Faketoshi : 7,6M$ d’actifs confisqué après la défaite de Craig Wright

Matthieu Dumas
| 2 min read

Craig Wright, l’homme qui prétend être l’inventeur du Bitcoin, a vu ses actifs d’une valeur de 7,6 millions de dollars gelés par la justice anglaise. Le juge James Mellor a pris cette mesure préventive en réponse aux « manœuvres financières » de Wright, d’après un communiqué, qui aurait commencé à transférer des actifs juste après sa défaite en justice. Selon le juge, cela aurait éveillé des « soupçons quant à sa volonté de remplir ses obligations financières ».

Wright voudrait éviter de payer ?


Cette décision fait suite au procès ou Craig Wright (aussi connu sous le nom « Faketoshi ») se battait pour être reconnu comme Satoshi Nakamoto, le créateur de Bitcoin.

Cette affaire, qui a opposé Wright à la Crypto Open Patent Alliance (COPA), soutenue par Jack Dorsey, s’est conclue par une victoire pour la COPA, Wright se retrouvant donc contraint de payer leurs frais légaux.

Cette décision visait spécifiquement à couvrir les frais légaux de la Crypto Open Patent Alliance (COPA), suite à une constatation des « manquements répétés de Wright quant aux paiements ordonnés par la justice » d’après le juge Mellor :

« Il est normal que cela ait suscité de sérieuses inquiétudes de la part de la COPA, qui craignait que le Dr Wright ne prenne des mesures pour tenter de se libérer des conséquences financières de sa perte au cours du procès »

Un procès a 7 millions


En janvier, avant le début du procès, Wright avait proposé à la COPA un règlement à l’amiable hors tribunal, afin d’éviter des frais de justice trop élevés, mais la COPA avait rejeté cette proposition :

Toujours dans le communiqué, le juge Mellor indique que les frais légaux de la COPA s’élèvent à 6,7 millions de livres. Et l’organisation attend un remboursement d’environ « 85 %, ce qui serait une estimation raisonnable du remboursement dans les circonstances de cette affaire » :

« À mon avis, il s’agit d’un cas évident qui justifie une injonction de blocage [des actifs] et qui s’étend à l’échelle mondiale », a déclaré M. Mellor dans le communiqué. Il a aussi réitéré la demande de la cour : Wright doit fournir une déclaration claire de tous les actifs qu’il possède, ce qu’il n’a pas toujours pas donné à ce jour.


Source : Bitcoin Defense.org


Sur le même sujet :

Faketoshi : Craig Wright en prison ?

Mystère Satoshi : Craig Wright « Faketoshi » de retour au tribunal

Selon le Bitcoin Legal Defense Fund, Craig Wright n’a jamais détenu les 111 000 BTC qu’il réclame