Genesis attaque en justice ses sociétés affiliées pour une affaire à plus de 600 millions de dollars

Thomas Renault
| 2 min read
Genesis attaque en justice ses sociétés affiliées pour une affaire à plus de 600 millions de dollars

Genesis, une filiale du groupe financier DCG, a récemment porté plainte contre sa société mère et une autre société affiliée pour des prêts non remboursés s’élevant à 600 millions de dollars. Cette action en justice, qui a depuis été mise en suspens, intervient après que DCG a emprunté 500 000 dollars et que DCG Investments a empruntés plus de 18 000 BTC, tous deux ayant apparemment fait défaut sur ces prêts.

Le contexte de la plainte contre les sociétés affiliées

Genesis Global Capital (GGC), qui a déclaré faillite en début d’année, a porté plainte contre Digital Currency Group (DCG) et DCG International Investments (DCIG) devant le tribunal de faillite du district sud de New York.

Selon la plainte, GGC a prêté 18,697.7 Bitcoins (BTC) à DCIG dans le cadre d’un accord de prêt ouvert conclu en 2019. Par la suite, le prêt a été partiellement remboursé, mais une balance de 4,550.5 BTC demeure impayée. Genesis réclame désormais le remboursement du solde avec intérêts et pénalités de retard.

État actuel des négociations et de la médiation

Les deux parties ont été en médiation jusqu’en août et les négociations se poursuivent. D’autre part, Genesis avait également fait quatre prêts à DCG en 2022, pour un total de 500 millions de dollars

Ces prêts sont arrivés à échéance et Genesis exige dorénavant le remboursement du capital sans pénalités de retard. Un porte-parole de DCG a indiqué qu’un accord de tolérance était en cours de formalisation et serait prochainement soumis au tribunal.

L’impact sur les créanciers de Genesis

Genesis, qui a déclaré faillite en janvier, doit 3,5 milliards de dollars à ses 50 principaux créanciers. DCG a conclu un accord de principe le 29 août pour rembourser 70 à 90 % des montants dus, bien que certains créanciers et la plateforme d’échange de cryptomonnaies Gemini n’aient pas soutenu l’accord.

Source : Cointelegraph