Ethereum (ETH) ne décolle toujours pas

Thomas Julia
| 5 min read

Décidément, pour le prix de l’ethereum, depuis début décembre, c’est (presque) le remake du film Un jour sans fin. Presque, car si le cours s’est manifestement installé dans un canal parallèle flottant légèrement au-dessus des 2000 dollars, il a bondi le 10 janvier, date de l’annonce de l’approbation par la SEC des ETF Bitcoin Spot, il s’est depuis englué dans la position qu’il occupait auparavant. Sommes-nous à la veille d’un cycle haussier? les nouvelles semblent dire que oui, les analyses un peu moins.

Le token enregistre une légère hausse sur la semaine écoulée


C’était il n’y pas si longtemps. A la suite de l’augmentation soudaine du cours de l’ETH le 8 janvier, date à laquelle la valeur du jeton a grimpé de 20 % en moins d’une semaine, certains analystes envisageaient un Ethereum à 3000 dollars. Force est de constater qu’ils se sont trompés. Le token est coté à 2 302,45 dollars au moment où nous écrivons ces lignes, enregistrant une hausse de 1.61% sur la semaine écoulée. Après une hausse de 3.3% survenue le 30 janvier (le token est passé de 230.1 à 2379 dollars en moins d’un jour), le cours s’est ensuite repositionné au-dessus d’une zone de support dont il n’arrive pas à s’extraire depuis bientôt 2 mois.

Le cours du jeton semble évoluer au sein d’un canal situé entre le support à 2 000 dollars et la résistance, située elle à 2 400. Récemment, le cours a cassé le cycle baissier. On peut donc maintenant conclure avec une certaine certitude que la hausse du 11 janvier était dûe à des facteurs exogènes. En l’occurrence les bonnes nouvelles venant (pour une fois) des autorités. Mais, comme elle n’était pas motivée par le marché, elle a ainsi mené à une correction baissière. Une correction que certaines analyses estiment terminée, en témoigne le graphique ci-dessous. Il montre que le cours vient de briser la tendance baissière.

Des analyses peu emballantes


Depuis cette reprise, l’indice de force relative (RSI) est reparti à la hausse, ce qui semble indiquer une tendance haussière à venir. Cependant, 2 scénarios semblent se dessiner pour les jours et semaines à venir. Soit le prix de l’ETH va tutoyer la zone de résistance à 2400, soit il s’installe durablement au-dessus de la zone de support actuelle à 2300. Attention cependant, car certaines analyses prévoient que si le prix ne parvient pas à remonter au-dessus de la ligne des 2400 dollars, alors la probabilité d’une nouvelle baisse qui enverra le prix du jeton vers la moyenne mobile sur 200 jours, c’est à dire aux alentours des 2 000 dollars, deviendra alors très importante.

Le graphique sur 4 heures montre assez clairement la baisse que subit le token depuis le rejet du niveau de 2 750 dollars. L’indice de force relative oscille sur cette période d’analyse autour des 50 %. Ce qui n’offre aucune information sur une tendance future du marché. Les développements pouvant permettre de prédire le futur du prix de l’ETH sont, comme depuis quelque temps, contradictoires et mitigés. Aucune tendance ne semble se dégager clairement. Parallèlement à ce marasme, l’actualité pourrait bientôt s’avérer des plus réjouissantes pour la galaxie Ethereum, ce qui pourrait changer la donne.

Des prochaines annoncent qui pourraient briser le marasme ambiant


La première d’entre elles vient de données publiées par le site The Block. Ces dernières indiquent que le nombre d’adresses actives sur le réseau ETH est en hausse. Ce qui vient briser une tendance baissière débutée à la fin de 2021. Une info des plus positives, car cela était déjà le cas lors des deux derniers bull runs.

D’autres données indiquent que 13 millions de dollars d’ETH ont été brûlés au cours des 30 derniers jours. Ce qui représente une baisse de 5600 jetons sur les marchés. Une bonne nouvelle, car il suffit d’appliquer la loi de l’offre et de la demande pour comprendre que la raréfaction entraîne souvent une hausse des prix. Attention toutefois à ce que l’impact de cette phase déflationniste ne soit pas limité.

Enfin, comment ne pas mentionner la potentielle nouvelle la plus explosive, c’est-à-dire l’approbation par la SEC des ETF Ethereum au comptant, après celles pour le BTC. Les analyses prévoient que la probabilité la plus forte est que cela se produise au mois de mai 2024. Même si on a pu constater que, malgré une embellie du cours pendant quelques jours, la cryptomère n’a pas encore profité de cette annonce comme espéré.

Vous l’aurez compris, si vous voulez encaisser de gros bénéfices sur une courte période, ce n’est pas vers l’ETH qu’il faut se tourner. Les investisseurs, toujours à la recherche des meilleures alternatives, se tournent massivement vers le projet etuktuk.

etuktuk, le projet qui rend le monde plus respirable


Si vous voulez conjuguer votre passion pour les cryptos avec celle de l’environnement, vous ne pouvez pas passer à côté de eTuktuk, une crypto écologique parmi les plus innovantes. Son objectif est en effet de remplacer les tuk-tuks traditionnels, qui sont de grands émetteurs de CO2, par des alternatives électriques plus écologiques.

Le projet se distingue par la mise en place du “Power Staking“, qui offre aux détenteurs de tokens la possibilité de bloquer leurs actifs pour générer des gains passifs tout en soutenant l’expansion du projet. Un projet qui,  alors qu’il est toujours dans sa phase de prévente, a déjà réussi à rassembler un peu plus de 760 000 dollars. Le TUK, token natif du projet, peut être acheté pour 0.02625 dollars avant la prochaine augmentation des prix, qui aura lieu dans un peu plus de 10 jours. Un achat qu’il est possible de réaliser avec des BNB, USDT, ETH (maintenant que vous êtes au courant des dernières analyses) ou simplement à l’aide d’une carte bancaire.

 


Sources : eTukTuk, Tadingview, Coinpedia


Sur le même sujet :


Cet article ne représente en aucun cas un conseil en investissement. Les informations fournies ici ne doivent pas être utilisées comme base pour prendre des décisions financières. Les investissements en crypto-monnaie comportent des risques et peuvent entraîner des pertes importantes. Il convient d’investir uniquement ce que vous pouvez vous permettre de perdre et d’effectuer vos propres recherches avant de prendre toute décision d’investissement.