La Corée du Sud arrête le PDG de Bitsonic pour avoir volé 7,5 millions de dollars à ses clients

Thomas Renault
| 2 min read
La Corée du Sud arrête le PDG de Bitsonic pour avoir volé 7,5 millions de dollars à ses clients

Dans un revirement surprenant qui soulève de nouvelles questions sur la sécurité des plateformes d’échange de crypto-monnaies, la Corée du Sud a arrêté le PDG de Bitsonic pour un prétendu vol de 7,5 millions de dollars des fonds de ses utilisateurs. Le vice-président de cette bourse de crypto-monnaies est également dans la ligne de mire des autorités, faisant face à un procès sans détention préliminaire.

Arrestation du PDG de Bitsonic

Selon le média sud-coréen Chosun Biz, Jinwook Shin, le PDG de la plateforme d’échange de crypto-monnaies Bitsonic, a été arrêté par la police le 7 août. Il est actuellement sous enquête, soupçonné d’avoir volé les investissements et dépôts des utilisateurs de la plateforme. De plus, le vice-président de Bitsonic devra de plus répondre de ses actes devant la justice, bien qu’il ne soit pas placé en détention préliminaire.

D’après les procureurs, entre janvier 2019 et mai 2021, Jinwook Shin aurait manipulé frauduleusement les prix et le volume d’échange de crypto-monnaies sur Bitsonic. Ce faisant, il aurait subtilisé l’équivalent de 10 milliards de wons (environ 7,5 millions de dollars) aux utilisateurs.

Arrestation du PDG de Bitsonic
Source : mpost

Même lorsque Bitsonic a commencé à connaître des problèmes de liquidités et a stoppé les retraits, son PDG continuait de proposer des crypto-monnaies à de nouveaux clients. L’enquête, entamée en 2021, accuse également le vice-président de l’entreprise, désigné sous le pseudonyme “M. A”, d’avoir mis en place un programme permettant d’acheter les crypto-monnaies détenues par Shin directement sur le système d’échange. Dans le cadre de cette manipulation, Shin aurait utilisé une société fictive basée à Singapour.

Durcissement de la régulation en Corée du Sud

Bitsonic a cessé ses activités en août 2021, évoquant des “problèmes internes et externes”. Durant la même période, la police sud-coréenne a fermé 11 plateformes de crypto-monnaies locales pour fraude.

Face à la multiplication des délits associés aux crypto-monnaies, la Corée du Sud a récemment mis en place une unité d’enquête interagences. L’objectif est de lutter contre les crimes liés à la crypto-monnaie, de répondre à l’augmentation des activités illicites sur le marché et de renforcer la protection des investisseurs.

Source : Cointelegraph