Les Based Rollups : le but ultime de tous les Layers 1 ?

Charles Ledoux
| 5 min read

Alors que la technologie des rollups est parmi les plus en vues dans l’industrie, l’arrivée des based Rollups pourrait offrir de nouvelles perspectives. En effet, découvrez ce que sont les based Rollups et tous les avantages qu’ils ont par rapport aux rollups traditionnels.

Un Rollup et un based Rollup qu’est-ce que c’est ?

Avant toute chose, il est bon de comprendre ce qu’est un Rollup. Pour faire simple, un rollup est une technologie permettant de traiter les transactions off-chain.

Ceci permet donc d’alléger la tâche des validateurs sur la blockchain de couche 1 principale. En conséquence, les rollups permettent d’accroître la scalabilité des blockchains et de permettre des transactions plus rapides et moins coûteuses.

Les RollUps traditionnels se distinguent en deux catégories : Optimistic Rollups et ZK Rollups. A l’heure actuelle, la plupart des Rollups sont éployés sur le réseau Ethereum, qui reste le leader incontesté des projets L1.

En somme, les rollups traditionnels doivent passer par des “séquenceurs”. Ces séquenceurs sont ceux qui vont permettre de traiter les transactions off-chain, de les compresser en format plus léger et d’enfin les renvoyer sur la blockchain principale. Afin qu’elles soient traitée par les validateurs.

Les Rollups sont constitués de plusieurs composants :

  • Un logiciel client,
  • Une machine virtuelle spécifique au déploiement (VM),
  • Un ou plusieurs mempools,
  • Un séquenceur,
  • Un système de démonstration (pour zk-VM) et
  • Un contrat de déploiement sur le L1 (comme, Ethereum).

C’est dans ce contexte qu’interviennent les Based Rollups. En effet, les séquenceurs utilisés par les Rollups traditionnels sont bien souvent centralisés et sont sensibles à des failles et des interruptions.

Quant à eux, les based Rollups n’utilisent pas de séquenceurs, mais s’appuient directement sur le protocole de validation de leur blockchain L1 sous-jacente. Les based Rollups utilisent donc tous les avantages du séquençage de la L1, tout en permettant une meilleure scalabilité.

Les avantages des based Rollups

Les Rollups basiques peuvent être centralisés ou décentralisés. Dans la plupart des cas, ceux-ci sont centralisés, ce qui permet de nombreuses failles et complications dans la validation des blocs.

Justin Drake, membre d’Ethereum Fondation a alors proposé sa solution en mars dernier contre les problèmes de sequencing : les based Rollups.

Les avantages sont nombreux pour les based Rollups, puisqu’ils se servent notamment de la vitalité de la blockchain L1 et non d’un séquenceur sujet à de nombreuses failles potentielles.

Selon Justin, un based rollup “nécessite aucune vérification de signature de séquenceur, aucune trappe d’échappement et aucun consensus PoS externe.” Cette simplification du processus est déjà un argument de poids, dans la mesure où le développement de l’industrie passera par un écosystème plus fiable, simplifié et moins coûteux.

En se passant de la nécessité de passer par un séquenceur, aucunes signatures n’est nécessaire, ce qui réduit grandement les frais de gaz.

Un autre avantage non négligeable dans cette industrie est la décentralisation offerte par ces derniers. En effet, les based rollups incitent les acteurs de la L1 “à inclure des blocs de déploiement sur le L1.” En somme, chaque chercheur et block builder devient son propre séquenceur. Cela offre donc un système de rollups totalement décentralisé et insensible aux failles ou attaques malveillantes.

De plus, les séquenceurs traditionnelles centralisés sont sensibles aux régulateurs, qui peuvent provoquer l’interruption de ces entités. Même s’il existe ce qui est appelé un mécanisme de “trappe de sortie” pour pouvoir limiter les pertes, cela reste un risque qui peut se payer cher.

Les inconvénients et le futur des based Rollups avec les L1


Malgré tous ces avantages, les based Rollups souffrent encore du manque de développement de la technologie. En effet, pour le moment, le séquencage est encore soumis à quelque difficulté. En utilisant les acteurs de la L1, le séquencage décentralisé des based rollups se confronte à une potentielle congestion des différents types de confirmations de blocs.

Un des aspects le plus important est la pré-confirmation lors du séquençage, permettant l’optimisation du traitement des données envoyées et reçues du L1 vers les rollups. Par ailleurs, le protocole EigenLayer apporte une alternative permettant de minimiser ce problème.

EigenLayer est de plus en plus réputé, notamment grâce à son système innovant de restaking. La pré-confirmation est moins contraignante en utilisant leur protocole de division et de décentralisation des droits de validations de bloc. Ce partage de la responsabilité des acteurs de la L1 permet donc de se passer de plusieurs étapes dans la diffusion des données entre les différentes parties.

C’est également ce que propose le projet Espresso, avec leur “couche décentralisée et partagée de séquençage”. Néanmoins, en créant cette nouvelle couche entre les rollups et la L1, cela augmente le nombre d’intervenants. Et par conséquent, cela augmente les frais, puisque la couche d’Espresso prendra sa part du gâteau.

Par ailleurs, la valeur maximale extractible (MEV) (valeur maximale qui peut être extraite d’un protocole DeFi) n’est pas utilisée par les based rollups. En effet, ces derniers ne bénéficient donc pas de frais obtenus lors du séquençage. C’est dans ce contexte que les based rollups sont bien moins profitables que les rollups traditionnels.

Conclusion


Le développement des based Rollups répond à des problématiques majeures. Mais il est également confronté à des freins comme la congestion du protocole ou encore le manque de revenus générés sur les transactions.

Toutefois, l’industrie se développe à vitesse grand V et de nombreux utilisateurs et projets comme EigenLayer apportent des solutions conrètent. Ce dernier jouera sûrement un rôle crucial dans le développement de cette technologie, tant leur protocole permet une fluidité et une fiabilité de ce genre de technologie.

Dans la mesure où les hacks et problèmes techniques sont de plus en plus récurrents dans l’industrie, les based Rollups devront indéniablement avoir leur place dans l’industrie des L1. Surtout quand la scalabilité, la simplicité et la décentralisation sont des atouts majeurs pour perdurer dans l’industrie et pour participer à une adoption encore plus vaste.


Source : Original


Sur le même sujet :