23 Nov 2022 · 13 min read

FTX : les dernières informations concernant cette affaire

ftx latest

Les déboires de la plateforme d’échange de crypto-monnaies sont loin d’être terminés. Les documents déposés au tribunal montrent que la trésorerie totale des débiteurs de FTX s’élève seulement à 1,24 milliard de dollars.

On apprend aussi que les autorités judiciaires américaines enquêtaient déjà sur FTX bien avant que la société ne s'effondre.

Dans le cadre de cette affaire, le cabinet de conseil en gestion Alvarez & Marsal a établi un bilan des soldes de FTX. Ce rapport fait état des entrées de chacun des quatre débiteurs précédemment identifiés et signalés au tribunal par le nouveau PDG de FTX, John Ray. Ce bilan a été établi et déposé par Edgar Mosley, superviseur l'équipe d’enquête.

Parmi ces débiteurs, on retrouve les principales filiales de FTX, notamment Alameda qui dispose de 400 millions de dollars de fonds. Dotcom dispose de 255 millions de dollars, Ventures de 8,6 millions de dollars et WRS dispose de 86 millions de dollars.

Le total des comptes débiteurs de ces filiales s'élève à 751,5 millions de dollars et celui des comptes non débiteurs est chiffré à 487,7 millions de dollars, ce qui fait un total de 1,24 milliard de dollars.

Les entreprises affiliées à FTX ont de l'argent à la banque  

Les comptes non débiteurs comprennent d’autres filiales de FTX, à l’instar de FTX Digital Markets, FTX Philanthropy, Embed Clearing, Embed Financial Technologies et LedgerX. Toutes ces entreprises sont considérées comme solvables selon les précédents rapports déposés au tribunal par le PDG Ray ce week-end.

Le solde exact de la trésorerie globale est de 1 239 306 000 dollars.

Les 134 sociétés du groupe FTX qui ont invoqué la protection du chapitre 11 relative à la faillite des entreprises aux États-Unis ont un passif estimé à plus de 10 milliards de dollars.

Rien que parmi les 50 principaux créanciers, 3,1 milliards de dollars sont dus, de sorte que le déficit de trésorerie avant la liquidation est bien inférieur au montant requis pour rembourser les créanciers.

FTX a une perte d'exploitation nette reportée de 3,7 milliards de dollars

Le cabinet Alvarez & Marsal a également indiqué dans son recours en justice que les déclarations fiscales de FTX et des sociétés liées étaient falsifiées. Ainsi, le cabinet est convaincu que depuis le 31 décembre 2021, le groupe FTX avait déjà enregistré une perte d'exploitation nette fédérale reportée d'un minimum de 3,7 milliards de dollars.

Pourtant, la perte nette d'exploitation étatique minimale reportée par FTX était seulement de 715 millions de dollars.

Et dans un effort pour recouvrer les fonds, FTX a demandé que les plateformes d'échange soient à l'affût des actifs déposés qui sont le résultat de transferts non autorisés. Pour FTX, de tels actifs devraient être retournés à la "masse de la faillite" :

Les crypto-monnaies reprennent des couleurs

Dans un contexte de crainte croissante de contagion, les prix des crypto-monnaies ont néanmoins retrouvé leur sérénité après la chute d'hier. 

En effet, après une chute jusqu'à 15 500 dollars, le bitcoin est repassé au-dessus de 16 000 dollars au moment de la rédaction de cet article.

L'Ethereum a aussi légèrement rebondi pour s'établir à 1 129 $, enregistrant une hausse de 2 %.

Les Bahamas contre les États-Unis : qui est en charge du règlement de ce problème ?

Le 10 novembre, soit à la veille du dépôt de la demande de mise en faillite auprès du tribunal américain, la Commission des valeurs mobilières des Bahamas (SCB) a gelé les actifs de FTX Digital Markets "et de ses partenaires".

Toutefois, malgré ce gel, un document déposé par FTX nous révèle que Sam Bankman-Fried aurait réussi à transférer des actifs numériques aux autorités des Bahamas.

La référence à un "accès non autorisé" pourrait également être attribuée au piratage associé au "purgeur de comptes FTX" qui vendait hier de l'ETH, ce qui a entraîné une chute du prix du jeton d'environ 10 %.
Le 15 novembre, FTX Digital Markets a déposé une demande de chapitre 15, qui vise à mettre la procédure judiciaire des Bahamas sur un pied d'égalité avec celle du Delaware. 

Or, depuis le 17 novembre, les autorités des Bahamas ont déplacé tous les actifs numériques de FTX Digital Markets dans des portefeuilles sous le contrôle de SCB. Cette décision est contestée par les avocats de FTX Trading. Ces derniers affirment que SCB compromet les procédures de faillite déjà engagées aux États-Unis et enfreint les règles établies qui exigent que le juge américain autorise tout mouvement visant à lever le "sursis" ou le gel des actifs.

Pour les avocats américains de FTX Trading :
 

"Il semble que le sursis automatique ait été bafoué, par un acteur gouvernemental, rien de moins". 

Il en résulte que les administrateurs provisoires nommés par la SCB pour gérer FTX Digital Markets insistent maintenant sur le fait que FTX Trading n'avait aucune autorité pour déposer la demande de faillite en vertu du chapitre 11. 

En effet, FTX Digital Markets étant la société de services du groupe, les autorités des Bahamas n'ont pas tort.

Toutefois, pour faciliter la procédure dans les deux pays, le tribunal des Bahamas a fini par accepter que la demande de requête contestée, en vertu du chapitre 15, soit entendue par le tribunal du Delaware.

Le différend entre les Bahamas et les États-Unis s’est vu amplifié par les tweets émanant de Sam Bankman-Fried (SBF), qui dit s'efforcer de lever des fonds pour ramener FTX d'entre les morts.

Dans les documents déposés au tribunal, les avocats de FTX Trading ne cachent pas leurs pensées quant aux propos de SBF :

"M. Bankman-Fried, le co-fondateur et propriétaire majoritaire de toutes les filiales débitrices de FTX Digital Markets, basé aux Bahamas (FDM), semble soutenir les efforts des administrateurs provisoires pour étendre la portée de la procédure de FTX DM aux Bahamas, pour compromettre ces procédures relevant du chapitre 11 et pour déplacer les actifs des débiteurs vers des comptes aux Bahamas sous le contrôle du gouvernement des Bahamas."

Vendredi dernier, SBF a déclaré à CNBC qu'il travaillait toujours à un renflouement des comptes de FTX : "Je pense que nous devrions essayer d'obtenir le plus de valeurs possible pour les utilisateurs. Je déteste ce qui s'est passé et je regrette profondément de ne pas avoir été plus prudent."

Le nouveau PDG de FTX, Ray, a souligné que SBF n'a plus aucun "rôle actuel" chez FTX :

Par ailleurs, le nouvel homme fort de FTX procède actuellement à un examen stratégique de ses actifs, et dans un dépôt au tribunal, il a souligné que certaines entreprises du groupe FTX semblent être solvables, comme mentionné précédemment dans cet article :

"Sur la base de notre examen de la semaine dernière, nous sommes heureux d'apprendre que de nombreuses filiales réglementées ou sous licence de FTX, à l'intérieur et à l'extérieur des États-Unis, ont des bilans positifs, une gestion responsable et des franchises de valeur." 

Il a ajouté que c'était "une priorité... d'explorer les cessions, les recapitalisations ou d'autres transactions stratégiques."

Le juge John Dorsey préside aujourd'hui l'audience du premier jour du tribunal du Delaware et devra commencer par tenter de résoudre le différend entre les Bahamas et le tribunal américain.

Les retraits de FTX au Japon reprendront avant la fin de l'année

Il y a eu tout de même des bonnes nouvelles pour les clients de FTX Japon, après que ses dirigeants ont annoncé que les retraits reprendront avant la fin de l'année.

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision publique japonaise NHK, l'équipe de la filiale de FTX n'a pas indiqué que les fonds n'étaient pas disponibles pour être retirés.

Le retard d'accès aux fonds s'explique par le fait que FTX Japon utilise les mêmes systèmes de paiement que la société mère, et que cette fonctionnalité a été suspendue.

En conséquence, la filiale japonaise est en train de développer son propre système pour permettre la réouverture des retraits aux clients.

Le 10 novembre, lorsque les autorités financières ont forcé FTX Japon à suspendre toutes les transactions, la société détenait 19,6 milliards de yens en espèces et en dépôts.

Selon le bilan de trésorerie déposée auprès du tribunal américain, les structures de FTX Japon disposent d'un total combiné de 172 millions de dollars en espèces.

Dans le cadre de la révision stratégique annoncée dans les documents déposés auprès du tribunal américain, tous les membres du groupe FTX, y compris FTX Japon, sont considérés comme devant être liquidés.

Dans le même ordre d'idées, la plateforme boursière japonaise Liquid a suspendu toutes ses activités de négociation. Rappelons que la plateforme Liquid est la propriété de FTX.

Genesis doit lever 1 milliard de dollars ou faire faillite

Selon un rapport de Bloomberg, Genesis continue de "lutter" pour lever 1 milliard de dollars afin d'éviter la faillite.

En effet, depuis le 10 novembre, Genesis a cessé de procéder à des rachats et à l'octroi de prêts. Genesis a également révélé à cette occasion qu’il détenait 175 millions de dollars bloqués sur un compte FTX.

Genesis est détenu par le Digital Currency Group (DCG), qui possède également le Grayscale Bitcoin Trust (GBTC).

De son côté, Binance serait en pourparlers pour assurer le financement de cette plateforme de prêts de crypto-monnaies.

D’ailleurs, une faillite de Genesis serait un phénomène énorme de contagion de FTX en raison de la taille du DCG, qui possède des investissements dans pas moins de 200 sociétés de crypto.

Les inquiétudes concernant Genesis se sont également étendues à DCG et à GBTC qui possèdent 3,5 % de tous les bitcoins en circulation.

Pour illustrer la crainte des investisseurs, le fonds GBTC se négocie désormais avec une décote de 42,6 % par rapport à sa valeur nette d'inventaire. Ainsi, depuis le début de l'année, GBTC est en baisse de 75 %.

Grayscale fait de son mieux pour rétablir la confiance :

Tom Brady, endosseur de FTX, et d'autres se sont-ils livrés à de fausses déclarations ?

Des célébrités font l'objet d'une enquête de l'autorité de régulation du Texas concernant les paiements qu'ils ont reçus pour promouvoir FTX US. 

Les célébrités Tom Brady et Steph Curry font partie de ceux qui font l'objet d'une enquête du Texas State Securities Board, les régulateurs analysent la nature des publications soutenant FTX de ces célébrités et leur importance.

"Nous les examinons de près", a déclaré le directeur Joe Rotunda.

Selon les avocats, ces célébrités pourraient se retrouver dans une situation délicate s’il est avéré qu’elles soutiennent un produit sur lequel elles n'ont pas fait de vérification préalable, ce qui pourrait être considéré comme une fausse déclaration.

Les mauvaises performances des crypto-monnaies sont une opportunité

Les sociétés de trading de Chicago pourraient avoir des centaines de millions de dollars, voire des milliards, bloqués dans les comptes de trading FTX, mais cela ne signifie pas qu'il n'y a pas d'argent à gagner.

En fait, la désarticulation des plateformes d’échanges des cryptos et l'effet de l'exode massif de leurs bureaux sont tels qu'il existe aujourd'hui d'énormes opportunités. Ainsi, vous pourriez acquérir des actifs à des prix très bas, ce qui n'a pas été possible depuis quelques années. 

Les différences de prix entre les plateformes et même entre des actifs similaires sur les mêmes plateformes conduisent, en effet, à l'émergence d'importantes opérations d'arbitrage, comme le montre le graphique ci-dessous :

Chris Taylor, directeurs des stratégies crypto chez GSA Capital, a déclaré : "Si vous savez ce que vous faites et que vous avez la confiance d'avoir votre argent sur les échanges, il y a des sites très rentables pour le trading". Ces propos s’expliquent par le fait qu’il existe actuellement beaucoup d’incertitudes autour des plateformes boursières des cryptos.

Au-delà de FTX : de nouvelles plateformes de cryptos

FTX a certainement donner une image négative du marché des cryptos et risque de prolonger davantage l'hiver cryptographique. Néanmoins, même à ce stade, il existe des opportunités rentables pour les traders et les investisseurs avisés. 

Donc, si vous cherchez à diversifier votre portefeuille, vous pourriez faire un tour dans les préventes de cryptos. Nous avons deux propositions intéressantes à suggérer : Dash 2 Trade (D2T) et RobotEra (TORA), actuellement en prévente.

Le premier projet est Dash 2 Trade, un marché parfaitement adapté à un monde post-FTX. Ses outils d'intelligence commerciale, ses signaux et ses métriques aideront les traders et les investisseurs à repérer les problèmes et à s'en écarter.

Le deuxième projet est RobotEra, qui pourrait être le prochain jeu de métavers à la mode. Il ressemble à The Sandbox, mais en mieux. Il vous permet de construire des planètes à l'aide de robots. 

Achetez Dash 2 Trade en prévente
Achetez RobotEra en prévente