchain montrent une offre d’achat de jetons FTT de la part de Binance au prix de 22 dollars l’unité le 6 novembre. Mais Alameda n’aurait pas donné suite à cette offre du concurrent.

Ces révélations appuient les interrogations sur la dynamique complexe entre FTX et Alameda Research au moment du crash de l’exchange. La justice, les autorités de réglementation et les acteurs de l’industrie continuent de surveiller de près ces développements de l’enquête alors que le premier procès de SBF vient de débuter.

Source : Cointelegraph